Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Louvan Blak'mor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Louvan Blak'mor   14.03.09 1:51

Nom : Blak'mor
Prénom : Louvan
Age : 27 ans
Métier : Ancien forgeron, nouvellement "Monstre"

Parents : Deux parents issus de l'ex mine de glace. Le père forgeron et la mère...à la maison
Héritage : Une vieille baraque décrépite, des armes , de l'argent
Origine: ex mine de glace
Guildes: 0

Caractère

Tic : La plupart de ses tics sont mentaux. Une partie de son cerveau ne peut s'empêcher de trouver tous les défauts physiques d'une personne, et d'en tirer un portrait comportemental et psychologique. L'un de ses rare tic physique est qu'il a l'habitude de se passer la main lentement sur le visage et de la stopper juste en dessous des yeux. Beaucoup de personne interprète ce geste comme un geste de lassitude mais il en est tout autre chose avec Louvan. Il est préférable de se méfier quand il lui prend l'envie de faire ce geste.

Défaut : Trop radical. Vraiment trop radical. Le pardon il ne connait pas. La charité encore moins. Une citation le définit bien " oeil pour oeil dent pour dent ". Lui il ne tendra pas l'autre joue pour une autre gifle, il vous arracherait plutôt la peau des joues a coups de dents. Non pas qu'il soit violent gratuitement, il ne faut juste pas trop l'énerver.
Il a tendance aussi à calculer, non pas des maths mais ses chances de tirer partie de quelque chose, d'un événement. Il évite de faire ça par rapport à quelqu'un, malgré cette bête dans le tréfonds de ses entrailles une lueur de respect et d'humanité réside dans son esprit.

Qualité : Calme quand on ne l’énerve pas. Malgré le fait qu'il soit explosif comme un volcan, juste avant de se déchaîner, il sait analyser froidement et précisément la situation, prenant en compte les infimes détails qui pourront l'aider a remporter une victoire complète et écrasante sur l'ennemi. C'est l'autre face de son comportement d'analyse. Malgré son état de monstre,
Louvan possède une éthique de comportement qui lui est propre. Loin de l'être bourrin qu'est son petit frère, il aime respecter et s'imposer des règles de bienséance et de politesse. Si toutefois l'insolence le gagne, c'est que son interlocuteur aura provoqué ça. Toutes ses mauvaises réactions sont toujours provoquées par un manque de tact, ou par une provocation venant de celui d'en face.

Approfondir : Louvan est une personne entière. S'il en vient a enlever les entraves de sa bête intérieure c'est qu'il aura tout bonnement raison. Lorsqu'il se déchaîne, la personne aux manières droites et agréables se transforme vite en berserker fou, rivalisant avec son petit frère...le surpassant aisément. Mais au delà le fait d'avoir cette ombre menaçante qui le suit partout, Louvan reste quelqu'un de très agréable. Mais ne vous fiez pas a cette apparente gentillesse, il ne se laisse pas berner comme ça. Vous croyez l'avoir en poche ? Détrompez vous, c'est lui qui vous a dans la poche. Quoique ça ne soit pas son but ultime. Il est juste indépendant, et il le restera. Aucun maître, aucunes lois, juste les siennes. Il adopte toutefois une attitude légèrement différente avec son petit frère Kaja. Relation presque animale sur le point de vue communicatif. Un regard, une mimique, un geste de sa part suffit a faire comprendre ses intentions au jeune frère. D'un point de vue relationnel, Louvan se montre d'une extrême douceur quand il est seul avec son frère. Comme la bête menaçante prenant sa progéniture entre ses mâchoires surpuissantes avec une délicatesse extrême,
il met de coté la furie qui lui ronge les entrailles, pour apporter tout l'amour et l'attention qu'a besoin son intenable Kaja. Toutefois, ce comportement fonctionne que lorsque Lou et Kaja sont uniquement a deux. En dehors de ça, Louvan paraîtra distant vis a vis de son frère, l'ignorant même parfois, le laissant faire ses bêtises a volonté, mais il gardera toujours un oeil sur lui, toujours sans qu’il ne s'en aperçoive. Pour Louvan, cette attitude les préservera, lui et son frère, des quelconques menaces qui pourraient s'abattre sur eux. Car il n'y a rien de plus efficace que de s'en prendre aux êtres chers de la cible.
Malgré tous ces bons cotés, Lou nourrit une haine sans limites envers ses parents, les Abis et autres élus de dieu. Pour lui aucun ne vaut mieux que l'autre, tous les mêmes. Tous un but commun, assouvir leurs pulsions les plus primaires et avoir entre leurs griffes des millions de vie a sacrifier, a faire jouer...bref l'immense fourmilière qu'est l'humanité. C'est pour ça que Louvan ne se range que d'un seul coté, le sien. Et qu'au jour d'aujourd’hui, le mot qui lui correspond le mieux est : Marginal.




Physique


Taille : 1m75
Poids : 70 kilos

Cheveux : Indisciplinés pourrait aisément qualifier ses cheveux. D'une couleur sombre à la base, ils peuvent passer du noir le plus profond au bleu cendré. Tenant plus du poil animal, il ne s'en soucie guère. Et ses cheveux lui rendent très bien. Allant dans pratiquement tout les sens possible, ils peuvent adopter la technique du hérisson ou tout simplement être normaux.

Façon de se vêtir: Simplement, presque pauvrement. Se baladant la majeure partie du temps pieds nus, il porte principalement des pantalons bouffants de couloir noir ou gris foncé. Pour le haut, il se vêtit souvent d'un simple gilet sans manche fermé par 2 ou 3 boutons, habitué au froid le plus mordant, il n'a besoin de rien d'autre. Il porte en permanence un pendentif cruciforme qu'il a lui même forgé.

Yeux : Ses yeux sont les plus frappants quand on le croise la première fois. De la même couleur qu'un glaçon translucide, ils allient l'intelligence, la malice humaine a cette méfiance si animale. Ce savant mélange oculaire en fait quelqu'un de clairement insondable si l'on se fixe uniquement sur son regard.

Carrure :
Le froid de sa contrée natale a sculpté cet homme de 27 ans. Les morsures glaciales n'ont fait qu'accentuer la nervosité de ses muscles. Roulant souvent sous sa peau légèrement basanée, ils sont la plupart du temps tendus comme prêt a effectuer le moindre effort dans l'immédiat. Cette faculté d'être toujours sur le qui-vive, ils le doivent au poison soigneusement infiltré dans tout l'organisme de Louvan. Néanmoins, ce dernier ne possède pas une musculature de bodybuilder. Taillé pour la course, son corps est fait pour la vitesse, l'esquive et la frappe unique, précise et mortelle. Mais ce corps de bête nerveuse est savamment dompté par l'esprit de Louvan, fort heureusement. Ce qui le rend unique aussi, est sa cicatrice sur la joue, vestige douloureux d'une altercation fraternelle.
Au delà de ces précisions, Louvan reste quelqu'un de très "discret" physiquement parlant, ça n'est pas la première chose que l'on remarque chez lui. On pourrait juste le croire d'une force normale, mais toute autre chose réside dans chacune de ces cellules et au refond de son ADN.



Histoire

Le feu crépitait doucement dans la cheminé, s'accrochant désespéramment a l'unique bûche qui le maintenait en vie. Personne n'avait encore pensé a le réalimenter, et c'était justifié.
Chez les Blak'mor, on allait enfin voir la venue de l'enfant tant attendu, du garçon qui poursuivrai la dure tradition familiale, celle de dompter le fer et le feu, celle de forgeron.
Le cri du nouveau né fut perçant, et la mort du feu silencieuse, comme si les flammes agonisantes avaient donné leurs derniers souffles au petit être qui venait maintenant de percer le silence de la maisonnée.
Ses cris étaient furieux et ses petits poings battaient l'air avec agacement comme si il avait deviné le lourd et douloureux futur qui l'attendait. Ses deux parents furent heureux d'avoir un enfant aussi vif des la naissance mais cet engouement perdit vite de son ampleur…

L'enfant a qui on avait donné le nom de Louvan, grandit non loin du besoin, mais jamais il n'eut affaire a lui. Le besoin, la pauvreté restaient bien au froid, dehors derrière la lourde porte en bois massif de la demeure Blak'mor. Quand il eut atteint ses 5 hivers, on l'initia à l'art de la forge. Son père sévère mais juste lui appris a magner le lourd marteau qui allait devenir au fil des années une partie de lui. Mais a 5 ans, la force que l'on possède nous permet juste de jouer la soufflerie dans la forge et c'est donc par la qu'il commença.

Malgré ses progrès remarquables, ses parents demeuraient de plus en plus distants et sévère, l'éduquant plus comme un prof avec son élève que des parents avec leurs enfants. Jamais de marques d'affection, juste quelques compliments mais rien de plus. Cela ne perturba pas Louvan, lui qui des le début, fut habitué a ça.
Solitaire dans l'âme, il décida de découvrir a l'age de 9 ans les terres environnantes, partant parfois plus de temps qu'il ne fallu, mais revenant toujours intacte de ses péripéties. Il avait appris à être silencieux, a écouter et observer. Analyser était devenu le maître mot de cet enfant qui préférait la solitude a la présence de ses parents. Une de ses activités favorites lors de ses escapades, fut de grimper très haut dans un arbre, de s'asseoir sur une branche bien stable et d'observer les animaux prédateurs chassant leurs proies favorites. Silencieux et avide de connaissance, il décortiqua chaque comportement animalier qu'il pouvait voir, assimilant les techniques de chasses les plus réalisables.
Un an plus tard, a l'age de 10 ans, il mit en pratique pour la toute première fois l'enseignement animal, et ce fut un beau lièvre qu'il ramena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Re: Louvan Blak'mor   14.03.09 1:52

Ses parents ne s'inquiétaient guère de ses disparitions, ils savaient qu'il revenait a chaque fois, mais...avouez tout de même qu'un tel comportement n'est pas digne de parents. Louvan en même temps d'apprendre la chasse par lui même, comprit aussi que ses "parents" n'avaient aucune place dans son coeur, et un phénomène de mimétisme se passa.
L'enfant qui n'avait jamais vraiment été un enfant devint froid comme les parents. Chaque jour a partir de là, se résuma a peu de choses, chasser, forger, et rentrer dîner et dormir.
Parfois il croisait ses parents qui le saluaient et lui demandaient entre deux passages comment il allait. Tout le monde semblait satisfait de cet état de choses...

Jusqu'au jour où Louvan qui rentrait d'une de ses aventures, entendit des cris venant de la maisonnée. Se questionnant sur le pourquoi du comment de ses cris étranges, il pressa le pas et ouvrit la porte à la volée. Ce qu'il vit le prit de cour. Il était là, dans son berceau de glace, cette enfant dont l'arrivée lui avait été comme cachée. Des tas de questions l'agressèrent et il eut comme seule réponse de la part de son père : "...ton frère...Kaja..."

Ainsi dont, il aurait un frère a partir de ce jour…

Ca ne signifiait pas grand chose pour lui, et voir ce petit être criant sa colère dans son écrin de glace ne lui fit rien ressentir. Etait-il devenu comme ses parents ? Dénué de tout sentiment affectif ?

Peut être pas non...

Malgré la venue de Kaja, Louvan ne changea en rien ses habitudes, travaillant a la forge, passant parfois plus d'une semaine en forêt, chassant le gibier, rien, absolument rien n'avait changé. Seul petit détail, la table comptait un couvert de plus.

Deux années passèrent sans que le quotidien de Louvan ne change. Ce qui était en nette opposition avec le quotidien de ses parents et de son intenable petit frère. Si sa mère lui parlait peu, il était facile pour lui de deviner la situation en rentrant chez lui. La tension était tout d'abord on ne peut plus palpable, et l'on pouvait entendre les catastrophes du petit Kaja dans tout le village. Ce comportement attisa la curiosité de Louvan qui petit a petit s'intéressa de plus près a son cadet. Il essaya de nouer contact avec lui. Mais c'était comme essayer de dompter un louveteau. Dans chacun de ses regards se tenait la méfiance, et l'agressivité farouche de quelqu'un n'ayant jamais connu de tels contacts. Mais Louvan était patient, et il continua à l'observer silencieusement, comme il avait observé les animaux quelques années auparavant. Apprentissage une fois de plus. Plus un animal, mais un être humain, son frère. Il fut facile pour Louvan de le cerner. Tout comme lui, il avait manqué de tendresse et d'amour de la part des deux parents. Mais contrairement a lui, qui s'en était désintéressé, trouvant refuge dans ses escapades, lui, souffrait, souffrait beaucoup de ce manque de sentiments. Un gouffre béant avait été creusé dans son coeur brûlant et meurtri, et selon Louvan, sa seule échappatoire était de se faire remarquer par ses tas de bêtises.

Plusieurs années passèrent encore...Louvan multipliait ses approches, et Kaja alignait ses punitions.

Un jour, en plein repas, Louvan décida de passer au 2eme plan d'approche, ce qui permettrait aux deux frères de se sentir comme deux véritables frères, mais aussi a Kaja de s'échapper de sa monotonie quotidienne. Il demanda la permission, qui fut tout de suite accordée, d'emmener son petit frère dans ses escapades forestières.
Et c'est alors que commença à se créer le véritable lien qui les unit aujourd’hui.

Il l'emmena tout d'abord quelques jours en foret, laissant le libre choix à son frère de parler ou non. Il n'avait aucune envie de le brusquer et Louvan n'était pas non plus un bavard dans l'âme. Mais ceci dit au fil de leurs balades, de leurs nuit passées dans une auberge perdue, les petits bout de phrases qui se perdaient dans l'air s'affirmèrent. Ce fut de grandes discussions qui prirent la place, créant un lien invisible mais bien réel entre les deux êtres.
Pourtant Louvan sentait que son frère désirait quelque chose qu'il n'osait pas formuler, Et c'est avec une patience féline qu'il attendit le jour ou ce dernier avouerait enfin. Et ce jour là, arriva bien vite.
Chasser ! Il voulait chasser ! Louvan n'avait pu laisser échapper a ce moment là, un bref sourire doux qui illumina son visage. Lui qui avait appris la chasse sur le tas, qui avait côtoyé chasseurs et chassés, il allait pouvoir enseigner son art......

…ce fut vite et vite pensé...

Il lui expliqua pourtant la manière a suivre pour attraper a coup sur un bon lièvre bien gras et bien nourrissant. Mais non Kaja préférait jouer le chien fou et courir après les proies qui détalaient à tout vitesse. Dépité mais amusé, Lou préféra le laisser faire en devinant l'exutoire que cela pouvait être pour lui.
Petit à petit l'affection qu'il lui portait grandit. Le facteur "Kaja" prit place dans son coeur, une place bien au chaud, bien a l'abris, un endroit qu'il protègerait contre tout...

Malgré cette complicité qui s’était formée entre les deux, Lou ne pouvait empêcher son frère d’être violent, voir même très violent. Kaja pouvait même parfois s’en prendre à son aîné. C’est alors que ce dernier mettais en pratique ses années d’observation animalière. Observer, attraper, plaquer et immobilisé. Et Kaja eut vite fait de se retrouver face contre terre. Louvan n’éprouvait pas le moindre remord en faisant ça. Simplement juste, dans une certaine continuité des choses.

Mais cette continuité des choses fut un jour bouleversée. Comme a chaque retour de chasse, Louvan se retrouvait avec minimum un énorme lièvre. Mais là, il avait réussi a en attraper deux. Il avait bien remarqué la rancœur dans le regard de son frère qui n’avait réussi qu’à choper un maigre lièvre rachitique. Et le petit frère ne put que faire une chose : jeter son butin aux pieds de son frère et s’en aller. Agacé, Lou posa ses proies au sol et le rattrapa dans le but de lui faire passer l’envie d’avoir un comportement aussi insolent. Mais tout ne se passa pas comme prévu. Le farouche frère arriva a se défaire de Lou et en une fraction de seconde il lui taillada deux fois la joue a l’aide d’une pierre aiguisée. Il recula légèrement, tournant la tête à cause du choc. Il sentit le liquide chaud et rouge rouler le long de sa joue, finir sur ses mâchoires et se jeter inexorablement dans le vide. Du regard, il suivit la trajectoire de la première goutte, ne faisant même plus attention a l’être effarouché qui se trouvait devant lui. Le bruit sourd et étouffé de la goutte d’eau qui s’écrasa au sol, résonna plusieurs fois dans son esprit qui commencait a s’agiter nerveusement. Plusieurs muscles de son dos se mirent a tressauter subtilement. Il porta lentement le bout de ses doigts jusqu'à la plaie fraîchement taillée, d’où le sang ne cessait de couler. Son regard se posa d’abord sur ses doigts, plusieurs secondes se passèrent puis très lentement, il leva les yeux vers son frère, calme comme le lion qui dort. Mais ce calme ne fut que de courte durée, Kaja reprenait son assaut dévastateur…qui n’eut aucun effet sur Lou. Esquive, coup habilement porté dans le poignet, choc de la pierre touchant le sol…et Kaja percutant le sol avec une violence redoublée. Louvan n’avait pas lésiné et il se trouvait a présent au dessus de lui le visage près de sa nuque, et le sang perlant sur la peau moite de son cadet. Quelque chose se passa dans la tête de Louvan, quelque chose que l’on pourrait nommer de contre nature. Le petit frère avait réussi a ouvrir l’appétit sexuel de notre calme animal. Il lui avait résisté, l’avait blessé et en plus, en avait redemandé, toutes ces choses avaient fait que Lou n’avait plus qu’une envie, non pas le punir, mais définitivement s’approprier son frère. Tout se passa dans les règles, celles de Lou. Kaja se laissa faire, paraissant même assez faible à ce moment là, complètement abandonné a l’être qui le dominait totalement. Accompagnant son frère dans ses mouvements presque violents du bassin. Louvan lui, grondait contre sa nuque, le mordait même parfois dans cette ultime fusion qui faisait taire tout les animaux aux alentours. Seul témoin de cet acte anticonformiste, la lune, pleine et bienveillante, les baignant dans sa douce lueur pâle. On ne pourrait pas dire combien de secondes, de minutes, voir d’heures se passèrent entre le moment où la première goutte de sang de louvan tomba dans la nuque de son frère et le moment ou les deux êtres soudés se laissèrent tomber dans un sommeil des plus profond.

Dans le cœur de Louvan, les dernières connections se firent. L’endroit que Kaja s’était approprié dans les limbes de son esprit se cristallisa pour ne jamais plus disparaître…

Trois mois de joie et de peine quotidiennes passèrent. Mais un jour tout se brisa.

Leur village natal fut attaqué un jour ou les deux frères revenaient de forêt. Machinalement Lou et Kaja accoururent. Mais ils furent vite stoppés par plusieurs hommes ayant deux têtes de plus et 200 kilos de muscles de plus que louvan. La consternation s’abattit sur lui, alors qu’immobilisé, on lui apprit que leurs parents les avaient vendus. Il les avait devant les yeux, son père et sa mère, bredouillant de pitoyables raisons et excuses, se triturant les mains comme pour créer un enchantement qui les protégerait de la rage folle qui commençait à envahir leur fils aîné. On les emmena sur la place. Il fixa ses parents d’un œil inquisiteur qui mêlait douleur, rage et incompréhension. Mais ses yeux se fermèrent rapidement, accompagnant un rictus de douleur qui étira ses lèvres. Il avait l’impression que plusieurs de ses vertèbres venaient de se tordre dans un grincement sinistre pour mieux imploser. Il ne sentit même pas qu’on venait de le relâcher, non, juste cette affreuse douleur. Il tomba a genoux pendant que son frère lui perdait littéralement connaissance. Ses mains se posèrent au sol, sa tête se pencha lentement en avant et son regard se fixa sur la multitude de cailloux qui foisonnaient a terre. La douleur s’installa lentement en second plan. Ses tempes battaient au rythme d’un pouls qui ralentissait de plus en plus. Lentement , très lentement, son cœur se mit a battre. Tout autour de lui devenait nébuleux, il avait l’impression que les personnes autour de lui vivaient au ralentit. Il les voyait courir mais chacun de leurs mouvements étaient divisés par 5 en vitesse. Même son ouie fut affectée. Il percevait comme sous l’eau, écoutant son propre cœur battant une cadence proche de celle la mort. Ses muscles se mirent a frissonner sous sa peau, se tendre et se détendre sur un rythme identique a celui qui battait ses tempes. Ses mouvements n’étaient pas affectés par ce ralentissement étrange qu’il pouvait observer. Il leva alors la main vers son visage, se la passa lentement pour l’arrêter sous ses yeux qui venaient a nouveau de fixer un unique point. Au loin, ses parents…

Il se pencha alors vers son frère étendu devant lui. Et près de son oreille, il lui murmura dans un infime souffle « Tue-les… ». La réaction fut quasi immédiate, Kaja se leva et partit accomplir une dernière chose que lui avait intimait son frère. Tuer leurs parents. Il le suivit du regard jusqu'à leur maison, et a partir de là il s’en désintéressa. Il se leva lentement au milieu de cette place qui était vite devenue un champ de bataille. Plusieurs personnes se déchaînaient comme des animaux sanguinaires tuant pour le plaisir de tuer. Les sons qui lui parvenaient étaient toujours étouffés et c’etait comme si il observait la réalité depuis une autre dimension. La douleur dans son dos s’était presque dissipée et il aurait même pu dire qu’il se sentait relativement bien. Il aurait pu le dire oui, si ses muscles ne réclamaient pas violence, si sa langue devenue pâteuse ne réclamait pas le goût du sang et si son esprit ne réclamait pas vengeance, meurtre, massacre et destruction. Son esprit d’analyse se confrontait durement a cette autre partie de lui-même qui venait d’émerger. Ses yeux se posèrent sur une silhouette qui visiblement venait vers lui. Ses mouvements étaient lents, comme tout ceux autour de lui. Il l’observa, un villageois apparemment, un rictus furieux lui déchirait le visage. Ses yeux fous fixaient ceux de Lou et les pointes de la fourche qu’il tenait visaient volontairement son cœur. Là fut le déclic pour Louvan. Analyse et destruction fusionnèrent dans tout son être. Les sons redevinrent normals mais pas le temps qui semblait s’écouler plus lentement pour celui qui le menaçait. Un léger mouvement de sa part sur le coté et la fourche vint lentement passer a coté de sa joue. Il eut le temps de regarder les piques rouillés et pointus et le visage de celui qui tenait l’arme. Un sourire en coin fendit alors les lèvres de Louvan. Pauvre villageois effarouché, il hurla de douleur lorsque ses poignets se brisèrent nets. Il n’avait pas prévu que son adversaire se saisirait de sa fourche et la tournerais brusquement dans un angle difficile a faire pour des poignets solidement harnachés a un manche de fourche. Celle ci percuta mollement le sol au yeux de Louvan, il observa aussi l’homme devant lui tomber a genoux a ses pieds. Il se passa lentement la main sur le visage, la laissant immobile sous ses yeux. Quelques secondes de répit passèrent pour le villageois. Lou l’attrapa par la gorge et le souleva de plusieurs centimètres au dessus du sol. Ce fut les derniers instants de vie d’un homme rongé par la peur. Sa tête percuta le sol avec une violence telle que son crâne explosa là où l’impact avait eu lieu. Des gerbes de sang et de bout de boite crânienne tapissèrent le sol poussiéreux de la place. Louvan laissa son regard se fixé sur lui, aucun plaisir, aucune haine, aucun dégoût se lisait dans ses yeux, juste une infime tristesse.

Ce fut la seule personne qu’il tua a ce moment là.

Il ne comprit pas vraiment ce qui se passe ensuite. Son frère et lui se retrouvèrent enfermés dans une grotte avec 8 autres personnes qui apparemment avaient subis le même traitement qu’eux. Il se désintéressa vite de ces personnes, préférant s’occuper d’un frère empli de rage et de lui-même. Le temps passa plus vite que prévu. Un chef fut élu a la grande indifférence de Louvan. Et peu de temps après ils sortirent de cette prison de pierre. Le massacre fut sans limites mais Louvan n’intervint pas, observant juste si son frère ne courrait aucun danger.
Le temps passa pour cette communauté de 1O individus et le chef mourra, toujours a la grande indifférence de Lou. C’est alors que le groupe se dispersa pour une raison que Lou oublia vite. Il n’avait qu’une envie a présent, trouver un endroit tranquille ou vivraient lui et son frère a l’abris de ces êtres assoiffés de pouvoir et de destruction…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
Xyno
Elu de Dieu - Noble
Elu de Dieu - Noble
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Emploi : Elu de Dieu
Date d'inscription : 02/09/2006

Identité
Affinités: Kara
Lieu de Naissance: Ex Mine du Soleil
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: Louvan Blak'mor   14.03.09 2:19

Aprés le cadet, j'ai droit à l'aîné ... et toujours rien à redire -__-"
Et bien, fiche validé (et bon courage avec ton sale morveux de frère)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvan Blak'mor
Monstre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: Kaja
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 27

MessageSujet: Re: Louvan Blak'mor   14.03.09 10:13

Pauvre Xyno, si j'en avais envie je te plaindrai.
Mais merci quand meme ( et c'est plutot a moi de te souhaiter bon courage...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-hyene-orange.blogspot.com/
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 28
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: Louvan Blak'mor   14.03.09 21:17

pas facile le rôle de grand frère.

mais xyno est pas à plaindre on s'occupe très bien le lui lol.

bienvenue sur kunshu

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louvan Blak'mor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louvan Blak'mor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» presentation du savage de blackangel
» Pitch Black et Les Chroniques de Riddick (Blu-ray)
» [Animé & Manga] Black Lagoon
» Kuroshitsuji (Black Butler) [Anime]
» Mangas Black Butler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Avant de jouer :: Les présentations :: Pour les habitants de l'ex mine de glace-
Sauter vers: