Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alfred Roderic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred
Abis de Shin-sai
Abis de Shin-sai
avatar

Masculin
Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités:
Lieu de Naissance: Mine de Pierre
Age: 20

MessageSujet: Alfred Roderic   15.06.06 21:54

Nom : Roderic

Prénom : Alfred

Âge : 17 ans (né le 15 mai 987)

Métier : Abis de la Mine de Pierre.


Parents : Les hommes ayant tendance à mourir prématurément dans sa famille, il n’a plus que sa mère et sa grand-mère, son père étant mort « d’une belle mort » (c’est tout ce qu’on a bien voulu lui dire) et son grand-père –qu’il n’a jamais connu en passant- ayant succombé en retour de guerre. Sa mère s’est depuis peu remarié à un ancien ami de la famille.

Héritage : Il tient son pouvoir d’Abis de sa mère, fille du précédent Abis (le mort). De ses origines, il a hérité d’un royaume et du pouvoir de la Terre, qu’il gère depuis peu, et plus ou moins bien.

Origine : Il est le fils unique et légitime de la fille de l’Ancien Abis (elle-même n’ayant fait qu’un passage rapide au trône) et de son époux officiel, depuis mort.


Caractère :
Alfred n’est pas très autoritaire, pleurniche à la moindre occasion et, bien qu’il soit Roi, craint toujours de se faire gronder ou de ne pas bien faire quelque chose. Il veux bien dire oui à (presque) tous, accorder des caprices, tout tant qu’on ne lui fait pas les gros yeux. Il n’est pas très à l’aise quand il s’agit de donner des ordres ou des conseils et préfère qu’on le fasse à sa place, en écoutant vaguement tout de même, qu’on aille pas tuer quelqu’un non plus. Car, bien que assez effrayé par le pouvoir, il sait s’imposer quand la situation en vaut la peine, et éviter tout abus de pouvoir. C’est un garçon gentil, qui croit sincèrement en l’Amour avec un grand A, que tout le monde peut être amis, et qu’il suffit parfois d’un thé offert pour réconcilier deux ennemis de toujours. Soit, gentil et niais.

Tic : Il grignote souvent le bout de son pouce quand il est anxieux.

Défaut : Trop peu déterminé et facilement manipulable, il est d’une naïveté impressionnante et à tendance à vivre dans un dessin animé. Ce n’est pas un mauvais garçon, mais pas forcement un très bon Roi.

Qualité : Alfred est gentil, déteste la cruauté et sait dire non quand, vraiment, ça s’impose (le fait qu’il passe ensuite sa soirée à pleurnicher relève du détail).

Autre : Comme tout Abis qui se respecte, Alfred a un harem, des « jouets ».Sauf qu’il n’a strictement aucune maturité sexuel, est encore vierge et tient bien le rester. Lui croit à l’Amour, le Bonheur, les papillons, le rose, les cœurs, tout ça…
Tous les jouets de l’ancien harem ont donc été gentiment remerciées de leurs services envers la couronne et remplacées par plusieurs femmes soigneusement choisies comme étant lesbiennes, quelques unes d’entre elles faisant venir des copines hétérosexuelles, et leurs copains au passage. Tout ce joli monde vit sans peine et dans un certain confort, et les seuls attouchements qu’ils font au Roi quand celui ci vient les voir se limite à ses cheveux, qu’ils coiffent en bavardant.


Physique

Taille : 1m69

Poids : 62 kilos

Cheveux : Il a les cheveux châtains assez clairs qui lui arrivent à la nuque, généralement coiffés ou ornés de chouchous ou barrettes quand il quitte ses jouets.

Façon de se vêtir : Si cela ne tenait qu’à lui, il passerait volontiers l’année en débardeur et mini-short. Titre oblige, il fait l’effort de paraître décent et porte généralement des pantalons larges en lin, des hauts aux manches ¾ et de nombreux bracelets collés au poignets, ainsi qu’un collier unique en argent.

Yeux : Marrons clair

Carrure : D’une taille pourtant normal pour son âge, il a tendance à paraître plus chétif qu’il ne l’est.


Histoire : Son grand-père, à l’époque où il était Abis, eut une fille de son épouse officielle. Assez mécontent, il finit pourtant par s’y faire et à s’en contenter. Lorsqu’elle eut atteint sa majorité et ses pouvoirs ne se déclenchant toujours pas, il la maria à un noble puissant et néanmoins aimable, union à laquelle elle tenta vainement de s’opposer.
Il se passa plusieurs années sans qu’ils n’aient à leur tour d’enfants et enfin, un jour, ses pouvoirs se déclenchèrent. Son père partit en guerre mourut en retour de guerre, et elle apprit quelques jours plus tard qu’elle était enceinte.
L’enfant naquit, l’air particulièrement idiot, et atterrit dans les bras de la nourrice. Puis ce fut au tour du mari de mourir, d’une fâcheuse indigestion d’un vin pourtant réputé (on fit tuer le fabricant). La nouvelle Abis se remaria avec un autre noble, qu’on disait plus ambitieux que le premier.
Pendant ce temps, son fils grandissait sans mal avec les autres enfants de nobles, très désireux d’apprendre et doté d’une gentillesse exagérée qui rendait confuses plus d’une de ses nourrices. Il s’émerveillait d’un rien et défendais chèrement la moindre coccinelle à laquelle il s’attachait, pleurant un peu pour tout et n’importe quoi. Il vécut assez loin de sa mère et de son beau-père, ne les croisant que quelques fois. Grandissant, il devint un peu plus mature et moins facile à bouleverser, quoique restant au dessus de la moyenne dans ce domaine.
Il acquit ses pouvoirs de la Terre à ses 16 ans –soit assez jeune- et fut placé derechef sur le trône bien que désirant peut-être autant gouverner que se faire tuer dans d’atroces souffrances. Sa mère le soulagea pourtant très rapidement de ce fardeau et, la bouche en cœur, vint le voir presque tous les jours pour lui indiquer quoi faire. Elle sélectionna soigneusement plusieurs conseillers pour l’aider à gouverner et se tint au courant.
Une année passa avant qu’elle ne tombe à nouveau enceinte, et paraisse bien plus impatiente d’accoucher que pour son premier enfant. Lequel continuait tant bien que mal à gouverner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alfred Roderic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jarry, Alfred] Ubu roi
» [Musset, Alfred (de)] On ne badine pas avec l'amour
» Alfred J Kwak
» Almanach pour la jeunesse / Alfred Mame et fils éditeurs
» Premières poésies, Alfred de Musset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Avant de jouer :: Les présentations :: Pour les habitants de la mine de pierre-
Sauter vers: