Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 25 MAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: 25 MAI   29.03.10 19:25

En deux semaines, le cours des évènements avait été inversé. Les dominants qu'étaient les monstres, s'étaient vus simplement balayé au rang d'esclaves mineurs. Mais pas tous...
Kaja et Louvan tirèrent leurs épingles du jeu, non sans mal...

2 semaines avant la rafle.

A la suite de cette chasse au cerf rondement menée pas louvan, ce dernier s'était heurté a un Kaja capricieux, jaloux et fou de rage. Le grand frère avait décidé de laisser son cadet, seul avec lui même, au milieu de cette forêt qui l' étreindrait dans ses bras de végétation pétrifiée par le froid. Il avait tourné les talons, tourné le dos à son propre frère avec froideur et discipline. Kaja en avait trop fait comme toujours, mais cette fois ci ne passa pas. Louvan en avait décidé autrement. Et cette façon d'agir allait leur être salutaire. Comme si des forces invisibles lui avaient soufflé, au creux de son oreille, d'agir de la sorte...ou peut être autre chose ? Mais dans tout les cas, les deux frères venaient d'agir sur leurs destins. Un battement d'ailes de papillons salvateurs dans ce mouvement perpétuel et immuable des choses, qui allait les conduire tout les deux sur une autre voie faites de sable, de roches et de chaleur...

Louvan était donc rentré avec son butin. Trois beaux lapins et un cerf. Comme à son habitude il alla entreposer ses prises dans le frigo naturel du château, là ou s'entassaient quelques morceaux de viandes séchées longtemps rongés par le froid. Par des gestes mécaniques et précis, il déposa le cerf sur une table de métal tachée de sang séché. Il entreprit d'éviscérer l'animal mais s'arrêta dans son geste alors qu'il allait attaquer la cage thoracique.Son regard s'était fixé sur le poitrail du cervidé. Puissante bête qui avait régné de sa toute noblesse sur son domaine végétal jusqu'au jour où.... Kaja, il fallait qu'il le retrouve. Il serra les mâchoires et sa poigne autour de la lame. Quelle idée lui avait il pris de laisser son inconscient petit frère en plein milieu de cette forêt, et qui plus est, blessé. En froide colère l'envahit et il planta vivement sa lame dans une des poutres en bois qui quadrillaient la salle. Une porte claqua, des pas silencieux s'éloignèrent. Telle une ombre il sortit du château et s'engouffra dans la forêt. Kaja avait besoin de Louvan autant que Louvan avait besoin de lui. Mais le grand frère savait que sans lui il ne serait plus rien. Son peu d'humanité disparaitrait avec Kaja et dieu seul sait ce que cela induirait.

Il marcha longtemps, assez longtemps pour s'apercevoir qu'il tournait en rond, et que bien entendu là ou les eux frères s'étaient quittés. La neige avait recouvert les éventuelles traces. Louvan s'assit sur une souche et prit une longue inspiration qu'il bloqua au plus profond de ses poumons. Du calme...Il devait se calmer. Calmer ses sens en alerte qui ne se contrôlaient plus a a la moindre piste...qui s'avéraient souvent fausse. Les yeux clos, il resta immobile quelques secondes, retrouvant sa sérénité. C'était assez rare qu'il perde le contrôle, mais ces rares fois étaient toujours dues a la même cause : Kaja. En dehors de ça, il demeurait froid, calculateur, implacable...

Il ouvrit lentement les yeux et se passa avec cette même lenteur une main sur le visage en expirant l'air purificateur qu'il gardait en lui. A présent serein, il se redressa et sonda du regard les alentours. Ce qui était sur c'est que même idiot, kaja s'était dirigé vers une abris, de préférence de type caverne. Louvan se repassa en mémoire toutes les potentielles cavernes du coin, huit au total. Kaja n'aimait pas les espaces trop petits. Le nombre de caverne diminua à 5. De même qu'il aimait qu'elles soient proches d'un cour d'eau. Le nombre diminua à deux. Deux cavernes qui étaient a l'opposé l'une de l'autre. L'une très proche du lieu ou il se trouvait. Louvan opta pour la seconde. Il savait que son frère avait choisi celle-la. Forcement...autant embêter son grand frère jusqu'au bout.

Louvan perdit moins de temps qu'auparavant et ce fut au bout de 40 minutes de marche qu'il arriva devant la cavité rocheuse. Il approche silencieusement de l'entrée, alerte, il savait que Kaja aurait pu surgir de n'importe où pour lui arracher la peau...Mais le fauve assoiffé de sang n'était qu'a présent un pauvre chat miteux enroulé sur lui même. Si Louvan n'avait pas eu l'œil, il aurait sans doute passé a coté de lui. Blotti contre la parois humide de la caverne, son corps frêle était secoué par quelques rares soubresauts. Surement la rage qui l'habitait encore, mais la fatigue avait pris le dessus. Il avança silencieusement vers lui et s'accroupit a ses cotés. Il passa doucement une main dans ses cheveux emmêlés et resta le temps qu'il fallu auprès de lui. C'est a dire jusqu'à la tombée de la nuit...

La suite des événement se passa avec une rapidité déconcertante. Louvan, décida de retourner au palais de glace, lorsque la lune fut haute dans le ciel. Portant Kaja sur son dos pour lui éviter de maltraiter sa cheville souffrante, il fit route inverse. Mais se stoppa bien avant d'arriver au château. Il s'était arrêté derriere quelques buissons fournis, et observa d'un oeil attentif ce qui se déroulait devant les portes du château. Un remue-ménage certain avait lieu. Des combat entre monstre et....non c'était surement impossible. Inutile d'en savoir plus, Louvan était sur d'une chose , c'était dangereux, et s'éterniser ici ne serait pas une bonne chose. Il rebroussa chemin avec ce même silence. Les autres monstres ? Non, il n'en avait pas que faire, mais ce qui était important pour lui a ce moment précis c'était de mettre sa seule famille a l'abri et après...on verrait.

De retour à la grotte, il s'engouffra avec Kaja tout au fond et banda sa cheville. Au cours des semaines qui suivirent, il s'occupa de lui, chassant avec une extrême attention, les sens alertes comme jamais. Il avait bien sur mis en garde Kaja, et lui avait demandé de rester discret, ne lui montrant plus aucune colère pour ce qui s'était passé précédemment. A présent Kaja devait comprendre qu'ils devraient se serrer les coudes, et surtout....faire confiance a son frère et lui obéir.

2 semaines passèrent. Ce 25 mai, Louvan avait laisser son frère dormir,profitant pour rassembler dans le fond de la grotte, plus de vivres qu'il était nécessaire pour ce séjour dans la grotte. Il était temps de songer à partir.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: 25 MAI   07.04.10 19:07

[ Labyrinthe - caverne ]

Jamais Kaja n'avait autant eu l'impression de perdre le contrôle du cours des événements de sa pauvre vie...

Bien qu'il n'osa rien en dire, l'épisode pathétique qui s'était déroulé dans le labyrinthe de glace l'avait bien plus affecté qu'il ne l'avait cru. Louvan avait vite fait de laisser Kaja livré seul à lui-même. Ce fait n'avait jamais dérangé Kaja auparavant, car toujours il renaissait de ses cendres tel un phénix mu par des dessins rageurs. Seulement les choses étaient différentes aujourd'hui. Le gamin ne comptait plus les secondes depuis que le labyrinthe de glace s'était englouti dans un silence implacable. S'était-il écoulé des minutes, des heures depuis que son frère était parti ? Il n'aurait su le dire... Seul certitude qu'il avait : désormais il ne restait que lui en ce lieu froid et sans merci, uniquement lui, jeune chaton faible et pathétique, blessé et trempé jusqu'aux os...

Il attendit de longues minutes, le temps de retrouver un souffle un tant soit peu correct. Sa fierté mise à mal avait lacéré son être, et son cœur meurtri n'avait eu que trop de mal à s'en remettre. Péniblement, oubliant la douleur intérieure qui brûlait ses entrailles, il tenta de se relever, pestant en se redressant, jurant lorsque sa cheville toucha le sol. Une fois il retomba lourdement au sol, une seule fois. Luttant pour se remettre debout, il ne fit pas la même erreur une seconde fois. Il tacha de prendre appui autant qu'il pu sur son autre jambe, s'élançant derechef vers le tronc le plus proche. Sa chevelure claire obscure se parsema de quelques flocons de glace, tout comme ses épaules alors qu'il reprit sa respiration. Se faisant, il laissa son regard dériver jusqu'à la cime des arbres, cherchant à apercevoir ne serait-ce qu'un morceau de ciel. Son vœu vu exaucé car, le vent balayant les épineux, un fragment de ciel immaculé lui apparut. Il allait bientôt neiger, mieux valait ne pas traîner plus longtemps ici.

En effet, à peine Kaja eut-il avancé de quelques mètres que de légers flocons vinrent virevolter autour de lui, s'accrochant sans force à chaque parcelle de ses vêtements. Un abri, il lui fallait trouver un abri, et ce le plus vite possible. Heureusement, Kaja avait appris au fil du temps à connaître le labyrinthe sur le bout de ses doigts, et au fil de ses pas, la carte des lieux lui vint très clairement en mémoire. Il savait que l'endroit bénéficiait de quelques grottes qui feraient un abri des plus suffisants. La choisir suivrait sa convenance. Bien sûr, il n'était pas sans ignorer que l'une d'elles se trouvait non loin de la clairière où il était actuellement. Seulement... non, il préféra opter pour celle qui se trouvait à plus d'un kilomètre de là. Tant pis s'il s'effondrait en chemin, il ne désirait pas rester près de ce lieu au ressenti plus qu'envahissant.

Ce faisant, il entreprit une longue marche hasardeuse vers la caverne qu'il avait en tête. Certes elle ne vaudrait pas la chaleur approximative du château mais après tout, il n'en avait que faire. Ce serait toujours mieux que de rester en plein air. Son pied engourdi trainant au sol comme de la chair morte, il mit un temps avant d'atteindre son refuge. Sous la tempête qui s'était levée, l'endroit lui parut plus accueillant que dans ses souvenirs.

Le corps grelottant, il s'enfonça dans l'antre sombre et humide. Le corps trempé jusqu'aux os, il sentit à peine les gouttes d'eau provenant des cavités rouler sur sa peau. Il rompit la douce mélopée des gouttelettes, faisant rempart de son corps, pour aller se rouler en boule contre le fond de la caverne. Volontairement, il tourna dos à l'entrée, se résignant à son propre sort. Qu'importe si un ours venait l'attaquer en pleine nuit, ou si des brigands l'étriper pour obtenir un quelconque butin...des brigands... Son esprit s'embrumait déjà... Il n'y avait aucun brigand par ici...

Embarqué dans un demi-sommeil loin d'être réparateur, il sentit avec peine la main de Louvan se poser sur son crâne. Était-ce seulement la sienne ? Ou celle de quelqu'un d'autre ?.... Qui viendrait se perdre en pleine forêt pour ce témoignage d'affection...franchement...

La suite lui resta un peu plus en mémoire. La fraîcheur de la nuit s'accompagnait d'un léger mouvement de balancier, offert par Louvan qui le portait sur son dos. Des bribes du paysage lui apparaissaient, suivant le rythme de ses paupières qui s'entrouvraient parfois. Ne captant qu'une partie de son environnement, il comprit néanmoins très vite où et comment il se trouvait. Lui sur le dos de son frère. La fatigue ayant élu domicile dans le corps de Kaja, celui-ci n'eut pas la force de se rebeller et de monter sur ses grands chevaux afin que son frère le lâche. De toute façon il se serait sûrement retrouvé face contre terre de nouveau, à cause de sa cheville, alors à quoi bon protester ? Il se laissa donc porter, s'accrochant d'une faible poigne au corps de son grand frère. Un élément seulement l'avait alerté et sorti de sa torpeur ensommeillée. Pourquoi Louvan avait-il fait demi-tour alors qu'ils étaient si près du château ? Il avait même pu sentir l'odeur de ses camarades et celles de-non ? Qu'est-ce que c'était que ça ?! Il fallait aller voir ! Botter le cul à ces intrus !! Non mais pour qui ils se prenaient ?! Kaja voulut protester quant au choix de son aîné, mais de ces paroles il ne put sortir qu'un jappement piteux. Honteux de sa propre impuissance, il ne se débattit pas plus qu'à l'aller, jetant tout de même un dernier coup d'œil rageur en direction du château.

L'adolescent s'était complètement réveillé lorsqu'ils revinrent à la grotte. Louvan le déposa presque avec trop de délicatesse au fond de la caverne, et ne perdit pas de temps avant de s'occuper de sa cheville. Kaja, docile comme à son habitude dans ces moments-là, se laissa faire sans opposer la moindre résistance, gardant néanmoins une once de ressentiment en lui. Est-ce que Louvan agissait comme ça pour se faire pardonner ? Ou simplement par habitude ? Il finirait sûrement par le savoir, mais ce n'était pas son plus grand souci pour le moment. Foulée et engourdie par son long passage dans la froideur de la neige, sa cheville mettrait quelques temps avant de s'en remettre, temps durant lequel il ne pourrait pas vagabonder partout pour se défouler. Et cette perspective d'avenir suffisait à le faire taire...

Les premiers jours qui suivirent furent inhabituellement calmes. Kaja n'adressait la parole à son frère que si le besoin se faisait ressentir. Autrement il se murait dans un silence presque inhumain, passant le plus clair de son temps assis à l'entrée de la grotte à fixer la forêt qui s'étalait devant lui. Il avait laissé à son frère le soin de chasser leur repas, sachant pertinemment qu'il serait réellement inefficace dans cet état. Louvan eut vite fait d'énoncer les nouvelles règles du jeu. Une attention à décupler, et une discrétion à assurer. Ces mots avaient suffit à faire grimacer Kaja. Le retour des interdits ? Et pourquoi ? Ça y est, un petit incident et Louvan se redéclare chef assumé ? Et puis quoi encore ?!

Néanmoins il prit sur lui pour ne pas provoquer son grand frère. C'était toujours le corps frémissant que Kaja lui tournait le dos pour aller se terrer plus loin et, lorsqu'il commençait à crier sur son aîné, il se taisait bien vite de lui-même. Il lui suffisait d'attendre un peu... Encore quelques jours et il pourrait sa colère exploser comme un cocktail molotov dans un entrepôt de poudre. Seulement, ses beaux jours lui manquaient et, lorsque sa cheville fut un peu plus encline à bouger, il recommença à s'aventurer en forêt. Il eut tôt fait de retrouver toutes ses sensations qui lui avaient manqué. Le vent sur sa peau, les multiples odeurs venant lui chatouiller les naseaux, la texture de la neige sous ses orteils... Il restait tout de même vigilant quant à sa cheville, peu désireux de l'abîmer de nouveau. Ces dix jours avaient été une souffrance plus que suffisante. Il s'aventurait toujours pendant les chasses de Louvan, restant assez près de la caverne. Mais il eut vite fait d'aller fouiner près du château...

Lorsqu'il s'y risqua, le jour était à peine levé. Sa course n'était pas des plus rapides, aussi il ralentit rapidement lorsqu'il arriva à l'orée du château. Dans l'air stagnait une odeur qui lui était familière, une odeur de mort et de sang séché. Mais derrière ses fragrances dormait un agrume qui lui était inconnu, et qui suffisait à lui faire dresser l'échine. De peur certes, mais de défi aussi. Car quoi que ce fut, ce devait être un véritable plaisir de se battre contre ça... Mais il n'en fit rien. Il avait beau être impulsif et imprudent, il sentait que quelque chose clochait, car si "c"'était plus faible que les monstres encore présents au château, "ça" aurait déjà disparu...Il rentra donc à la caverne, gardant cette sensation au creux de son cœur, n'en pipant mot à son frère. Il lui dirait sûrement en temps voulu.

Deux jours passèrent, et le 25 Mai arriva. Cela faisait maintenant quinze jours tout juste qu'ils avaient élu domicile dans cette caverne. Un temps peut-être un peu trop long à en juger par l'attitude de Louvan. Récupérant d'une de ses longues courses de la veille, Kaja s'était autorisé une longue grasse matinée, et ne se réveilla que lorsque son frère avait bien commencé son rangement. Clignant plusieurs fois des yeux afin de chasser les dernières bribes de ses rêves. Que faisait donc Louvan...? Le gamin se releva en baillant mollement, s'approchant à pas silencieux de son frère.

" Tu fais quoi ? "

Malgré son mutisme, Kaja n'avait en rien perdu de sa délicatesse verbale. Autant aller au plus bref. Au moins il aurait vite sa réponse. Il jeta un coup d'œil vers le sac qui se tassait non loin de l'entrée de la caverne. Et le déclic se fit rapidement dans son esprit.

" On s'en va, c'est ça ? On va aller casser la gueule à ce truc machin au château huun ?!"

Son enthousiasme commençait déjà à suinter de ses pores. Un sourire goguenard aux lèvres, il attendait la réponse de son frère, avide de baston et de sang, désireux de sentir des os se briser sous ses doigts. Et quoi de mieux qu'une menace inconnue pour ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Re: 25 MAI   02.07.10 20:18

Louvan rassemblait tout ce qui pourrait les aider dans leur prochain voyage. Le soin qu'y mettait Le grand frere a la tache ne présageait rien de vraiment tres bon. Un sac fait de vieux tissus et de grandes feuilles tronait au milieu de la grotte.
Lou faisait des allés et retours entre ce sac et divers enroits de la grotte.
Viandes sechées, gourde d'eau faite en peau, bandes de tissus pouvant servir a de futurs pansements, et quelques onguents de base servants pour les premiers secours. C'est ce que le sac contenait principalement.

Il avait laissé planer un temps assez long entre le moment ou Kaja avait posé ses questions avec exitation et le moment ou il daigna sortir un son. Il n'avait pas envie de lui manquer de respect en agissant de la sorte, mais il savait que répondre tout de suite, avec un individu tel que Kaja etait en general inutile.
Prit dans son engouement sanguinaire, il n'ecoutait rien, n'en faisait qu'a sa tete et en prime il s'enfuyait en courant pour defier lautorité du grand frère. Et là ça n'etait vraiment pas le moment...

" on sen va oui. Mais pas pour retourner au chateau."

Sur ce dernier mot il noua le noeud du sac d'un geste sec et releva les yeux vers son frère. Il poursuiva.

" et c'est inutile de renacler, de raler et de me crier dessus pasque je ne changerai pas d'avis. "

Le ton etait stricte mais juste.
Puis il esseya de trouver de nouveaux arguments pour contrer son frère qui allait dans tout les cas l e contredire.
Sa voix s'adoucit...

" ça nous permettra de quitter le chateau en toute discretion. Tu m'as toujours dit que tu voulais voyager...et qui dit voyager dit de nouveau contact avec les gens et surement de nouveaux enemis. Non ? Plein de nouvelles choses a découvrir..."

Il se redressa en callant le sac sur son dos.

" S'il te plait Kaja, avant que tu ne dises quoique ce soit...fait moi confiance et ecoute moi pour une fois.
Juste cette fois , je ne plaisante pas..."

Toujours les yeux rivés vers lui, on pouvait sentir de l'inquietude maitrisée dans sa voix. La menace qui se situait au chateau n'etait pas a prendre a la légère. Rien de tel n'avait été affronté auparavant. Il fallait d'abord pouvoir analyser l'ennemie avant de tenter quoique ce soit. C'etait primordial. Louvan esperait que son frère comprenne, le cas écheant il userait
de la force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: 25 MAI   22.07.10 14:19

[ Labyrinthe - caverne ]

L'intrépide garnement guetta de nombreuses secondes la réponse de son aîné. L'excitation avait vite laissé place à l'impatience, avant d'être anéantie définitivement par les premiers mots qu'il entendit. Un souffle aussi vide que le néant se logea en lui. Q...quoi ? Ils n'allaient pas retourner au château ? Mais... mais pourquoi ?! C'était quoi ce bor-

Le bruit assourdissant du nœud tressé mit un terme aux pensées de Kaja. Il n'en revenait décidément pas. Comment son frère pouvait-il jouer aussi profil bas alors qu'un ennemi se dressait à quelques kilomètres d'eux ?! Décidément...il le comprenait de moins en moins.

S'apprêtant à protester, il étouffa les prémices de ses mots dans sa gorge en entendant le ton stricte de Louvan. La froideur de ses paroles claqua dans son esprit, ouvrant sans le vouloir les valves de sa colère. Le sang cognait ses tempes, créant un vacarme assourdissant et incessant. Grimaçant, il ne nota pas le changement de ton de son frère, ni même la justesse de ses affirmations. Il avait sûrement raison, ce changement d'environnement leur serait nettement bénéfique et ce monde encore inconnu devait receler d'adversaires à défier. Néanmoins Kaja n'en comprit rien.

Tout ce qui l'obnubilait pour le moment, c'était la fuite de son frère...non... leur fuite. Et cet acte ne faisait pas partie de sa politique.

Il resta pantois jusqu'aux dernières paroles de Louvan, bien qu'il ne l'écoutât qu'à moitié.

"....fais moi confiance et écoute moi pour une fois."


Et pour quoi ? Pour quoi faire ? Fuir la queue entre les jambes ? C'est ça qu'il voulait ?! Et leur amour propre dans tout ça ?! Qu'il s'en aille tout seul si ça lui chante !

"Juste cette fois , je ne plaisante pas..."

Ça voulait dire quoi ça ? Que tout ce qui avait précédé n'était qu'une grande mascarade destiné à le préparer à ce qui allait suivre ? Mais MERDE ! Il n'était pas une marionnette prête à suivre son frère quoi qu'il lui en coûte !

Louvan se redressa lentement dans la caverne, leur sac sur l'épaule. Durant tout l'entretien, il n'avait quitté son jeune frère des yeux, attentif à ses réactions. Il redoutait la colère aveugle et meurtrière de Kaja et ses actes irréfléchis. Et bien il n'allait pas être déçu.

Le sang pulsait toujours aux oreilles du jeune garçon. Pam... Pam.... Pam. Il ne lui fallu qu'une brève impulsion pour bondir hors de la caverne, un hurlement de rage traçant son chemin comme une nuée de poussière laissée derrière une étoile filante.

Il s'élança au dehors, rebondissant sans vergogne contre les arbres se dressant sur son chemin, avançant sans direction précise. Sa vitesse était telle qu'il ne resta bientôt plus que les échos de ses cris et les impacts monstrueux sur les troncs pour témoigner de son passage. Sa fureur avait été si puissante que certains conifères s'étaient couchés, brisés en deux ou déracinés.

Diable de Tasmanie hululant à l'injustice, Kaja courut longtemps avant de percuter sans retenue une falaise de glace. Des gravats de terre congelée se détachèrent de la paroi, attérissant lourdement sur son corps frêle. Mais sa fureur ne laissait pas de place à la douleur.

Reculant à peine, il serra les poings, meurtrissant la falaise coup après coup. Des rugissements terrifiants soulignaient chacun des impacts, et des morceaux de plus en plus gros se décollaient du mur de gel.

Un amoncellement de glace entourait la silhouette chétive de Kaja, grandissant à mesure que la paroi faiblissait. Les éclats devinrent débris, puis fragments. Les choses en entraînant des autres, une gigantesque portion de la falaise finit par glisser vers le sol. Ses rebords tranchants délogèrent d'autres rochers, et leurs arrêtes acérées comme des rasoirs se logèrent avec force dans l'entassement à terre, meurtrissant au passage la chair tendre qu'elles rencontraient.

La glace prit une délicate lueur carmin, qui ne faisait que s'accentuer à mesure que le sang coulait des entailles de Kaja. Celui-ci continua de taper sans s'en soucier, jusqu'à ce que ses forces s'amenuisent et ses rugissements se tarissent. Interdit, il laissa retomber mollement ses bras le long de son corps.

Debout au milieu d'un champ de débris glacés, il régnait en maître sur la scène de désolation qu'il venait de créer. Les goutes rouges glissaient le long de sa peau claire, s'écoulaient du bout de ses doigts, teintaient le givre autour de lui, amenant quelques couleurs au tableau dévasté dont il était l'auteur.

Son esprit était désormais aussi vide que son cœur, mais en même temps aussi limpide que la glace carmin qui s'étalait sous ses pieds. Il ne bougea bientôt plus, restant figé devant les restes de sa propre violence. Quelque part, enfoui loin au profond de lui, il savait que son frère viendrait à sa rescousse. Mais si par malheur il ne venait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Re: 25 MAI   01.08.10 13:46

Un soupir....un seul et long soupir suiva la fuite de Kaja. Louvan etait las. Et sa patience venait de le quitter. Malgré tout il resta là, debout ampli d'un grand desemparement. Il fixa la route que venait de prendre son frère a l'instant. Un vieil arbre jadis debout fièr et puissant etait a présent couché sur le sol, mort...aussi mort que l'humeur du grand frère. Il écouta les echos rageurs que lui apportait le vent. Si seulement ça s'était passé autrement. Louvan aspirait au calme et a la tranquilité. Il en avait marre des conflits, de la guerre, de fuir...et bientot il en aurait marre de Kaja. Le cadet en avait pas conscience surement mais Louvan allait prendre de sérieuses mesures aussi bien douloureuses pour Kaja...que pour lui. Mais cette fois etait de trop.

Il laissa passer 10 minutes, le temps de laisser passer les fracas de vegetaux. Il se mit en marche quand les bruits de glace brisée lui parvinrent. Silencieusement, il marcha. Amerement, il reflechissa. Et froidement il s'arreta.

Quelques mètres le separaient de son jeune frère. Des mètres qui en disaient long sur la distance qui s'etait a présent installée entre eux. Il l'observa, lui et sa rage. Le sang se mélant a la pâleur translucide de la glace. Ce sang bouillonnant qui malgré tout ne faisait fondre cette solide glace. Kaja le sang....Louvan la glace.

Il l'observa. Pitoyablement reclus dans son mutisme au milieu de ce champ devasté. Louvan ne pouvait plus rien faire, il en avait plus non plus envie. Fatigué il etait...Et même la colère ne l'habitait plus.

Il jeta un regard circulaire aux alentours, ésperant que le vacarme assourdisant n'ait alerté les hostiles presences du chateau. Tout etait calme, même la faune s'etait tu, la flore recroquevillée dans ses verts habits et le vent se faisait discret. La chaleur de la fureur de Kaja s'etait dissipé, Louvan etait a présent dans son élèment : le froid dans tout sa présence.

Il s'accroupi, tatant de la main le sol, le sac sur le dos toujours. Geste anodin et qui pourtant l'aider a trouver ses mots. Des mots qu'il choississait avec soin. Il en aurait peu mais assez pour faire passer ses idées. Il les dirait calmement, neutre, cachant sa deception, enfouissant son inquietude pour la suite des évenements. Cette fois Kaja devra decider par lui meme, et vite. Louvan n'allait pas attendre.

" deux choses. Soit tu me suis, soit tu vas faire la gueguerre au chateau, mais ça sera sans moi. "

Il se redressa. Reajusta la prise sur le sac. Et tourna les talons dans le sens contraire au chateau. Il n'adressa pas le moindre regard a Kaja. Et s'eloigna d'une marche ni trop lente ni trop rapide, sa marche habituelle. Quelques pas, et il disparu au millieu des hauts buissons blancs, le bruit de ses pas se faisant encore entendre, mais plus pour tres longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: 25 MAI   04.08.10 13:40

[ Labyrinthe ]

Abandonné. Sur tous les niveaux, Kaja se retrouvait abandonné. Ses forces l'avaient quitté, sa rage s'était retirée et son frère s'était séparé de lui.

Dévasté. Au milieu de ce cercle de glace désolée et meurtri, Kaja aurait pu se fondre dans le paysage. Le carmin de son sang, ayant coloré ses bras, entrait en écho avec celui qui s'était répandu sur le sol, recouvrant les débris de glace d'une fine pellicule de plasma grenat. Il ne faisait plus qu'un avec le cadre anéanti qui l'entourait.

Les paroles de son frère résonnèrent en lui comme un glas venant annoncer la fin d'une époque d'insouciance et d'égarement.

Dans le silence pesant, elles avaient autant d'impact que ses coups en avaient eu sur la falaise de glace. Quelque part en lui, les craquements d'une fissure en devenir se firent entendre. Comme la banquise qu'il avait blessée à coups de rage et de colère, son cœur grimaça aux mots froids de l'aîné.

Le bruit de ses pas dans la neige ne faisait qu'accentuer la blessure au fond de lui. Le givre craquait sous les sandales de Louvan, la glace se déchirait autour du cœur de Kaja.

Lorsque l'adolescent eut enfin l'envie de se retourner, il n'aperçut que la silhouette froide de son frère disparaissant entre les branchages glacées des arbres.

Cette simple vision suffit à ranimer une petite flamme d'amertume aux milieux des restes de son cœur glacé. Animé par son aigreur, il bondit hors de cet espace désolé qui le représentait trop bien à son goût.

Courant aussi vite que ses pieds le lui permettaient, il n'avait plus qu'un idée en tête. Si Louvan ne voulait pas l'accompagner, alors il irait déverser sa rage au château seul, sans lui. Accélérant, il pulvérisait l'écorce des arbres sur lesquels il rebondissait. Leur santé lui importait peu dorénavant, moins que le fait de devoir avancer seul sur ces chemins escarpés.

La distance s'agrandissait à vue d'œil entre Kaja et celui qu'il avait pris pour son frère, autant que le château se rapprochait de lui. Finalement, les choses n'avaient peut-être jamais changées depuis qu'il le connaissait. Peut-être n'avaient-elle été que cette vaste mascarade destinée à tromper le cadet, à lui offrir quelques instants de bonheur juste pour le plaisir de les lui arracher ensuite. Le meurtrir jusqu'à la moelle, le blesser jusqu'au plus profond de ses entrailles, prendre possession de lui au point de le mutiler.

Kaja s'arrêta violemment dans sa course, comme si la laisse invisible qui le reliait à son aîné venait d'être brusquement tirée en arrière. Il bascula sur le sol, les quatre fers en l'air.

Non, les choses ne pouvaient pas se finir ainsi. Quand... Comment avaient-elle pu prendre un tournant pareil ? Leurs rapports avaient évolués durant toutes ses années, ils n'étaient pas basés sur des mensonges, pas comme ils l'étaient chez lui !

Le temps d'y réfléchir, Kaja s'était déjà remis en route, mais en sens inverse cette fois-ci. Il revenait sur ses pas, tirant sur l'infime chance qu'il lui restait de retrouver son frère. Infime ? Non il ne fallait pas exagérer ! Après tout, Louvan l'avait entraîner à chasser et à débusquer ses proies aussi efficacement qu'un vrai prédateur. Alors retrouver un homme marchant tranquillement dans la forêt allait être un jeu d'enfant,....non...?

Et s'il était vraiment parti ? S'il avait fait semblant de lui laisser le choix pour s'éloigner le plus vite possible une fois le dos tourné ? Et s'i-... STOP ! Depuis quand se mettait-il à avoir peur comme ça ? A partir en suppositions et en conjectures toutes plus inimaginables les unes que les autres ?! Ce n'était pas parce qu'il avait peur de perdre définitivement son grand frère qu'il fallait tout de suite s'imaginer le pire des scénarios.

Au fond de lui, il la sentait. Cette angoisse effroyable qui avait réduit à néant le peu d'amertume qui était réapparu. Il avait peur. Il était terrorisé. A la seule idée d'être quitté par la seule personne qui l'avait un jour aimé...

Enfin, il attérit sur le champs de ruines givrées. Il s'arrêta une brève seconde, observant l'étalage de buissons devant lui. De quel côté était-il parti déjà ? Là....ou là-bas ? Il ne l'avait qu'aperçu, et n'avait même pas réfléchi à prendre soin de ce souvenir qui pouvait être la dernière image qu'il aurait de Louvan.

Gémissant, il fit taire son inquiétude, essayant de se focaliser sur quoi que ce soit lui permettant de trouver son frère. Il marcha lentement vers la végétation. Il était parti par-là. Pas de doutes là-dessus. Il s'apprêta à bondir lorsqu'il aperçut les restes d'une empreinte de pas au sol quelques mètres plus loin.

Sans prendre la peine de réfléchir, il se mit en chasse, se précipitant à corps perdu sur la seule piste dont il disposait. L'heure n'était plus aux spéculations. Personne ne viendrait se perdre dans ce labyrinthe figé dans la glace. C'était obligatoirement lui...obligatoirement...

Kaja détalait entre les arbres, faisant fuir les quelques lapins qui trouvaient le courage de s'aventurer hors de leur terrier. Ses pas avaient beau résonner sur la neige verglacée, il ne les entendait pas. Tout son esprit était focalisé vers une seule et même personne, vers...

Louvan.

Son regard s'accrocha à sa silhouette perdue entre les branches avec une vitesse hors du commun. Une vague de soulagement ne demandait qu'à se déverser en lui, mais un autre sentiment avait plus vite pris le dessus.

Une dernière impulsion suffit à lui faire parcourir la faible distance qui le séparait de son frère. Il fonça sur lui, oubliant son ressenti, oubliant ses paroles dures, sa rage et ses erreurs. Au diable le passé, seul comptait l'instant présent.

L'adolescent attrapa vivement le bras de son frère, comme s'il avait besoin de le toucher vraiment pour vérifier qu'il s'agissait bien de lui. Ce brusque changement de vitesse lui fit perdre son équilibre, et Kaja dérapa, entraînant Louvan dans sa chute. Il n'avait pas relâché l'emprise qu'il exerçait sur son bras, bien qu'il se retrouvât presque allongé au dessus de son aîné.

Ils avaient l'air fameux, à même le sol comme ça. Le sac de Louvan s'était détaché, roulant un peu plus loin, déversant ses quelques vivres entre les cailloux blancs.

Le souffle coupé par ses envies plutôt que par sa course, Kaja se pencha vers son frère, respirant avec attention chaque parcelle de son corps qu'il pouvait atteindre. Il avait besoin de sentir son odeur, de sentir son corps contre lui, de sentir...

Il relâcha doucement son bras, remontant sa main pour garder appui. Son bassin brûlant glissa contre celui de son frère, et ce n'était pas deux fines couches de tissu qui pourraient masquer ça. Frottant sa tête contre le torse de Louvan, son corps entreprit un lent mouvement de va et vient, agrémenté de petits grognements. Kaja avait faim. Et cet appétit n'allait pouvoir être comblé qu'avec l'aide de Louvan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Re: 25 MAI   04.08.10 14:55

Et voila...Il etait parti. Le petit frère avait choisi sa voie. Et ce fut rapide. Même pas une once d'hésitation, ce qui attrista Louvan. Pour lui les choses etaient finies. Il venait de perdre son frère, son protégé, son autre, ses attaches...bref la seule famille qu'il avait. Le grand frère etait a présent seul avec lui même, seul avec sa bête interieure qu'il avait si bien su enfouir jusqu'a présent. Mais maintenant que Kaja n'était plus là, elle allait surement resurgir et deverser tout la haine retenue pendant tout ce temps. Il la sentait deja ricanner et se surprit a emettre un rire desabusé. Il entrait doucement en résonnance avec elle.

Mais qu'allait il faire ? A cette question il n'avait pas pensé avant de parler a son frère. Kaja n'etait rien sans son frère mais l'inverse se faisait cruellement sentir. Morne il avança. La neige craquant sous ses sandales, seul bruit qui déchirait le silence...

Plusieurs fois il ralentit, voulant faire demi tour, retrouver celui a qui il tenait...mais il se ravisa bien vite. La culpabilité s'empara de lui, la peur, des tas d'émotions négatives qui rarement l'avait assailli de la sorte. C'etait donc ça ? être humain ? Quelques chose qu'il avait oublié depuis longtemps. Et si en fait c'etait lui le fautif ? Etait il devenu une bête froide et sans emotions ?

Il sentit la rage monter en lui, serra les poings tellement fort que le sang coula de sa paume, les ongles entaillant la chair. Il avait envie de s'arracher la peau, envie de changer cette enveloppe d'humain qu'il ne meritait a présent plus, envie de se laisser aller, envie de....

Son tympan vibra quelques peu, et toutes ses mornes pensées se mirent en veille. A présent au plus haut de ses capacités physiques et sensitives, il écouta...

Quelque chose approchait, quelque chose de rapide et de determiné. Lou s'arreta et tourna légèrement la tête de manière a voir du coin de l'oeil ce qui allait se présenter dans son dos. Il plissa les yeux et tut sa respiration. C'etait proche, très proche mais quelques chose lui disait de ne pas bouger et de se cacher pour tendre un eventuel piège. Non...au contraire.

La surprise fut indescriptible lorsqu'il vit son frère. Il perdit toute concentration, et la consternation fit son entrée surtout lorsque le petit frère agrippa son bras. Il allait surement vouloir l'attaquer, ou le prendre par surprise , et Louvan s'etait déja mis en tête de le calmer une fois de plus. La suite des évènement démontra le contraire.

Le sol etait dur, vraiment dur. Le chute se fit violente et maladroite. Impossible de prévoir ça. Le sac roula plus loin, Louvan suivi sa course des yeux. Literralement affalé sur le dos, a moitié sur un coude. Mais que s'etait il passé non d'un flocon !? Le grand frère tenta d'analyser la situation mais ce fut mission impossible lorsqu'il senti son frère se frotter lentement contre lui.

Mais, mais, mais, mais ?! Quoi ?! Le visage de Louvan se decomposa en une grimace melée d'imcompréhension et de gène evident. Rictus et haussement de sourcil etaient de la partie. Il jetta un furtif regard circulaire autour d'eux, esseyant d'occulter ce qui se passait contre son bassin, l'envie de son petit frère etant de plus en plus présente...voir pressente....
Naoonn ?! pas icii ?! Lui qui se disait vide de toutes emotions...
Il baisse les yeux vers son frère, l'observant dans son petit jeu...
A quand remontait deja cette petite et agréable experience...oh des années...la mémoire tout court ne pouvait pas s'en rappeler vraiment mais la mémoire physique...celle de la peau...elle s'en rappelait tres bien.

Il s'etait imaginé déja sans son frère, seul avec lui même. Et a présent qu'il l'avait retrouvé, de tres pres en plus et tellement amical il ne savait pas quoi faire. Il etait pris de cours. Mais Louvan se resaisit bien vite.

Observant de nouveau attentivement son frère, ses moindres mouvements, il s'abreuvait de cet agréable spectacle. Il glissa lentement une main dans la nuque de son frère, l'efleurant a peine.

Depuis quand...

Il la glissa sur sa joue toujours aussi lentement puis sous le menton. Il lui prit et lui releva la tête. Vrillant son regard dans le sien, les paroles n'etaient plus de mises ici...non, inutiles.

Depuis quand n'avait il eu de contact aussi agréables avec Kaja...?

Il laissa son regard parcourir le visage du cadet. Allait il succomber a tout ça une fois de plus ?
Un leger sourire en coin etira ses lèvres. Bien sur que oui, et se serait mentir de dire qu'il n' en avait pas envie.

Il glissa la main libre le long du dos de Kaja pour aller effleurer la naissance de ses fesses. De son autre main il empoigna le col de sont shirt maltraité et l'attira vers lui d'un geste brusque mais sans pour autant être violent. Ses lèvres rencontrèrent les siennes dans un brulant contact.

La danse etait ouverte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: 25 MAI   05.08.10 21:11

[ Labyrinthe ]

L'air était électrique. La tension palpable. Seuls les frottements du tissu emplissaient le silence paisible qui s'était installé autour d'eux. L'odeur ferrailleuse du sang séché avait beau leur piquer les narines, elle ne semblait pas les déranger plus que ça.

Pris dans un tourbillon enivrant, Kaja n'aspirait plus qu'à satisfaire ses envies, aussi folles et imprévisibles soient-elles.

Ses doigts effleurèrent sa nuque...

Leur première, et unique, expérience physique paraissait bien brutale comparée à ce que cette douce caresse présageait. Jusqu'à cet instant, il n'avait jamais éprouvé le besoin, ni même l'envie, de connaître et de partager ce moment charnel et libidineux. Pourtant, à présent, ses sens n'étaient plus voués qu'à amplifier chacun de ses ressenti, au point de lui donner le tournis pour une simple caresse...

Sa main frôla sa joue...

Le visage levé vers celui de son aîné, Kaja s'arrêta de remuer. Ses yeux parcoururent brièvement la peau légèrement mate de son aîné, remontant doucement vers ses yeux clairs. Ils se regardèrent mutuellement, sans énoncer la moindre parole. Qu'importe, Kaja voyait dans le regard de son frère ce que le sien laissait sûrement transparaître.

Elle glisse jusque ses fesses...

La sentir posée ici aurait pu lui sembler gênant dans un autre contexte. Mais Kaja ne connaissait pas la gêne. Pas ici. Pas maintenant. Son frère l'attira contre lui avec une ardeur contrôlée, et l'adolescent fut bien loin de rechigner.

Répondant avec une vivacité bouillonnante à son invitation, il laissa ses lèvres jouer avec leurs consœurs, bien qu'il ne fût pas très bon en la matière. Mais son inexpérience avait quelque chose d'irrésistible. Lui qui était d'habitude si fier et si arrogant s'était laissé avoir par sa libido, et ne souhaitait qu'aller au bout des choses.

Un torrent chaud et exaltant se déversa dans les moindres recoins de son corps, arrachant ses entrailles de leur torpeur. Sa danse enfiévrée redémarra au quart de tour, et son bassin reprit son rôle avec une impatience non dissimulée.

Ses mains se perdaient dans les cheveux de Louvan à mesure qu'il renouvelait sans lasse leur baiser. Il voulait sentir sa peau sous ses doigts, toucher son corps comme pour la première fois, respirer son être. Sentir que c'était vraiment lui.

La main qui lui servait d'appui glissa sur le sol, et entraîna le corps de Kaja avec elle. Il était à présent allongé sur son aîné, appuyé simplement sur ses maigres coudes. Ses doigts agrippèrent les cheveux de Louvan alors qu'un grondement guttural se fit entendre. Pierre jetée dans le lac du silence, il déchira le mutisme posé de la forêt.

Ses mouvements se faisaient plus insistants. Prêt à faire fondre la glace qui les entourait, il quitta finalement les lèvres de son frère pour aller goûter à la peau tendre de son coup. L'instinct avait définitivement reprit le dessus. Sa bouche glissa sur la surface délicate, et s'entrouvrit pour laisser place à ses canines affamées. Elles fermèrent doucement leur prise, tandis que Kaja mordillait la chair délicieuse qu'il avait capturée.

Plus bas, ses mouvements étaient presque coordonnées avec ses morsures. Son corps ondulait de haut en bas, agrémenté de doux grognements. Il lui en fallait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 25 MAI   

Revenir en haut Aller en bas
 
25 MAI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Ex Mine de Glace :: Le Labyrinthe-
Sauter vers: