Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kaja Blak'mor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Kaja Blak'mor   13.03.09 22:31

Nom : Blak'mor
Prénom : Kaja
Ages : presque quinze ans !
Métier : ... monstre ça compte ? AH AHA AH

Parents : Parents tous deux issus de l'Ex-mine de glace, le père étant forgeron de son vivant, et la mère, et bien, mère au foyer, charmant mêtier quand on doit s'occuper de deux gamins comme Louvan et Kaja.
Héritage : une baraque décrépie, quelques armes qu'il n'a pas le droit de toucher, et de l'argent.
Origine: Ex-mine de glace
Guildes: Niet, nada rieeeeen on est marginal ou on l'est pas !



Caractère



Tic : Des tic ? Ooooh il en a pas mal le petit... De un, il ne peut s'empêcher de craquer ses os à longueur de journée, ce qui peut, je l'accorde, être assez agaçant à la longue. De deux, il grimace beaucoup, mais beaucoup trop. Un mot de travers, et hop ! un rictus à la clé. De trois, il se gratte la nuque, tête légèrement penchée sur le côté quand il ne comprend pas quelque chose, même si son air hébété en témoigne déjà suffisament. D'une manière générale, il se passe souvent la main dans les cheveux pour rien, gratouillant son crâne rasé avant d'aller se coucher (habitude étrange oui, mais qui l'aide à s'endormir..allez savoir pourquoi).

Défaut : Kaja possède un seul défaut majeur : celui d'être lui-même sans artifices ni limites, c'est-à-dire une teigne sans fin, une Teigne avec un grand T. Capricieux comme un gamin, ce qu'il est toujours, il n'aime pas qu'on le remette à sa place, et il n'aime pas les interdits de manière générale. Il parait immature et inconscient de ce qui l'entoure, mais ce n'est qu'un témoignage de son côté "gamin". Kaja est très conscient de ce qu'il est devenu, et c'est peut-être cela qui l'a poussé à devenir encore plus impulsif qu'il ne l'était.
Son deuxième grand défaut serait celui de vouloir être le centre d'attention, toujours et toujours. Vestige d'une enfance passée dans l'ombre de son frère peut-être, mais qui reste gravé en lui. Il faut qu'il soit vu, sinon attendez-vous à des remontrances ou des commentaires déplacés.

Qualités : Hum... il en a oui, même si elles ne sont pas visibles au premier abord. Kaja est quelqu'un qui se satisfait de ce qu'il a, il ne cherchera jamais à voler ou tuer quelqu'un pour de l'argent ou un butin. Non non s'il le fait c'est simplement qu'il en a envie. Plus loyal et dévoué qu'un chien envers son maître, il est très obéissant et accède facilement aux requêtes des personnes qui lui sont proches, si tant est qu'il y en ait. Cloitrées sous ses aspects de bête incontrôlable, il a simplement perdu l'habitude de montrer ses qualités, si bien qu'elles subsistent avec peine.

Approfondir : Le monde est fait de blanc et de noir. Le coeur de Kaja, lui, ressemblerait à un bol de lait dans lequel vous auriez fait tomber des gouttes d'encre de Chine. Des ombres mouvantes dans un univers de blanc, teintant l'immaculé de millions de teintes grises. Ni tout à fait blanc, ni tout à fait noir, mais en mouvement perpétuel. Le coeur d'un véritable enfant, ce qu'il est de toute façon, et son caractère s'en ressent. Capricieux à souhait, il lui arrive souvent de faire des crises de colère, parfois pour rien d'ailleurs. Dans ces cas-là, mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin... Véritable bête au sang chaud, il n'hésite pas à tuer quiconque se mettrait en travers de sa route, ou de celle de son frère, Louvan, qui tient une place tout aussi mouvante dans son coeur. Il l'admire son frère, autant qu'il le hait même. Ces deux sentiments contradictoires nourissent le lien presque indestructible qui le relie à Louvan, un lien qu'il ne souhaiterait pour rien au monde supprimer. Il le déteste, oui, mais il l'aime aussi, car malgré tout il reste son seul et unique frère, et peut-être la seule personne capable de le maîtriser, ne serait-ce qu'un peu. Subsiste seulement un point qui l'énerve... Sautant d'un pied à l'autre, il ne sait jamais comment se situer par rapport à son frère. Parfois tendre avec lui, parfois froid comme la glace, Louvan apparaît comme quelqu'un de trop lunatique aux yeux de son frangin. De l'affection, de l'amour ? Ou le considère-t-il comme un simple jouet ? Impossible pour lui de savoir, et jamais il ne le lui demandera directement. Il a sa fierté le petit...
Mais malgré touses efforts, il lui arrive de se faire déborder par ses émotions, voir même d'attaquer son frère si celui-ci l'énerve un peu trop. Pas très gentil j'en conçois, mais il est comme ça le petit, il se laisse souvent avoir par sa propre nature. Il lui est déjà arrivé d'attaquer quelqu'un sans raison, tout comme tuer. Machine de guerre sous la forme d'un gamin de quinze ans, il est très susceptible...peut-être un peu trop. Kaja, farouche, prend généralement tout au premier degré, et n'hésite pas à répondre à des provocations directement par les poings, ou les crocs. Conscient de la force enfouie en lui, il peut facilement se laisser prendre au piège par quelqu'un qui, par miracle ou par hasard, serait plus doué au combat que lui. Peut-être qu'au fond, se battre toujours plus est une sorte de défi, un défi envers lui-même ou envers son frère, une façon de lui prouver que lui aussi vaut quelque chose, qu'il n'est pas inutile comme il l'a si souvent entendu...



Physique



Taille : Un mètre cinquante-deux à tout casser, un mètre soixante quand il se tient sur la pointe des pieds.
Poids : 47 kilos environ, pas plus le maigrelet.
Cheveux : des cheveux noirs et blancs, tout comme son coeur... Blanc comme neige à la base, ils prennent bien vite un noir de jais jusqu'aux pointes, offrant ainsi une capilarité qui lui est bien propre. Fier de sa tignasse indomptable et indomptée, Kaja lui a tout de même serrer la bride à sa façon : une partie de son crâne est rasé, ce qui a le mérite d'en déstabiliser plus d'un.
Façon de se vêtir: Quoi de mieux que des vêtements courts et amples ? Habitué au froid sans merci de l'ex mine de glace, Kaja se satisfait pleinement d'un sarouel et d'un simple maillot, un large keffier enroulé autour du coup. Inutile de porter plus, juste le stric minimum afin de ne pas voir ses gestes entravés, parce qu'il aime sauter partout le bougre.
Yeux : Deux grands yeux couleur d'améthyste, un regard perçant et si profond, froid comme la glace et à la fois si brûlant. Mieux vaut ne pas le fixer pleinement dans les yeux, car Kaja verrait là une sorte de provocation, un défi auquel il n'attendra aucunement pour répondre.
Carrure : Difficile de le définir autrement que comme une carrure de moustique. Kaja est petit, malingre, mais il n'en demeure pas moin plus agile que la normale. Sa petite taille l'aide à se frayer un chemin n'importe où, et l'alliant à sa force, il peut facilement prendre apui sur ses pieds afin de sauter assez haut dans les airs. Une vrai bête à ressort quand l'envie lui en prend.
Ses jambes et ses bras sont couverts de bleus, signe que son corps réagit tout de même à la douleur même s'il ne la ressent pas, signe aussi qu'il devrait faire un peu plus attention à lui. Mais se cogner reste une habitude trop ancrée pour qu'il la change, surtout à quinze ans.
Une vieille cicatrice orne son poignet droit comme une blessure de guerre : il a intentionnellement tailladé son poignet un soir afin de garder une trace d'un souvenir trop douloureux à son coeur. Derniers détails pour la route, ses oreilles sont percées, tout comme son arcade gauche, ses piercings ayant été crées avec des petits rebuts d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: Kaja Blak'mor   13.03.09 22:31

Histoire



A la fraîcheur de l'Eté succéda le froid continuel de l'Hiver. Un hiver glacé et sans répit qui accueillit à bras ouverts la naissance non-souhaitée d'un garçon aux yeux d'améthyste. A défaut des bras chauds de Lydia Blak'mor sa génitrice, le nouveau-né connut en premier le froid impersonnel d'un berceau taillé dans un bloc de glace. L'avortement n'existant pas, Lydia n'avait eu d'autre choix que celui d'engendrer ce deuxième garçon, même si un seul aurait été nettement suffisant : son premier fils, Louvan, était tout ce qu'il lui fallait, à son mari comme à elle. Il serait l'héritier de la famille, futur forgeron, alors pourquoi s'encombrer d'un deuxième ?

Le nouveau-né se vit attribuer le prénom de Kaja, prénom féminin qu'il portera toute sa vie comme une honte, équivalent de la honte de Lydia d'avoir accouché de cet enfant.

Bien qu'ils cachèrent d'abord sa naissance, Lydia et Rowan finirent tout de même par vite s'occuper de leur nouveau-né comme ils s'étaient occupés du premier : simplement, pas plus. Rowan travaillait toujours comme forgeron, et ne rentrait que le soir, tandis que Lydia s'occupait de la maison, nourissant Kaja lorsque celui-ci le réclamait. Une troisième personne, plus jeune, venait compléter ce tableau digne des plus grands maîtres : Louvan, de treize ans son aîné, son grand frère qu'il ne voyait que trop peu...

Un an...il avait appris à marcher


Cloitré dans une solitude peut-être calculée par ses parents, Kaja le nouveau-né passait le plus clair de son temps dans son berceau, toujours aussi froid depuis son premier jour, observant d'un oeil hagard le peu de monde qu'il pouvait voir. Chaque jour était exactement le même, répétition identique du précédent, n'annoncant aucune surprise. Lydia nettoyait la maison, tandis que son mari Rowan partait très tôt travailler à la forge, pour ne rentrer que très tard. Quelques jours cependant, un adolescent venait leur rendre visite, et passait parfois jeter quelques coups d'oeil du côté du berceau. Louvan, si vite arrivé, repartait parfois le jour même, de passage comme une tornade...

Deux ans... il avait appris parler


Kaja l'enfant calme sortait maintenant de son berceau. Toujours avec une petite lueur de défi, il vagabondait ça et là dans la maison, se soustrayant à l'(in)attention de sa mère, simplement dans l'espoir que sa disparition entrainerait une réaction de la part de celle-ci. Kaja fut bien vite déçu de ce côté-là, mais ses explorations lui permirent la découverte d'un nouveau jeu beaucoup plus distrayant : celui de faire des bêtises...

Trois ans... il commençait déjà à détruire ce qu'il touchait


Il avait commencé petit, faisant tomber un verre en terre cuite par innatention alors qu'il mangeait. Mais cette fois-ci, la réaction de la part de ses parents ne se fit pas attendre, et Kaja put en prendre pour son grade. Lui qui avait toujours eu l'impression d'être invisible à leurs yeux, voilà qu'il avait inversé la tendance gràce à l'intervention d'un simple objet, un stupide verre tombé par inadvertance, un stupide verre réduit en éclats d'argile au sol, alors qu'il n'avait pas fait exprés... De cet éclat d'improbabilités était né le résultat que Kaja avait tant recherché : on lui témoignait enfin de l'attention, même si ce n'était pas réellement sous la forme qu'il avait escompté. Car même s'il ne s'en était aperçu qu'à moitié, le manque de tendresse accumulé au fil du temps s'était accru considérablement, et ce malheureux épisode venait de faire déborder l'eau du vase ; il venait de découvrir un moyen infaillible de se faire remarquer...

Quatre temps... il continuait toujours dans la même voie


Et Kaja de faire des bêtises dans ce seul et unique but. Petites sans conséquence sur le début, elles finirent néanmoins par s'accentuer au fil du temps, devenant toujours plus dangereuses les unes après les autres. Un vase brisé pour commencer, puis tout un service réduit en miettes, ses "accidents" n'en finissaient plus. Même s'il savait la punition qui l'attendait toujours à la fin, Kaja ne pouvait s'empêcher de réagir de la sorte, brusquant sa colère dans le seul but de se prouver sa propre existence. Et ses parents n'y manquaient pas. Fessées et punitions en tout genre avaient beau pimenter ses gestes immatures et consentis, la douleur n'était rien comparée à la satisfaction qu'éprouvait généralement Kaja. Non pas de recevoir ses punitions, mais de savoir qu'il existait, de savoir qu'on le voyait, même si ce n'était que lorsqu'il faisait des bêtises.

Cinq ans... il allait découvrir le monde au dehors de sa maison


C'était peu de temps après sa première "fugue". Lydia lui avait interdit de sortir, tout simplement parce qu'elle refusait de s'attirer les foudres des autres habitants si Kaja continuait son manège dehors. Mais le jeune garçon ne l'entendait pas de cette oreille... Une fois que sa mère eut le dos tourné, trop occupée à nettoyer la cheminée, il avait bondi sur ses deux jambes, traversant la maison avec toute la vitesse qui lui était permise, mais avec un silence frôlant l'admiration. Il passa la porte avec cette même vitesse, la faisant malencontreusement claquer alors qu'il la refermait. Mais c'était trop tard... Le voilà déja qui s'élançait dans les maigres ruelles du village, filant à toute allure, le sourire aux lèvres, parsemant l'air de ses éclats de rire enfantins. Le monde lui apparaissait enfin, devant ses yeux écarquillées de curiosité, ces yeux brillants si typiques aux enfants. Mais le bonheur avait été de courte durée... Il croisa son père qui revenait plus tôt du travail et, Kaja eut beau tout faire pour s'échapper et gagner un peu de temps, celui-ci le rattrapa en deux temps trois mouvements. Ni une, ni deux, Rowan le ramena à la maison par la peau du cou, une punition pour couronner le tout.

Seulement, à peine quelques jours plus tard, Louvan revint d'une de ses nombreuses "explorations en forêt" comme le comprenait Kaja. Son grand frère avait dix-huit ans, et il pouvait aller où bon lui semblait. Injuste... Il était comme ça Kaja, et il n'y pouvait rien. Dès lors qu'il eut compris qu'il avait un frère, il n'avait pu s'empêcher de ressentir cette haine si caractéristique d'un petit frère envers son aîné, ce sentiment si subtil d'infériorité, mêlé pourtant étroitement à quelques gouttes d'un respect certain. Car, bien loin d'agir comme leur parents, Louvan était probablement la seule personne à le "voir" réellement, à essayer de l'approcher et de nouer un contact avec lui, de chercher à le connaître vraiment. Pourtant, dans chacun de leur petits contacts, Kaja n'avait jamais su sur quel pied danser. Arborant tantôt un air farouche, se laissant d'autres fois porter par ce doux sentiment de proximité et de reconnaissance, il changeait du tout au tout d'une fois à l'autre. Non pas qu'il soit lunatique, mais ce genre d'évènement lui était presque totalement inconnu.

Un soir alors qu'ils dinaient tous dans un silence religieux, Louvan proposa d'emmener Kaja avec lui en forêt, au grand étonnement de celui-ci. A bien y regarder, on aurait pu déceler une pointe de soulagement dans le regard de Rowan et de Lydia alors qu'ils répondaient par l'affirmative à leur garçon. Kaja, en bon petit garçon qui se respecte, n'avait pas eu son mot à dire mais après tout, il n'était pas contre...loin de là. Il allait enfin pouvoir sortir de la maison, marcher au dehors, respirer l'air frais et découvrir le monde. Cette perspective d'avenir le réjouissait d'autant plus qu'il ne serait pas seul dans cette histoire. Louvan s'occuperait de lui, enfin c'est ce qui coulait de source, non ?

Le soir même, le maigre bagage de Kaja était plié, et dès le lendemain tous les deux partirent vers des territoires encore obscurs pour le gamin. Plus excité qu'une puce, il ne cessait de regarder partout, laissant son regard se poser sur toutes ces choses qu'il ne connaissait pas. Prenant parfois un peu de retard sur la marche de son frère, il le rattrapait néanmoins toujours en petites enjambées rapides, piquant un petit sprint pour ne jamais le perdre et se perdre par la même occasion. Même s'il ne se l'avouait pas, Kaja était bien content de se retrouver ici avec son frère. Ce dernier cherchait parfois à nouer le contact, mais jamais il ne forcait son cadet à parler, ce qui étonna tout d'abord celui-ci. Mais la surprise passée, il n'y voyait qu'une façon de le mettre à l'aise, ce qui, contre toute attente, finit par porter ses fruits quelques voyages plus tard.

Leur "sorties" comme Kaja les appelaient, duraient quelques jours à peine, mais elles étaient l'occasion de s'évader du train-train quotidien. Ballades dans la forêt, petit tour à la forge que Louvan était tenu d'hériter, nuit dans des petits abris ou plus rarement dans une auberge, chacune des journées passée avec son frère apportait son lot de découvertes, de la plus infime à la plus importantes. Plus les jours défilaient, et plus un véritable lien s'était créé entre eux : infime au départ, il avait fini par se consolider petit à petit, par le biais de discussions qui s'étoffaient elles aussi. Quelques mots échangés dans la journées avaient laissé place à un véritable dialogue entre les deux frères, un dialogue sans jugement aucun, permettant ainsi l'instauration d'une confiance plus ou moins véritable.

Dix ans... il apprit comment ôter la vie


La question lui brûlait les lèvres depuis quelques temps déjà. Kaja avait vu à de nombreuses son frère chasser le gibier, avec une adresse sans pareille, ce qui avait de suite attisé sa curiosité. Lui aussi voulait apprendre, lui aussi voulait devenir prédateur, chassant sans répit et sans merci son futur repas. Il avait tout de même hésité à lui demander, ne sachant pas trop comment aboder le sujet. Et puis, un matin alors qu'ils marchaient en forêt, ses paroles sont tombées comme une plume sur l'eau : "moi aussi je veux chasser"... hum... oui comme un caillou dans l'eau plutôt. Avec un brin d'immaturité sur le visage, Kaja fixait son frère d'un regard appuyé, attendant sa réponse sans sourciller. Certes sa demande était peut-être un peu puérile, d'autant qu'elle était probablement un moyen d'extérioriser cette compétition que ressentait le cadet envers son aîné. Louvan était doué à la chasse ? Alors il essayerait de le dépasser...non, il le dépasserait. Pour lui prouver, même pour se prouver personnellement plutôt, qu'il pouvait faire quelque chose de sa personne. Passé le coup de la surprise, Louvan obtempéra sans l'ombre d'un souci. C'est ainsi que commenca une longue série d'apprentissage en tout genre...

Déja petit pour son âge, Kaja faisait preuve d'une rapidité et d'une agilité surprenante, n'ayant d'égale que sa dextérité exemplaire. Joyeux luron, il courait après les lièvres quand il en apercevait, plongeant vers eux avec l'infime espoir d'en attraper un à mains nues. Oui, parce que pour Kaja, il y avait chasse et chasse. Son frère pratiquait plutôt la chasse protégée, calme et efficace, tandis que lui, faible créature au sang chaud, préférait courir après le gibier, même s'il rentrait la quasi-totalité du temps bredouille et penaud. Mais ses résultats plus ou moins aléatoires étaient toujours le moyen pour Kaja de s'améliorer, celui de se remettre un peu en question afin de combler ses points faibles. Il fallait l'avouer, la chasse était pour lui un excellent moyen de calmer sa hargne et sa rage légendaire. Ce n'était pas parce qu'il pouvait désormais vaquer à droite à gauche avec son frère que ses accès de colère s'étaient taris, bien au contraire. Ceux-ci ne faisaient que redoubler d'éclat quand ils rentraient à la maison, plongeant le petit dans une phase de colère noire sans pareille. Et il arrivait parfois à Louvan d'en faire l'objet alors qu'ils étaient encore de sortie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: Kaja Blak'mor   13.03.09 22:32

Douze ans... il entrait en pleine puberté...


Avec le temps, Louvan avait trouvé le moyen de calmer sans se salir les mains. A peine Kaja menaçait-il son frère avec colère que celui-ci se retrouvait, ni une ni deux, face contre terre, clé de bras serrée et un genou de son aîné coincé entre ses omoplates s'il vous plaît ! Simple, rapide et efficace. Que demander de plus ? Rien. Rien du tout. Surtout pas Kaja, qui finissait par ravaler sa haine à grand peine, la douleur aidant tout de même un peu. Peut-être avait-il besoin de limites au fond... Bien qu'il rechignait souvent à cette pensée, Kaja devait sentir qu'il avait besoin d'un peu de maîtrise, dans l'unique but de ne pas partir dans tous les sens..littéralement.

Malheureusement, malgré tout le bon sens de Louvan, Kaja échappait parfois à son frère...

Treize ans... il avait sa première expérience sexuelle


Ce fut un soir d'automne, un seul parmi tant d'autres. Les feuilles tombaient en une danse majestueuse des arbres, tournoyant jusqu'à se poser sur terre, et la forêt semblait s'endormir à petit feu, malgré la présence de plus en plus certaine de nombreux animaux. Kaja avait appris à les sentir, il pouvait reconnaître un animal suivant le craquement d'une branche à cause de son poids, il reconnaissait chacun de leur cri, chacune de leur respiration... Ce soir là, il était revenu de sa chasse avec un maigre butin. Un pauvre lièvre à la patte cassée et à la nuque brisée, rien de plus. Son frère, fidèle à lui-même, avait néanmoins attrapé de quoi cuisiner leur repas de ce soir : deux gros lièvres bien gras et bien dodus. La simple vision de leur futur repas, entièrement concocté grâce à son aîné avait suffit à le mettre en rogne. Jetant son maigre lièvre aux pieds de Louvan, il tournait déja les talons, préférant éviter d'infliger une fois de plus sa haine à son frère. Mais ce dernier commencait à bien le comprendre à la longue...

Le rattrapant en quelques enjambées, il le plaqua contre terre, comme il en avait si bien l'habitude. Hélas, farouche qu'il était, Kaja réussit à se défaire de son emprise, attrapant un caillou au passage. Il se releva aussitôt, vouté comme un prédateur prêt à fondre sur sa proie, le regard brillant de rage, un rictus mauvais s'étirant sur ses fines lèvres. Moins d'une seconde plus tard, il avait entaillé la joue de Louvan alors que celui-ci cherchait à le calmer. Une, puis deux. Le sang perlait goutte à goutte, teintant le caillou acéré de sa couleur carmin. Quelques minuscules gouttes s'écrasèrent au sol sans un bruit. Kaja les suivait attentif du regard, la respiration rauque, les nerfs à vif et les muscles tendus. Louvan, lui, semblait un peu trop calme pour être honnête. Il essuya lentement sa joue, regardant l'hémoglobine qui couvrait ses doigts sans dire un mot. Un bref regard jeté à Kaja lui fit comprendre qu'il venait de faire une des plus grosses erreurs de sa vie. Cependant l'adolescent ne bougea pas. Il l'observait toujours d'un oeil farouche, son caillou toujours à la main, prêt à réitérer l'expérience en cas de besoin.

La tension était palpable dans l'air, courant électrique dans le silence de la nuit qui prenait peu à peu place. Le temps que trois gouttes tombent au sol, et Kaja refonçait vers son frère, hurlant de colère. Louvan l'évita aisément, et envoya son silex voler plus loin d'un coup vif sur son poignet. Pris de court, Kaja n'eut même pas le temps de se retourner que son aîné l'attrapait déjà par l'arrière, le plaquant plus violemment contre le sol. La joue de Louvan n'avait toujours pas cessé de saigner, aussi Kaja reçut non sans réprimer un certain frisson deux grosses gouttes dans son coup. Il les sentit glisser le long de sa peau, tout comme les doigts de son frère glissaient le long de son corps fin. Et puis l'appel de la chair prit le dessus sur tout ce qui leur restait. Le souffle rauque de Louvan contre sa nuque, ses propres gémissements muant en de doux cris, lesquels se répercutant inlassablement contre les feuilles et les buissons, brisant le silence si pesant qui s'était installé. Rhapsodie animale en la majeur. Ils se mouvaient, à même le sol, leurs corps entremêlés ne faisant plus qu'un. Les doigts de Kaja s'enfoncèrent dans la terre et les feuilles mortes lorsque son frère entama sa danse infernale en lui. La douleur qu'il ressentit au début laissa bien vite la place à un plaisir qui se déversa en lui comme de l'encre dans de l'eau, incommensurable et pourtant si bon. Ils passèrent le restant de la nuit l'un contre l'autre. L'esprit retourné et trop vague pour réfléchir à ça, Kaja se laissa bien vite sombrer dans les bras de Morphée, ou plutôt dans les bras de Louvan en l'occurence.

Quatorze ans... sa vie allait connaître un tournant


Cet épisode n'avait en rien changé leur relation, quoiqu'elle les rapprocha peut-être encore plus. Kaja n'avait pas été contre ce contact si proche et si particulier avec son frère, si bien qu'il s'était donné entièrement à lui, pour le meilleur et pour le pire. Jamais il n'avait eu l'occasion d'avoir ce genre de "relation" avec quelqu'un par le passé, les contacts qu'il nouait avec les autres n'étaient jamais très profonds. Tandis que là...

Moins de trois mois après se déroula l'évènement qui changea leur vie à tous deux. Le village avait été attaqué alors qu'ils étaient encore en forêt et ce fut avec une appréhension certaine qu'ils avaient découvert ce qui s'était passé. Mais le plus dur nétait pas encore arrivé. A peine avaient-ils posé le pied chez eux que deux armoires à glace les saisirent par l'arrière, les emmenant de force plus loin dans village. Kaja avait eu beau se débattre comme un diable rien n'y avait fait. Jetant un regard consterné à son frère, ce qu'il vit dans son regard l'arrêta de suite : Louvan fut le premier à comprendre que leurs parents les avaient tout bonnement vendus pour avoir la vie sauve. Et qui savait le sort qui leur était réservé...

Les gorilles ralentirent leur allure lorsqu'ils arrivèrent sur la place du village. Ils relachèrent légèrement les deux frères, leur laissant simplement le temps de reprendre leur respiration, avant de leur enfoncer une longue aiguille dans la colonne vertébrale. Kaja inspira à grand peine et, simple instinct de survie, tomba dans les pommes la seconde suivante.

Blackout total...

Les seuls mots qu'il entendit à son réveil furent "tue-les..." énoncés si faiblement par une voix qu'il connaissait tellement bien qu'il aurait pu la reconnaître à des kilomètres. Son corps était en sueur, ses yeux lourds et pourtant il se sentait comme "vivant", une énergie sans précédent emplissait ses veines alors qu'il se relevait péniblement du sol, prêt à accomplir la volonté de son frère. Et c'est ce qu'il fit. Jamais il n'avait fait preuve d'une hargne de la sorte. Il courait comme un fou, attaquant sans difficulté aucune ses propres parents à mains nues alors qu'il rentrait comme une furie dans leur maison. Le sang qu'il voyait gicler de leur corps désarticulés ne lui fit ni chaud ni froid, et les coups qu'il s'était pris pendant son agression ne le meurtrissaient pas. Non, il ne ressentait...plus rien. Une nouvelle force emplissait ses veines et il comprit en le voyant qu'il en était de même pour Louvan. Plus de parents, plus de maison...Désormais leur vie serait différente.

Et il n'eut pas su mieux dire : l'instant d'après ils se retrouvèrent tous deux enfermés dans une grotte à l'extérieur du village. Ils étaient dix, et s'ils étaient là, c'était parce qu'ils étaient trop dangereux pour le monde. La guerre faisait rage au dehors, mais cela n'intéressait Kaja qu'à moitié. Ce qu'il voulait lui, c'était faire preuve de sa force, sortir, sortir dehors et tester cette haine animale qui l'habitait, cette hargne féroce et sans merci. Et le moment tant attendu arriva : ils sortirent enfin de leur prison, laissant une trace de leur passage dévastateur avec une marée de sang. Peu de temps après, ils ne furent plus que neuf : leur "chef" improvisé venait de mourir, et il était temps d'en trouver un nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyno
Elu de Dieu - Noble
Elu de Dieu - Noble
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Emploi : Elu de Dieu
Date d'inscription : 02/09/2006

Identité
Affinités: Kara
Lieu de Naissance: Ex Mine du Soleil
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: Kaja Blak'mor   14.03.09 2:00

Pff je vois même un truc à redire dans ta fiche -_-"
Fiche validé sale morveux (si onyx le grand manitou n'y voit pas d'inconvénient)

(mis à part le caractère de cochon de ton perso, je dois dire que c'est une trés bonne fiche que j'ai pris plaisir à lire ^^)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaja Blak'mor
Monstre
avatar

Nombre de messages : 50
Emploi : Chieur de première
Date d'inscription : 08/03/2009

Identité
Affinités: hum...Louvan
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: bientôt 15 ans !

MessageSujet: Re: Kaja Blak'mor   14.03.09 2:06

Pfuahahahahahhaa ! "Sale morveux"...tu crois pas si bien dire ! C'est le coup de la morsure aux fesses qu'est toujours pas passé ?

Merci pour la validation, l'Affreux ^____^ hé hé

(et merci pour le compliment, vraiment =) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 28
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: Kaja Blak'mor   14.03.09 21:14

mon jumeau est plus rapide que moi lol. bienvenue sur kunshu!!
rien n'a redire non plus!!!

*content d'avoir calintz comme petit frère*

(ps: on m'avait prévenue de la longeur de ton histoire... je suis quand même resté scotché lol )

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kaja Blak'mor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kaja Blak'mor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DOLL LOVE - Kaja ] nouvelle photos (p3)
» [DOLL LOVE - Kaja ] Akatsuki / wigs bas p1
» presentation du savage de blackangel
» Pitch Black et Les Chroniques de Riddick (Blu-ray)
» [Animé & Manga] Black Lagoon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Avant de jouer :: Les présentations :: Pour les habitants de l'ex mine de glace-
Sauter vers: