Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 10 Mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: 10 Mai   16.05.09 13:40

[Hall du château/ fin de matinée] --> [ Labyrinthe ]


Minou... Kaja n'avait malheureusement pas rêvé : Ash l'avait bel et bien appelé "Minou". Non mais sérieusement, il allait faire tous les animaux les uns à la suite des autres ? D'abord le "poussin" (et Dieu sait que Kaja ne s'était toujours pas trouvé de point commun quelconque avec le petit oiseau jaune ), maintenant "minou" ? Et ensuite ? Mon lapin ? Mon petit singe ? Sucre d'orge ? Non parce que niveau discrédibilité, on allait atteindre des sommets là...tant de ce côté que du point de vue "inoffensif" de tous ces animaux (excepté le sucre d'orge évidemment). Mais Kaja n'en avait que faire, pour le moment, il en va de soi. Ce qui l'importait là, ce qui comptait vraiment pour lui, c'était la chasse qui allait avoir lieu, et son excitation n'avait été que trop piquée au vif par la proposition de son frère. AH il allait en faire une bouchée cette fois-ci de Louvan ! Il attraperait le plus gros des sangliers jamais vu dans la Forêt de Glace, et là, là ! Il pourrait enfin lui montrer que lui aussi pouvait être un excellent chasseur. Et oui...les espoirs font vivre

Toujours était-il qu'il ne suivit rien de l'échange poli entre Ash et son frère. Tel qu'il était, Kaja se trouvait déjà en plein centre de la cour précédent le Château de Glace, impatient de pouvoir enfin commencer les hostilités. Il trépignait, le petit, gigotant sur ses deux jambes malingres dissimulées sous son sarouel ample, ses pieds rebondissant avec agilité contre le dallage froid du sol. Malgré tous les efforts de son frère, Kaja n'avait jamais pu se résoudre à porter des sandales, surtout pas depuis leur transformation. Il avait besoin de ressentir le sol sous sa plante voutaire, de sentir la terre que ses pieds foulaient chaque jour, sentir la vie en dessous.... Mais ce petit plaisir avait un prix, celui de revenir chaque soir les pieds littéralement en sang, la peau en lambeaux. Qu'à cela ne tienne, Kaja avait pris l'habitude de nettoyer ses plaies la plupart du temps, même s'il préférait s'en acquitter et laisser son grand frère s'en charger. Ce dernier était nettement plus appliqué que lui, passé les premières secondes où il lui faisait généralement la leçon, que Kaja n'écoutait qu'à moitié évidemment. Car ce moment était devenu pour Kaja l'occasion de passer un peu de temps seul avec son frère, de partager un de ces rares instants où l'aîné s'occupait du plus petit. Car dans ces cas-là, l'une des conditions les plus importantes était remplie : ils étaient seuls, et malheur arriverait à quiconque viendrait les déranger. Par chance, ceci n'était pas encore arrivés, Ash et Xue ayant tous deux des occupations de leur côté, et grand bien leur fasse. Kaja s'accrochait beaucoup à ces petits moments de bonheur, où il pouvait devenir le seul et unique centre d'intérêt de son frère. Oui, au final, il n'y avait que ça qui comptait, et qu'importe s'il devait s'arracher les pieds jusqu'à sang pour goutter à ce plaisir.

Mais toutes ces histoires étaient à des lieux de ce qui l'animait pour l'instant. Seule la perspective de traquer les animaux faisait pulser le sang dans ses veines, lui offrant sans conteste les meilleures doses d'adrénaline qu'il pouvait recevoir avant un tel événement. L'arrivée de Louvan a ses côtés n'échappa pas au regard acéré de ces prunelles améthyste. Lentement, il marchait lentement vers le gamin, et cette presque nonchalance n'avait qu'une seule signification à ses yeux : la chasse avait déjà commencé...

Kaja bondit à la seconde même où son frère s'élançait à ses côtés. Certes il partit avec une seconde de retard, mais il tenait bien à rattraper ce temps perdu. A quatre pattes, rebondissant sur le sol recouvert d'une épaisse couche de neige cristallisée avec l'agilité bestiale d'un félin. Peut-être qu'Ash n'avait pas si tort que ça finalement, Kaja était bel est bien de la famille des félins....mais pas au point d'en être un petit minou de salon. Sautant de plus en plus loin, il crispa tous ses muscles afin de prendre une ultime accélération avant d'atteindre l'orée du labyrinthe. Et non, Louvan ne le battait pas sur ce terrain là. Il était peut-être peu doué pour attraper calmement ses proies, mais il était inversement très doué pour les courser, qu'importe le temps, qu'importe le terrain. Et il arrivait toujours (sauf rares exceptions) à ses fins...

Il atteint donc l'orée de la forêt de glace le premier, appréciant avec volupté sa petite victoire. Et un point de plus pour Kaja, ce qui amenait le score à....hum.... 36 victoires, contre 4 pour Louvan. Et oui, il avait du soucis à se faire le grand frère, si tant est qu'il ne faisait pas exprès de perdre afin de satisfaire le besoin de reconnaissance de son cadet. Se stoppant habilement dans un dérapage contrôlé, pieds crissants contre la glace, Kaja ne put s'empêcher de se retourner, juste à temps pour voir Louvan arriver devant lui. Ils étaient toujours au coude à coudes lors de leurs courses, si bien qu'au final ce n'était qu'une ou deux secondes qui les séparaient. Un sourire narquois vint étirer les lèvres de Kaja, très belle synthèse d'expressions telles que " AHAHAH t'as vu ça ? j't'ai encoooore battu !" ou " Bwahah tu feras mieux la prochaine fois ! AH AH AH " qu'il n'était plus utile d'énoncer tout haut. Une simple mimique suffisait pour que les pensées passent d'un frère à l'autre.

Mais trêve de bavardages muets et de gamineries en tout genre, l'heure était grave, l'heure était à la chasse maintenant !

Kaja se redressa de toute sa petite hauteur. Fermant doucement les paupières, il huma l'air ambiant, emplissant ses poumons de toutes les essences qui les entouraient. Froid, le froid était le plus présent. Mais derrière lui, Kaja pouvait déceler les odeurs de pins et de chênes, les odeurs de sapins qui s'étendait à des kilomètres de vue, tous ces arbres de plus en plus hauts et de plus en plus denses. Hum, chercher encore... Il réitéra l'expérience une deuxième fois, se concentrant sur les odeurs qu'il n'avait pas encore décelées. Des fleurs....des crocus peut-être, et puis de- AH ! Là...là il le sentait à présent... Cette odeur de sang chaud dans le froid glacial, cette pulsation de vie...il l'entendait presque, comme si sa nouvelle proie était juste à ses pieds. Simple comparaison, ce lièvre des neiges était à des kilomètres de là...

Cinq secondes.

Kaja ouvrit les yeux.

Quatre secondes.

Il lança un bref regard à son frère.

Trois secondes.

Un fin sourire mutin.

Une sec- il n'était déjà plus là. Rebondissant contre les troncs des arbres, il disparut aussi sec dans le labyrinthe, ses a-coups se faisant de plus en plus sourds et silencieux à mesure qu'il s'enfonçait au plus profond de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Re: 10 Mai   05.10.09 20:31

[ Labyrinthe ]


La défaite était devenue quotidienne pour Louvan du point de vue de la course. Inutile de préciser qu'il avait encore perdu...Il ne le faisait pas exprès. Il aimait courir certes mais pas au point d'en faire une fixation comme son frère. Pour Lou, la course était quelque chose qui devait avoir un but précis, or ici le fait de gagner ou d'être premier n'était pas une fin en soi...ce n'était que le commencement ,dans le cas d'une chasse habilement menée. Ceci dit il était très rare que Kaja ait une grande longueur d'avance sur Louvan. Elle ne se comptait pas en mètre...mais en centimètres.

Louvan arriva en petites foulées a cotés d'un Kaja armé d'une fierté démesurée. Il posa son regard gris sur lui. Un simple sourire amusé fendit le visage du jeune homme. Il pouvait entendre tout les pensées de son frère...il était habitué.
Prévisible...toujours tres prévisible le petit frère. Il le laissa se complaire dans sa victoire, les autres sens scannant deja ce qui s'offrait devant eux.

Kaja se concentra enfin, Louvan,lui, s'etait deja imprégné du lieu. Il avait volontairement estompé les fragrances des divers végétaux qui maculaient le sol et les environs. Et c'était focalisé sur la vie, la vrai vie, celle qui bouge, qui court, qui fuit...qui se mange...

Un lièvre...non. Trop petit, il le laissa donc a son frère qui l'avait surement déjà flairé. Au dela de ça...quelque chose de fort, puissant et alerte...Il ferma doucement les yeux, tandis que son frère lui bondissait deja en quête de sa proie...

Il murmura : trop tot Kaja...trop tot...que t'ai-je appris petit frêre....

Il pencha légèrement la tête sur le coté. Il la sentait, cette odeur caractéristique mais il voulait l'entendre...pouvoir la toucher, visualiser l'animal devant ses yeux. Il allait l'attraper avant meme de l'avoir chassé.

Du gibier...un mâle....des bois. Prudence donc. Mais quel régal pour l'odorat. Il sentait tout ses muscles frémir d'impatience. Il aimait jouer a ça, se faire patienter volontairement, faire monter la tention, contrôler cette envie pour en être que plus efficace.

Il salivait, les yeux toujours clos. Les narines palpitantes au rythme de son poul calme et serein en apparence. Un grondement sourd monta de sa gorge et sans pour autant ouvrir les yeux il se pencha legerement en avant.

Une longue inspiration précéda une formidable impulsion qui l'éjecta du sol, laissant deux sillons terreux, là ou étaient campés ses pieds. Il s'élança a la suite de son frère mais pas pour la même cible. Son adversaire l'attendait plus loin, au dela des sapins, des buissons et de cette eternelle neige.

Le visage fouetté par la morsure du vent, il calculait sa trajectoire, où ses pieds allaient se poser mais aussi comment aller pouvoir se passer la chasse. Il énumérait mentalement la manière la plus radicale d'abattre la bête qui allait bientôt se présenter devant lui.
Les arbres etaient pour lui beaucoup plus praticable que le sol. C'est ainsi qu'en moins de deux secondes il se retrouva a mi hauteur, perché sur un sapin, surplombant comme il se doit son terrain de chasse.

Il balaya d'un regard froid l'étendu de neige qui s'étendait sous ses pieds. C'est là qu'il le vit. Majestueux, dressé sur ses quatre puissantes pattes. Un cerf assez jeune pour filer aux quatre vents mais assez vieux pour avoir la méfiance de la proie. Il scrutait les environs, les oreilles dressées, a l'affut. Il savait que quelque chose l'observait, mais il ne savait pas d'où exactement. Il ne pensa pas a regarder vers les branches, là ou le vrai prédateur se trouvait.

Louvan laissa s'égrainer les secondes, il avait tout son temps et un plan digne de ce nom ne se faisait pas a l'aveuglette, surtout avec une bête de cette taille et de cette fougue. Le profond respect qu'il avait envers l'être qui allait le nourrir le forçait a adopter une tactique efficace et radicale, pour que l'animal ne souffre pas. Il opta donc pour sa technique fétiche...

Il attendit que le léger vent se tarisse, maximisant les chances de camoufler son odeur. Il se tendit de tout son long laissant affluer cette force animale qui attendait tapis dans ses entrailles, ses muscles frémirent de nouveau. Le froid n'était plus, a présent le feu habitait ses particules.

Il bondit.

L'animal n'eut pas le reflex de lever les yeux.

Tout se passa vite...tres vite.

Louvan atterri au sol contre le flan de l'animal, lui attrapant le cou avec force.
Le cervidé poussa un cri de terreur et se cabra. Le jeune homme le rabattit avec violence contre le sol et se plaça au dessus de lui d'un bond. La bête se débattait vainement, et même les coups qui pouvaient atteindre Louvan n'avait aucun effet. L'adrénaline du jeune homme couvrant la douleur.

Le regard de la proie et du chasseur se croisèrent dans une ultime fraction de seconde qui sembla durer une eternité. L'animal savait que c'etait ses dernieres secondes de vie et ses yeux imploraient. Le chasseur quant a lui restait froid devant ses supplications, il ne pouvait lui assurer qu'une mort rapide et sans douleur.

Il s'éxecuta.

Un craquement sec mit fin a tout les hurlements du cerf. Sa tête retomba mollement contre le sol froid, la langue pendante entre ses mâchoires encore crispées. Toujours a califourchon dessus, Louvan l'observa et tapota son epaule. Il lui avait proprement brisé la nuque.

Il se releva.

Il inspira profondément en fermant les yeux. Il replongeait sa bête intérieure dans le tréfond de sa prison mentale. elle rugissait au sang, elle voulait entendre les os se briser de nouveau. Mais Louvan n'etait pas de cet avis. Il redressa la tête vers la foret, humant l'air.
Ou pouvait bien en être son frère...D'habitude il pouvait l'entendre crier sa rage après sa proie, mais la..rien...etrange.

Il respira de nouveau l'air glacé, esseyant de capter l'odeur de son petit frêre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: 10 Mai   09.10.09 20:14

[ Labyrinthe ]

Les sapins et autres multiples conifères qui dominaient le labyrinthe de toute leur hauteur se multipliaient de plus en plus à mesure que Kaja s'enfonçait au plus profond du labyrinthe de Glace. Il portait bien son nom d'ailleurs. A chaque rebond, aussi infime et discret soit-il, de fins éclats de glace se détachaient de l'écorce des arbres, tout comme de minuscules stalactites glissaient des aiguilles pour chuter vers le sol poudreux en un doux tintement glacial.

Ting....ting ting...

Tel était le seul son qui trahissait l'avancement de Kaja. Son souffle transparaissait quelque peu dans l'air, transformant ses lèvres en une petite cheminée à vapeur, bien que son souffle fut retenu sur de longues secondes. Diable monté sur ressort, le gamin sentait ses entrailles se serrer profondément en lui au plus il se rapprochait de sa cible. Un lièvre des neiges... Certes, ce n'était pas la meilleure des proies, mais celui-là avait l'air plutôt dodu, à en juger par l'odeur appétissante que Kaja suivait sans s'arrêter. Il en salivait presque... Rien que le fait de penser à la vitesse à laquelle il était parti comparé à son frère déversait en lui un petite once de fierté que sa bestialité enfouit bien vite.

Tiing......ting ting ting

Quelques rebonds de plus, et il le débusqua enfin. Lui qui s'attendait à trouver un bon gros lièvre...et bien, il ne fut pas déçu. Sous ses yeux était tapi le lièvre le plus grassouillet qu'il avait vu depuis son arrivée à l'Ex-Mine de Glace. Un sourire mutin s'étira sur ses lèvres alors qu'il le surveillait du haut de sa branche. Voila qui allait enfin lui permettre de montrer à son frère qu'il était capable de chasser quelque chose de consistant. Et de délicieux...

Ting...

Un léger pas de côté fit tomber deux stalactites qui s'écrasèrent dans la neige. Les oreilles du lièvre frémirent légèrement, le tintement étouffé semblait l'avoir mis sur ses gardes. Hélas, il rabaissa bien vite ses deux grandes oreilles. Grave erreur...

Ti-

Kaja sauta sur l'occasion, au sens propre comme au figuré. D'un bond, il se précipita vers le lièvre. Ce dernier eut à peine le temps d'esquisser le moindre bond que Kaja fondait déjà sur lui, ne lui laissant aucun échappatoire. Seulement, les choses ne se passent pas toujours comme prévues. Le lièvre serait déjà mort et ramené à Louvan si Kaja avait pu prédire que sous son point d'atterrissage se trouvait une plaque de roche glissante. Sa cheville émit un craquement sonore alors qu'il roulait au sol, jurant et pestant avec rage. Le lièvre saisit sa chance, et s'éloigna en quelques bonds vifs, bienheureux d'avoir été sauvé par quelque ange gardien pour la journée. Qu'à cela ne tienne, Kaja n'était pas du genre à abandonner... Au contraire, ce petit incident ne venait qu'ajouter un peu de piment à la chasse.

En moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, le petit se remettait déjà debout, déséquilibré à cause de sa cheville probablement foulée. La douleur n'était en aucun cas un obstacle, puisqu'il ne la sentait pas. Sans prendre la peine de s'échauffer, il se remit de suite en chasse, évoluant un peu moins vite cependant au vue de son handicap. Il manqua de trébucher plusieurs fois dans la neige, sa cheville ne lui offrant aucun appui fiable. Balançant tout son poids sur son autre jambe, il finit tout de même par trouver le moyen de rattraper ce fichu lièvre. Encore quelques mètres et celui-ci attendrait son gîte. Sept....six.... ci-trop tard. Une puissante poignée vint attraper ses oreilles, le tirant avec rage du sol. L'animal se débattit avec la force du désespoir pendant quelques secondes, juste le temps pour Kaja de lui asséner le coup final.

Affaire rondement menée, bien qu'il se soit éloigné quelque peu de son point de départ. Fier de sa prise, Kaja se préparait déjà à s'en retourner lorsqu'une odeur musquée vint lui chatouiller les narines. A quelques mètres derrière lui se tenait la tanière du lièvre..et visiblement il semblait occupé. Jetant un bref coup d'œil aux alentours, il déposa doucement son butin au sol, avant de s'approcher à pas de loup du gîte.

Quelques secondes vides de tout bruit s'écoulèrent lentement. Puis le gamin réapparut à pas feutrés, sourire aux lèvres et deux jeunes lièvres à la main. Il attrapa sa précédente prise de sa main libre, et se mit tranquillement en route. Trois beaux lièvres... Décidément, la journée s'annonçait meilleure que prévue. Louvan allait en avoir plein les yeux ! Aahh il avait hâte de voir la tête de son frère quand il reviendrait, chargé comme il l'était.

Kaja quitta d'instinct le cœur du labyrinthe avant de chercher à capter l'odeur de son frère. Il mit peu de temps à la déceler, cette dernière étant aussi distincte à ses narines qu'un éléphant au milieu d'un désert. Et le gamin de marcher lentement en sa direction. Oh il n'était pas pressé, et de toute façon il ne pouvait pas aller plus vite qu'il ne le faisait. Bon, il ressemblait un peu à un clochard avec sa marche boiteuse, oui, mais un clochard comblé. Et son sourire béat témoignait parfaitement de son état.

Avide qu'il était de savourer sa victoire, il ne distingua l'odeur de gros gibier qui accompagnait son frère que lorsqu'il l'aperçut en le rejoignant. Devant lui gîsait l'empereur des forêts, majestueux cerf qui n'avait pas perdu de sa prestance malgré sa mort. Récente, à en juger par la position de Louvan, debout à côté de l'animal. Enorme...et c'était encore lui, le grand frèèèère prodige, qui avait achevé la meilleure proie. Et quelle proie...

Pof...of

Ses mains lâchèrent l'une après l'autre, laissant les lièvres s'écraser au sol dans un craquement étouffé, qui aurait pu signaler sa présence si Louvan ne l'avait pas encore vu. Kaja avait l'amère impression de revivre la même scène que deux ans auparavant. Son frère, excellant dans ce domaine, et lui, si miteux avec ses pauvres proies. Tremblant presque d'une puissant colère qui avait flambée en lui, il laissa un grondement aussi puissant que sourd, résonnant tout autour d'eux. Ses yeux semblaient jeter des éclairs tant sa rage émanait de lui. Impossible de ne pas la sentir...

Contre toute attente, il tourna les talons, vacillant dangereusement tout en s'avançant. Fichue cheville... Au diable, elle ne l'arrêterait pas, pas maintenant en tout cas. Non, tout de suite, il fallait qu'il trouve de quoi dépasser le cerf de Louvan. Un grognement agressif s'échappa de sa gorge en direction de son frère. Il allait bien voir... Ah il allait voir ! Kaja lui ramènerait une proie encore plus grosse, encore plus dangereuse, encore plus difficile à attraper ! Il allait voir ce qu'il allait voir ce foutu Louvan !

Sans prendre la peine de fermer les yeux, il s'arrêta à quelques pas de là, humant rageusement l'air à la recherche de sa nouvelle proie. Sans succès, il recommença, perdant patience à chaque expiration. Foutue journée...Foutue forêt ! Foutu labyrinthe ! Il n'abritait qu'un seul cerf ou quoi ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Re: 10 Mai   09.10.09 21:40

Trois bruits sourds vinrent briser le silence qui s'était instauré depuis la mort du cerf. Louvan était debout, un air neutre tapissant ses traits. Ce qui n'était pas le cas de son petit frère qui venait d'arriver. Louvan l'avait senti approcher, il avait aussi capté l'odeur des trois lapins qui l'accompagnaient. Une belle prise avait pensé le grand frère. Kaja s'améliorait beaucoup ces derniers jours. En temps "normal", l'indomptable frère se serait contenté d'un lièvre, voir deux selon son agilité. Mais généralement son impatience prenait le dessus, pressé de montrer ses proies a son frère, il privilégiait la rapidité au profit de la qualité. Mais pas cette fois...

Pourtant, une chose ne changea pas de d'habitude...

Louvan étouffa un soupir las après la chute des trois lapins. Son frère était furieux. Il pouvait sentir sa rage percuter le froid, brisant les mille et une particules d'air, effrayant le moindre animal,même vaillant soit il, au alentour. Lou pouvait presque la palper, mais elle n'avait pas vraiment d'effet sur le grand frère calme et posé qu'il était. Pourtant un grondement sourd vint agresser ses tympans, il souleva légèrement la commissure droite de ses lèvres dégageant une de ses deux canine finement aiguisée. Ce rictus confirma la nuisance qu'occasionnait Kaja, mais c'etait benin, ce qui affectait le plus Lou c'était son comportement qui allait surement devenir incontrôlable. A cela se rajouta son regard. Un regard que connaissait bien le grand frère. Ca allait mal finir encore une fois.

La bête intérieure de Louvan ne restait pas de marbre face à ça. Elle semblait entrer en résonance avec la rage de Kaja, se nourrissant d'elle pour hurler, entailler les entrailles de Louvan, lui déchiqueter son âme, Elle aussi voulait sortir. Mais louvan n'en fit rien...pour l'instant.

Lou ne broncha pas non plus quand son frère lui lança un grondement menaçant. Il l'avait entendu plus d'une fois. Bien vite Kaja tourna les talons, mais pas son agilité habituelle. Lou le vit vaciller a mesure de ses pas. Il l'observa, scannant son corps pour déceler le point faible, qu'il trouva en quelques secondes: la cheville. Il plissa les yeux. Têtue comme il est ,se dit il, il n'avait pas du la ménager, et là il allait recommencer.

Malgré son état de monstre Louvan avait appris a respecter son corps. Meme avec l'immunisation contre la douleur, le corps lui, peut a tout moment se venger du mauvais traitement qu'on lui inflige. Être un monstre c'est une chose, être immortel en est une autre. Kaja ne comprenait pas ça....au grand damne de Lou.

Il observa donc ce frère hystérique se débattre avec sa cheville pour semble til , surpasser son ainé. C'était évident, c'était l'une des choses qui l'obsédait le plus et Lou le savait on ne peut mieux.

Louvan croisa les bras, observant l'attitude de celui qui se trouvait a quelques pas de lui. Il le voyait humer frénétiquement l'air, impatient, furieux...un comportement en totale opposition avec celui d'un chasseur digne de ce nom. Que cherchait il a faire ? hein ? trouver plus gros qu'un cerf dans cette foret glaciale ? Cette idée c'était imposé dans l'esprit de Louvan comme dans celui de Kaja, c'etait evident quil cherchait une proie encore plus grosse que son cerf. Mais il ne trouverait pas...il en était sur. Et quand bien meme, Louvan l'en empecherai. Il avait trouvé un cerf, un grand mâle robuste. Il avait mâchait le travail des jeunes mâles qui allait bientôt reprendre la couronne du père. Et pour que la race prospère ( et donc donne de la viande ) la chasse devait s'arrêter là, car l'animal le plus grand qui régnait dans ces froide foret était le cerf.

Il laissa son frère mariner quelques minutes, espérant qu'il comprenne par lui même qu'il n'arriverai a rien comme ça...Quand il le jugea a point, il s'approcha de lui, et lui posa une main sur l'épaule, empoignant son épaule fermement.

" tu devrais te calmer....." souffla til froidement. Louvan était mécontent et ça se sentait autant que ça s'entendait. Et Kaja savait ce qui se passait quand il dépassait les bornes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: 10 Mai   26.10.09 21:09

Les choses avaient mal tourné pour Kaja...vraiment mal. D'ailleurs, c'est comme si elles ne faisaient qu'empirer depuis le matin même. D'abord cet imbécile d'Ash et son très mielleux "minou ♥ ", ensuite cette fichue cheville qui l'abandonnait et maintenant Louvan et son supeeerbe cerf. A son grand damne, Kaja pensait avoir atteint les sommets de ce que le commun des mortel appelle "une journée bien pourrie". Seulement il se trompait.

Ce fut avec une aversion des plus importantes que Kaja sentit la main de son grand frère se refermer sur son épaule, suivie de près par un conseil qui ressemblait plus à une menace qu'à autre chose. Laissant sa colère le submerger, il sentit un violent frisson parcourir son corps de haut en bas. C'en était assez de cette situation ! Renâclant sourdement, il tenta de se dégager d'un coup d'épaule enragé en avant.

Ce fut sa première erreur.

Contre toute attente, Louvan lâcha prise. Kaja ayant, comme à son habitude, surdosé sa force, celui-ci vacilla dangereusement en avant. Si sa cheville avait été opérationnelle, et s'il ne s'était pas dégagé aussi fort, il serait resté debout et aurait pu faire face à son frère, se retourner vers lui et pourquoi pas lui en coller une, à lui que le méritait sûrement. Oui, s'il s'était un peu ménagé, il aurait pu.

Or, ce ne fut pas le cas.

Au lieu de tout ça, Kaja eut l'extrême bonheur de se souvenir que lui aussi était soumis aux merveilleuses lois de la pesanteur. Il se retrouva donc presque face dans la neige, un genou au sol et un rictus dédaigneux sur les lèvres. Ahh son orgueil venait d'en prendre un sale coup... Ce n'était plus une quinzaine de centimètres qui le séparaient de son frère maintenant qu'il était à genoux au sol devant lui, mais plutôt un bon mètre. Il se sentait encore plus pitoyable de la sorte, ce qui ne faisait qu'alimenter sa colère maladive. Qu'à cela ne tienne, il allait se remettre debout, et tout de suite ! Grondant, il posa une main au sol et tacha de se relever, faisant glisser son pied vers lui pour pouvoir s'en servir comme appui.

Ce fut malheureusement sa deuxième erreur.

Aveuglé par sa colère, il ne remarqua pas tout de suite la bêtise qu'il venait de faire. Sa cheville, plus alerte, elle, le remarqua derechef et témoigna de son indignation en refusant catégoriquement de servir à sa cause. De nouveau abandonné par son propre corps, Kaja eut vite fait de retomber avec pertes et fracas, sa fierté se fissurant en même temps.

Blessé...bien plus psychiquement que physiquement, Kaja se sentait vraiment blessé. De quoi il avait l'air, là, trempé comme un chat des rues, à moitié étalé dans la neige, handicapé de surcroît...et la fierté mise à sec. Il retenta tout de même de se remettre debout avec l'énergie du désespoir, hélas ses forces l'abandonnèrent avant même qu'il ait pu lever haut sa main. Celle-ci retomba mollement au sol, faisant voltiger quelques flocons à moitié fondus. Son arrogance avait totalement disparu. Elle s'était envolée, aussi vite qu'elle était venue, et Kaja ne s'en sentait que plus vide.

Il resta allongé ventre à terre, avec l'amer sentiment que son frère devait se moquer de lui, à le regarder de haut de toute sa stature. Il pouvait presque ressentir son regard le percer de part en part, vif et implacable. C'est à peine s'il n'entendait pas un bref soupir fatigué s'échapper de ses lèvres.

En temps normal, tout cela l'aurait rendu encore plus enragé qu'il ne l'avait été, et il savait pertinemment qu'il en serait très vite venu aux mains, engageant une lutte vaine contre son frère. Il en serait ressorti bien évidemment perdu, comme à chaque fois. Pourtant, la perspective d'avoir échappé à quelques blessures de plus ne le réconforta pas le moins du monde. Minable qu'il était, il ne fit même pas attention aux larmes chaudes qui glissaient de ses yeux pour aller se fondre dans la neige, pure représentation de sa présomption qui s'écoulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Re: 10 Mai   28.10.09 17:45

Ca aurait pu être simple...vraiment trop simple. Kaja serait arrivé avec ses lapins, ravi d'avoir fait autant de prises, il serait repartie avec Louvan et le cerf et tout deux seraient rentrés, pressés par la perspective du festin qui les attendait et...stop. Ca....c'est dans un univers parallèle. Trop parallèle pour être vrai en fait.

Louvan était las du comportement de son frère, tellement las qu'il ne le reteint même pas quand celui se débattit comme un beau diable. Il suivi du regard sa lente descente, jusqu'à ce qu'il touche la neige dure et froide. Le genou plaqué au sol, et le poids de la défaite et de la honte sur les épaules.

Lou implacable et froid ne broncha pas d'un centimètre. Le toisant de sa posture droite. Il Observa son jeune frère se débattre contre des faits communs a tous, même aux monstres qu'ils étaient. Pitoyable, pauvre animal accablé prit a son propre piège. Le vent soufflait son indignation par rafales glacée, plaquant les cheveux de Lou contre son front.

Il ne broncha toujours pas quand Kaja tenta avec le courage du désespoir de se relever. Le chant du cygne...qui fut vain. Il retomba avec fracas contre la neige. Son regard n'avait pas quitté une seule seconde son frère, il le transperça de part en part, fissurant les derniers morceaux de fierté qui animaient son cadet. Pas un soupir, rien....juste ce regard qui en disait long. Cette fois Kaja avait vraiment dépassé les bornes.

Il laissa s'écouler de longues minutes, ne quittant pas des yeux celui qui se trouvait allongé contre le sol.

Il lui tourne le dos et alla ramasser les 3 lapins qui gisaient eux aussi sur le sol et s'approcha du grand cerf. Il empoigna fermement un des bois de l'animal. Et sur les extrémités les plus pointues, il empala les lapins au niveau du cou. Après s'être assuré que les lapins ne tomberaient pas, il daigna se retourner vers Kaja, s'avança et s'accroupit a quelques centimètres de lui. Il s'approcha de son oreille et d'une voix dure il commença....

" Tu vas apprendre mon frère...et tu vas récolter le fruit de tes caprices..."

Juste ça. Rien de plus.

Il se redressa, se tourna vers le gibier. Il prit les deux pattes arrière du cerfs et les joints dans une de ses mains. Il jeta un dernier regard a son frère, et le dépassa de quelques pas. Le cerf trainait sur le sol derriere lui, il marchait normalement, nullement handicapé par le poids du cerf qu'il tractait.

Il s'éloigna laissant son frère livré a lui même. Il allait apprendre.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 10 Mai   

Revenir en haut Aller en bas
 
10 Mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Ex Mine de Glace :: Le Labyrinthe-
Sauter vers: