Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 10 Mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Kara Kiryu
Prêtresse
Prêtresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 145
Emploi : Pretresse
Date d'inscription : 18/08/2007

Identité
Affinités: Xyno
Lieu de Naissance: Mine de Pierre
Age: 22 ans

MessageSujet: Re: 10 Mai   26.04.09 20:31

[10 Mai /après midi / dune de sable]

Rien n'avait prédestinée la jeune prêtresse a se retrouver un jour ainsi, confrontée à un des abis.
Petite, son chemin lui avait parut tout tracé et elle l'avait suivit avec assurance et entrain car alors rien ne semblait pouvoir bousculer ses croyances. Elle serait au service de Dieu. Fierté de sa famille de fermiers, elle arborait un sourire sage et chaleureux auprès des gens mais son regard restait vide. On lui donna le nom de prêtresse chez les rebelles la chargeant de prier pour tout ces hommes partant en croisade contre les abis. Quelle tache ingrate et sans sens. Prier pour des hommes dont la plupart ne croyait et ne respectait rien à part leur propre liberté … Pourtant elle s'en acquitta durant toute son adolescence. Son chemin était tracé, elle devait vivre une vie de solitude plongée dans la prière et la réflexion du matin au soir. Mais une plume noire était venu la détourner de son destin pour la plonger dans les rouages d'une guerre divine qui déciderait de l'avenir de ce monde.

N'osant toujours pas regardé Xyno de crainte de donné d'autre élément de réponse à Sloth, Kara resta de marbre devant les spectateurs figés de la scène. Rompant son immobilité, seule sa main caressait instinctivement son ventre avec douceur et protection. Mais contrairement à Xyno, la jeune prêtresse n'arrivait pas à calmer les respirations accélérées qui soulevaient sa poitrine à intervalle irrégulier, ni même les battements rapides de son cœur qui faisaient affluer le sang à ses joues leurs donnant une coloration rouge. Humaine cernée d'individus divins, elle était certaine que ces détails n'échapperaient pas au regard scrutateur de Sloth et qu'elle était en train de se trahir inévitablement.

Cédant à son désir de regarder une nouvelle fois son amant avant de plonger dans les profondeurs de la douleur, la jeune femme tourna légèrement son menton vers la prison qui scellait Xyno. Bridé par les chaînes invisibles érigées par Onyx, l'élu de Dieu conservait néanmoins toute sa prestance et son calme. Son regard se radoucit à la vision de cet homme qu'elle avait renié à cause de la mort du jeune prince et sa propre survie. Il lui avait manqué.

Ton de voix moqueur et visage tirée par la douleur. Une interrogation passa dans le regard de Kara alors que Xyno rassemblait ses forces afin de rompre cette prison. Avant qu'elle ne ferme les yeux entendant seulement le craquement sinistre déchiré l'air sec de la loge. Elle connaissait la provenance d'un tel bruit pour avoir à de nombreuse reprise nettoyé avec application et tendresse chaque plume imprégnée de sang de Xyno. Tache longue et fastidieuse qui l'emplissait de sérénité. Rouvrant les yeux, son regard fut tout de suite attiré par les deux taches de sang qui se répandaient sur le chemise blanche de l'élu. Avant qu'elle n'ait put l'appelé, il était déjà à ses côté, aussi rapide qu'une brise de vent la soutenant.

Debout et enlacée dans les bras de Xyno, elle retrouva en l'espace d'une seconde la sérénité qui habitait habituellement ses traits. Son regard s'emplit de douceur alors qu'il suivait le tracé élégant des ailes de l'ange déchu. Ses lèvres se desserrèrent pour afficher un sourire confiant et elle se permit un soupir se soulagement relachant ses muscles crispés. Plus rien d'autre n'existait hormis elle et l'homme qui la tenait enlacé. Se laissant guidé par les doigts fins de Xyno, elle releva son menton croisant pour la première fois depuis un mois le regard de l'ange.

- Moi aussi.

Perdue dans un tourbillon de plume, Kara se serra contre le torse de Xyno. Sentent ses pieds se dérobées du sol, elle s'agrippa un peu plus à l'ange avant de sentir la prise forte et rassurante d'une main la tenant fermement contre lui. Se laissant porter or de la loge de l'abis, elle eut l'espoir durant quelques secondes qu'ils puissent tout deux s'échapper en volant … mais la lente descente vers le centre de l'arène la ramena à la réalité. Xyno ne pouvait pas supporter cet effort … de plus il ne fuirait pas devant Onyx. Une sourde peur s'insinua en elle au moment ou ses pieds foulaient le sables tachés de sang de l'arène. Tant de mort en ce lieu déserté par le public.

Front contre front, Kara n'osa pas parler la première profitant de ses retrouvailles. Elle respirait avec délice l'odeur raffiné et subtile de l'homme qui lui avait tant manqué durant son enfermement. Les questions de Xyno n'avait pas lieu d'être, pourtant elle prit la peine d'y répondre juste pour prolonger un peu plus leur étreintes.

- J'ai fais mon choix en connaissance de cause Xyno.

Elle n'avait pas besoin d'exprimer son choix à voix haute puisqu'il était déjà connu de Xyno. Se reculant derrière les ailes volumineuses de l'ange, Kara attendit que Onyx les rejoigne dans l'arène.

L'abis ne tarda pas à les rejoindre sautant avec aisance de la loge soulevant un nuage de poussière. A l'opposé du regard dur des deux combattants, celui de Kara exprimait seulement de l'angoisse. Onyx s'approche du couple puis se stoppa avant de se mettre à parler. Il la laissait partir ? Impunément ou était ce simplement un piège pour les séparer de nouveau ? Pourtant la référence à Gaia ne trompait pas. Onyx était retombé dans son passé tumultueux et son amour meurtrie pour sa femme. Le regard de la jeune prêtresse se radoucit … elle savait ce qu'elle devait faire.

Écoutant avec attention le discours de l'abis, Kara se rapprocha de Xyno se mettant à ses côtés. Elle connaissait le lien qui avait unit l'ange déchu et la première élue de Dieu, elle savait cette relation compliquée. Ainsi elle garda le silence continuant d'écouter Onyx regardant l'issue de secours qu'il lui offrait.

- Encore une fois tu te méprends Onyx. Je ne te dois pas la vie Abis, tu n'es pas maître de ma mort. Je ne suis pas comme ta femme, je ne joue pas de double jeu. Néanmoins, je te remercie de ton offre mais n'imagine pas que si le destin nous réunis à nouveau, j'aurais une quelconque dette en vers toi.

Se retournant vers Xyno sans montrer une quelconque faiblesse, elle se hissa sur ses pieds pour déposer un baiser sur ses lèvres et lui murmurer.

- Reste en vie et rejoins moi.

Se tournant vers la porte qu'avait fait ouvert Onyx pour elle, Kara quitta l'arène d'un pas rapide ne se retournant pas une seule fois vers les deux combattants. Elle avait confiance en Xyno. Et même si son cœur lui criait de rester auprès de son amour, elle écoutait sa raison de mère. Tant que son enfant serait vulnérable dans son ventre, elle se devait de le protéger sans se soucier d'elle-même. Maintenant, il lui fallait quitter la mine de sable le plus rapidement possible.

Parcourant les couloirs au pas de course, Kara erra durant plusieurs minutes dans les méandres de l'arène avant de trouver ce qu'elle cherchait. Le cheval d'un soldat abandonné la dans l'attente d'un écuyer. Se précipitant sur l'occasion, elle monta l'animal au caractère calme et le mis au pas dans les rues de Sunahama. Dissimulant son visage sous une cape qu'elle avait "emprunté" au détour d'un couloir, Kara rejoignit rapidement l'entrée du village.

Et la, pour la première fois, elle se permit un regard en arrière. Son regard bleu était inévitablement attiré vers l'arène qui trônait au centre du village.

[-> Mine de Glace]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyno
Elu de Dieu - Noble
Elu de Dieu - Noble
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Emploi : Elu de Dieu
Date d'inscription : 02/09/2006

Identité
Affinités: Kara
Lieu de Naissance: Ex Mine du Soleil
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 10 Mai   24.05.09 23:50

[10 mai | Après midi | Arène]

|post coummun entre Xyno et Onyx|

Quel bizarre caprice du destin. Deux hommes à la même apparence, deux êtres au passé, présent et futur liés. Et le même scénario se répétant encore et toujours, sans trouver de véritable issue au bout de la scène finale. Un amour, interdit par les lois, par les conventions, par les mœurs, et la mort comme seul échappatoire.
Les yeux dorés de l’élu suivaient sa silhouette jumelle venir le rencontrer. Dur et pétillant. Le moment était enfin venu. Xyno voyait que trop bien le reflet que pouvait inspirer sa situation avec Kara à l’Abis de la mine de sable. Un reflet au nom de Gaïa.

"Quelle générosité. Mais tu oublies que ces 15 minutes ne se sont jamais écoulées, tu l’as tué avant."

Ferme, la voix de l’ange avait perdu ses teintes ironiques. Gaïa avait été son élève. Sa protégée, celle qui aurait du accomplir la prophétie correctement. Lui n’était qu’une solution de remplacement, comme une vulgaire copie de Onyx. Il n’avait pas d’existence propre. Et l’immortel avait toujours gardé d’amère souvenir envers ce jour ou l’enfant de dieu avait disparut, le plongeant dans les tourments du destin. Tel un miroir lui renvoyant sa propre image, l’Abis s’attacha les cheveux. La ressemblance entre les deux êtres atteignait alors son paroxysme. Avec le soleil, les cheveux blond et nacre se confondaient, les visages tendus dans la même expression. Seul les ailes de Xyno étaient la pour remettre les positions en place, un humain, un Abis doté de pouvoirs et un être divin, ange déchu aux ailes sombres.

Onyx ne réagit pas à la remarque de Xyno, elle était douloureuse mais pas besoin de lui donner ce plaisir. Il porta son attention sur Kara qui s'était mis aux côtés de Xyno. Gaïa n’était pas le sujet le plus important même si sa mort avait joué son rôle dans le choix d’Onyx. C’était important de taire la douleur au fond de lui.

Silence. Alors qu’une porte s’ouvrait, offrant une chance de survie à Kara, à leur enfant. Xyno restait impassible face à ce geste de son ennemi. Faiblesse et humanité. L’élu de dieu, lui n’était pas comme ça, ne devait pas être ainsi. Pourtant, dans les montagnes frontalières entre la mine de sable et la mine de pierre se cachaient l’enfant de Onyx, héritier du trône qui aurait dut mourir de la main ferme et insensible de l’immortel.

« Kara en te laissant partir je n’attend rien de toi en échange. Je le fais pour le souvenir de ma femme et non pour celle qu’aime mon ennemi. »

"Pars. Je m’en sortirais. Ce n’est pas un vulgaire Abis qui va arriver à bout de moi. Je m’en sors toujours."

Un léger hochement de tête vers Kara alors que son regard restait toujours rivé vers son adversaire. Il avait essayé de détendre le ton de sa voix, de lui donner des intonations légères et optimistes. Au final, le résultat était plutôt convaincant.

Onyx regarda Kara partir et quitter les lieux sans donner un seul ordre la concernant.
Il était bien trop concentré pour regarder derrière lui ce qu’il se passait dans la loge. L’action qui intéressait à ce moment la le plus Onyx se déroulait dans l’areine.

« Je te sais prétentieux Xyno! Mais croire me battre comme ça, non ce n’est pas raisonnable de promettre une tel chose. »


"Peut être bien, mais laisse ce combat arriver à son terme. Nous verrons bien ce qu'il en est."

L'éternel sourire de l'élu avait repris sa place sur ses lèvres. Voila enfin le moment qu'il attendait.
Onyx n’arrivait pas à évaluer la force de Xyno en cet instant. Mais il avait déjà enclenché son pouvoir, il transforma l’eau qui tournait autour de ses poignets en disques d‘une vingtaine de centimètre de diamètre. L’eau tournait à une telle vitesse que couper de la chair n’était pas difficile. Les disques suivaient avec dextérité les paumes d‘Onyx qui se mis en position de combat. Onyx avait un bouclier d’eau assez puissant qui se déclenchait à chaque attaque magique. Alors pour avoir un combat divertissant Onyx préféra le combat traditionnel si on puis dire.

« Sort l’arme que tu veux Xyno et qu’on en finisse, j’ai plein de chose à faire.»

Aucune réponse. Les ailes de l'ange déchu s'étaient mises à battre plus fort à l'apparition des disques d'eau, créant un petit nuage de sable au sol de l'arène. Un combat magique n'aboutirait à rien, et les deux êtres le savaient. Cela n'engendrerait que destruction et mort. Aucune des deux parties n'avaient clairement l'avantage, ce qui rendait, aux yeux de Xyno le duel bien plus amusant et distrayant. Cette sensation d'être sur le fil, de se rapprocher du destin fatidique qui l'attendait. Gardant le silence, un de ses bras se leva brusquement, formant un angle droit avec le reste de son corps. Des ténèbres apparurent au niveau de sa paume, avant qu'une épée ne sorte de sa main et qu'il ne la saisisse par la garde. La poignée était finement ouvragée, de couloir noire, contrastant avec la lame qui reflétait la lumière violente du soleil. L'ange n'était pas expert dans le maniement des armes, il préférait à cela ses pouvoirs et la manipulation, pourtant, son corps s'était éveillé à tous ses sens, prêt à livrer combat.

"Alors allons y."

A ces mots Onyx ne porta son attention que sur les mouvements de Xyno. Mal gérer ce combat pouvait se finir vite. Mais Onyx s’était préparé à un jour comme celui-ci. C’est le sourire aux lèvres qu’il guetta ne serait ce qu’un battement de cil de la par de son adversaire.

Les grandes ailes noires battirent dans le dos de l'élu de dieu, un sourire aux lèvres. Avant que celui-ci ne disparaisse. Pour se retrouver dans le dos de Onyx. Malgré leur taille, les deux ailes permettaient à l'ange de se déplacer extrêmement rapidement et avec facilité dans les airs. Ainsi la lame blanche de l'épée menaçait déjà le dos de l'Abis.

Les yeux d’Onyx ne pouvaient pas voir le déplacement, et Xyno disparu très rapidement. Mais Onyx le senti assez vite pour pourvoir pivoter et parer le coup d’épée avec son disque de la main droite.
Forçant contre l’épée de l’élu il l’obligea à reculer de quelques pas. Onyx couru alors vers l’élu en faisant bien attention de garder un de ses disques en positon de défense. Mais au lieu d’attaquer de front Onyx choisi au dernier moment de passer sur la gauche de Xyno et de s’accroupir légèrement pour rendre difficile la défense de son adversaire. Il donna enfin son coup au niveau des cotes de l’élu.
Touché … la chemise de lin de l’élu de dieu, déjà en mauvais état venait de se déchirer sur une bonne quinzaine de centimètre au niveau de son flanc … découvrant une ligne rouge sur la peau de l’Ange. Oh rien de bien grave, du moins pas de quoi tirer un sourire victorieux à Onyx. Une simple estafilade, mais qui dérangeait l’élu dans ses mouvements, provoquant douleur et saisissement de ses muscles. Après sa transformation forcée, Xyno se sentait vidé d’une partie de ses forces. Mais il n’était pas assez épuisé pour arrêter, ou pour ne pas se donner à fond.

"Jolie coup, mais ça ne suffira pas."

Certes ce n’était pas une grande victoire, mais Onyx pouvait ainsi évaluer les capacités de Xyno qui allaient au delà de ses espérances. Onyx ne resta pas dans cette position trop instable et dangereuse pour sa garde. Il se repositionna face à Xyno assez rapidement.

Les gestes des deux êtres semblèrent se suspendre une seconde, le temps d’une phrase, d’un sourire, d’une respiration. Avant de reprendre avec une incroyable vitesse. Maniant son épée avec vivacité et légèreté, Xyno tentait de percer les boucliers défensifs que formaient les deux disques d’eau. Ainsi concentrer, l’élément devenait aussi dur que de la pierre, pourtant comme toute chose, cette défense avait une faiblesse.
Se reculant d’un bond et atterrissant souplement sur la piste du cirque, l’Ange ferma les yeux quelques secondes seulement avant que la lame de son épée ne se recouvre de flamme noire.

Onyx regarda le changement de forme, il allait devoir être plus prudent, le changement d’état de cet épée pouvait nuire a sa défense et onyx le savait pertinemment.

Repassant à l’attaque, l’épée rencontra une nouvelle fois un des disques d’eau … quelques secondes de suspension avant que la lame ne s’enfonce dans le disque et ne perce la défense de Onyx dans un nuage de vapeur. Un geste vif du bras et l’arme fonçait déjà vers le ventre.

Xyno réussi à détruire le disque de la main droite d’onyx, et au passage lui brûla la paume de la main. Mais pas le temps de se plaindre, il devait prendre garde au deuxième coup. Onyx utilisa le deuxième disque pour donner un coup dans la lame de Xyno étant assez prêt de lui, Onyx ferma son poing et frappa Xyno au visage tout en poussant un cri de douleur car sa paume était brûlée. Un craquement vint répondre au cri lorsque le poing rencontra la joue.
Onyx se recula toute suite pour reprendre son souffle et faire l’inventaire des dégâts. Il n’avait pour le moment que la main abîmée et il devait impérativement réactiver son disque.

"Un partout!"

Se massant de sa main libre, l’Ange regarda son adversaire, son poing se resserrant sur la poignet de l’épée. Il l’avait bien eu… Onyx eu alors une petit idée assez loin de Xyno il pouvait envoyer le disque restant pour ainsi faire diversion. Le disque fonça tout droit sur Xyno. Onyx en profita pour prendre tout l’humidité qui l’entourait pour créer son épée.
Le regard doré de l’immortel suivit le mouvement du disque d’eau, il était rapide, mais lui, l’était encore plus. Il évita le danger en esquissant quelques pas sur le sable de l’arène. Xyno savait que la situation ou il se trouvait était difficile, son combat était loin d’être gagner. Sa joue le lançait, ainsi que son flanc. Mais déjà Onyx venait de créer une épée d’eau, l’ange repartit au contact immédiatement. Les lames se rencontrèrent, résistèrent à la pression de l’autre.
Eau contre ténèbres.

Un sourire s’étirait sur les lèvres de l’immortel, son visage se trouvant à quelques centimètres de celui d’Onyx. Souffle contre souffle, les deux êtres résistaient à la force de l’autre.

"Ce combat ne nous mènera nulle part. Nous ne sommes que des jouets … pour Lui. "

Onyx le savait bien, mais que pouvaient ils changer à cela? Les jouets étaient crées pour être utiliser, et onyx avait juste besoin de temps plus de temps pour changer son monde avant de partir.
Se reculant d’un bond, l’Ange leva son épée au niveau de son visage.

"Essayons de le distraire, qu’en dis tu Onyx ? "
« Faisons de notre mieux alors. »

D’un mouvement de bras, Xyno envoya une vague noire vers Onyx, aussi brûlante que le feu.
Onyx regarda la vague arriver sur lui, il se concentra et la laissa approcher, avant qu’elle ne soit trop prêt il donna un coup horizontal avec son épée, ce qui lança un croisant d’eau qui brisa la vague, le reste de la vague passa de chaque côté de sa personne.

« Malgré cette femme tu es prêt à continuer ce combat? Tu veux vraiment la laisser seule? »

Xyno soupir face à cette nouvelle attaque. Kara, il avait tout fait pour l’éloigner du combat qu’il menait, finalement sans résultat. La fatalité semblait planer au dessus d’eux, mauvaise réminiscence d’une autre vie.

"Tout ce que tu as besoin de savoir, c’est que je mènerais ce combat jusqu’au bout."

Onyx posa un genou à terre et ses mains bien plates sur le sol il se concentra et un est des jets d’eau brûlant sorti tout autour de Xyno, pour s’abattre sur lui. Celui-ci ne chercha pas à esquiver comme pour les précédentes attaques, il resta parfaitement immobile alors que l’eau bouillante s’apprêtait à mordre toute chair sur son passage. Seule défense qu’il apposa à l’arme implacable qui l’entourait, son bras muni de l’épée qu’il brandit devant son visage.
Nuage de vapeur … une partie de l’arène se dérobait au regard des spectateurs. Une brise d’air chaud vint chasser les dernières nuées de fumée pour laisser entrevoir la vision de Xyno toujours debout. Debout, mais avec tout l’avant bras droit brûlé à vif. Le visage couvert de gouttelette d’eau, l’immortel restait placide malgré la douleur qui inondait tout son corps.

"Un sacrifice pour une compensation. Et je vais prendre mon du immédiatement Onyx."

"Tu es bien trop pressé!"

Xyno avait profité de la confusion qu’avait orchestrée l’attaque d’Onyx pour tendre un piège à celui-ci. L’abis était immobilisé par la force de l’air, élément de prédilection de l’Ange, ses bras et ses jambes retenus par des liens invisibles. Sans attendre, l’Ange s’élança et abattit son épée de sa main brûlée.

Onyx ne pouvant bouger attendit avec patience l'attaque de Xyno, au moment ou l'épée arriva près de lui le bouclier d'eau s'activa et stoppa net l'attaque, comme si l'épée avant rencontré un mur de pierre. Mais la force que mettait xyno dans son attaque brisa la puissante protection et l'épée s'enfonça dans le ventre d'Onyx qui laissa échapper un cri de douleur. Il se recula pour éviter que la lame ne le transperce.

Les deux êtres se défièrent du regard, restant à distance l'un de l'aute. Avant le prochain affrontement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 10 Mai   02.06.09 23:35

[10 Mai /après midi / dune de sable]

Le temps semblait se suspendre en cette après midi suffocante. Une seconde semblait durer une éternité ... Une seconde ou le regard du jeune prince croisa celui de son frère descendant dans l'arène. Une boule au niveau de sa gorge lui donnait l'impression de suffoquer dans cette atmosphère aride. De plus, le jeune homme sentait une pièce du puzzle lui échapper. Dans le feu de l'action, quelque chose lui avait échappé. Naturellement, son bras restait posé avec bienveillance sur la taille de l'ancienne jouet d'Onyx la gardant contre lui pour la protéger. Elle était devenue son repère dans ce monde instable, inconnue et pourtant tellement importante aux yeux de Calintz. La couvant d'un regard chaleureux, le prince esquissa un sourire pour tenter de réconforter Lazuli. Elle ressemblait à un petit oisillon tombé du nid ne sachant pas prendre son envol. Enchaînée aussi bien moralement que physique à Onyx, elle était tiraillée entre son envie de liberté et cette étrange cage dorée qui l'enchaînait à l'abis. Une situation que Calintz connaissait bien pour l'avoir lui-même vécu … pour la vivre encore ?

Ses pensées retournèrent vers son frère lorsque la pièce du puzzle qui lui avait échappé s'assembla enfin. Frère. C'était le mot clé. Sloth n'avait il pas employé ce terme pour qualifier Onyx alors que celui-ci lui ordonnait de le protéger. Frère au sens de compagnon … ou frère de sang ? L'homme n'avait jamais parlé de ses origines, de ses parents, il s'était montré toujours très discret sur son passé. A vrai dire, Calintz ne connaissait presque rien de lui hormis qu'il était au service de son frère.

Le jeune prince se retourna à cet instant vers l'objet de ses pensées. Sloth s'était rapproché … étrangement prés de lui. Le regard interrogateur, Calintz murmura plus pour lui-même que pour l'intéressé.

- Frère … hein ?

Avant même qu'il n'ait put anticiper le geste de son "frère", un rideau noir se baissa sur la scène qui se jouait dans l'arène. Les visages s'entremêlèrent dans l'esprit du jeune prince. Onyx, blanc et livide, les yeux fixé et sans vie allongés dans un linceul. Sloth, un sourire sinistre sur les lèvres entouré d'une nuage noir penché sur un corps qu'il ne discernait pas bien. Lazuli et son visage d'ange, le regard embrumé de larme dans une expression de souffrance … les images se fondirent en un étaux noir qui s'abattit sur lui tandis que la chose qui sommeillait en lui se réveillait.

De bonne humeur, c'était ce qu'il s'en dégageait. Pour la première fois de leur coexistence, la voix semblait heureuse et son ténor était haut perché comme mue par l'excitation. Elle murmurait des paroles qu'il n'arrivait pas à saisir à un rythme soutenue. A travers ce flot ininterrompu, Calintz réussit à saisir quelques brides mots.

- notre victoire … enfin depuis tant de temps … leur fin …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Abis de Shin-sai
Abis de Shin-sai
avatar

Masculin
Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités:
Lieu de Naissance: Mine de Pierre
Age: 20

MessageSujet: Re: 10 Mai   21.07.09 11:17

La gorge sèche, le souffle précipité, le jeune Abis haletait, courant entre les allées du jardin immense pour rejoindre l'arène. Un groupe était amassé là bas, seuls spectateurs restant dans les gradins vides, là où une foule s'était amassée au début de journée. Le spectacle avait changé, depuis, et les combats entre les hommes les plus puissants n'étaient pas de ceux qu'on regardait avec tant de plaisir, quand du résultat dépendait l'avenir de chacun.
Soulevant le sol, Alfred se laissa emporter par une vague de terre qui l'éleva dans les airs et le plongea dans l'arène à une vitesse folle. Il sauta à terre, et ses pieds touchèrent le sol à l'instant où le mur de roche séparait brusquement les deux jumeaux.

Identiques. Les deux côtés d'un miroir, un homme et son reflet, voilà ce qu'ils étaient.

Quel jeu jouait-Il, pour donner à des êtres si différents une si parfaite ressemblance? Quelle ironie y avait-il à confronter deux hommes aux volontés si différentes en leur donnant à la naissance le même visage ?

La terre se souleva à nouveau, s'enroulant autour de l'envoyé de Dieu, se serrant autour de sa taille avec autant de force qu'un poing de fer. Le temps d'une seconde, il fut recouvert. La glaise l'étoufferait, les roches le tailladeraient dans cette étreinte, car tel était l'ordre du Roi.

Le petit Abis n'avait pas grand chose à faire dans ce combat : A cette échelle, il n'était que le grain de sable qui ferait pencher la balance d'un côté ou d'un autre. Et pour une fois, c'était aux côté d'Onyx qu'il se rangerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 28
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 10 Mai   23.07.09 2:11

[10 Mai /après midi / dune de sable]

Le jour tant redouté, le moment qui faisait trembler bien d’oracle, était entrain d’arriver. En effet onyx et Alfred réuni tout pouvait commencer.

Le sol de l’areine se mis alors à trembler, le sable commença à tomber par une venter qui venait d’apparaitre et celle-ci ne fit que grandir pour laisser apparaitre un étrange autel. Une étrange statue reliée à un système mécanique tenait à boue de bras une longe épée. Au chevet de cette autel préparé pour un sacrifice on y trouve un squelette dans une position de prière prêt de ses genoux divers bocaux contenant des organes : comme le cerveau, le cœur,… les attribues du squelette ne laissaient aucun doute sur son rang, c’était bien l’ex Abis de la mine de feu, qu’onyx avait fait conserver.

Il ne manquait plus que le sacrifice, une personne de sang royale de n’importe quelle famille, devait mourir en ce jour. Un champ de force protéger cette scène pour éviter sue Xyno s’interpose. Il manquait encore le représentant encore en vie de la mine de glace : Annice.

Onyx espérait sue sayuri les trouve rapidement, en croisant les doigts pour qu’elle soit encore dans le palais. Mais il ne doutait nullement de l’efficacité de son future capitaine.

"Ne t’avais je pas dit que ce jour serais mémorable xyno ?"

Onyx jubilait même si il n’était pas en grande forme après un tel combat. Il n’avait besoin de rien son vœux allait maintenant être exaucé, il avait enfin l’impression de voir la fin de ce sombre tunnel qu’est sa vie.
Alors que le temps semblait s’être stoppé dans l’areine en coulisse tout allé bien vite. Une porte fini par s’ouvrir et apparu agapanthe le regard vide il avançait lentement vers l’autel. Il allait mourir sacrifié pour la cause des abis qu’il hait plus que tout.
Il finit par s’installer mais apparu à se moment chica la fille d’onyx qui sait comme personne se faire oublier. Elle courut et retira agapanthe de l’autel.

"Que fais tu pauvre sotte ?
_Ce que j’ai toujours voulu faire père. Rejoindre dieu !
Comment ? Tu es folle ma fille.
_ Non je veux rejoindre un père qui me semble meilleur que toi, un être bien plus grand que les abis. Et je sais mourir pour le sacrifice et rejoindre dieu pour toujours. Nous n’avons jamais était proche père, les grenats son voué à s’entre tuer. Tu n’auras jamais la famille que tu désir car toi-même tu es incapable de la garder intacte.
Chica…
_ J’ai fait mon choix père."

Chica s’allongea à la place d’agapanthe et ferma les yeux. Elle n’avait pas tord et onyx la laissa faire sans rien dire de plus. La statue baissé petit à petit ses bras et l’épée avec. Il restait si peut de temps avant l’accomplissement. Il devait rester quelques minutes avant l’accomplissement de la prophétie.

Alors que le silence envahissait l’areine de nouveau la lame transperça le cœur de chica et tout se précipita, les pouvoirs d’onyx, Alfred, annice, et le cadavre de Camilla furent retiré de leur processeur. La voie en calintz disparue, et le mauvais côté d’Alfred disparue lui aussi.

Epuisé onyx posa le genou à terre. Et là sous des yeux épouvantés ou émerveillés 4 silhouettes d'une grande laideur apparurent.

Les envoyé de dieu étaient libre, enfin….

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 10 Mai   

Revenir en haut Aller en bas
 
10 Mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: La mer de sable plus couramment appelé: "Sunahama" :: La dune de sable :: Jardin tropical-
Sauter vers: