Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 10 avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Sayuri
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 29
Emploi : Espionne de la mine de sable
Date d'inscription : 31/07/2007

Identité
Affinités: ................
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 20 ans

MessageSujet: Re: 10 avril   03.05.08 20:34

[ 10 avril / après midi / Refuge ]

Les souhaits de Onyx étaient pour le moins bizarre.
Perdre son cœur, que l’élu le tue pour que lui-même meure. Etait il à ce point désespéré ? Sayuri ne comprenait pas vraiment l’abis, elle ne ressentait pas ses émotions qui le troublaient et ne pouvait concevoir la douleur que faisait un cœur. Le sien était comme débranché de son cerveau.

Elle comprit encore moins les paroles qui suivirent. La jeune femme ne partageait pas le lot des humains apparemment, elle ne s’attachait à personne et ne laissait personne s’attacher à elle. Elle était juste la serviteur de Onyx, c’était simple et clair dans son esprit. Elle ne comprenait pas pourquoi Onyx voulait éloigner les gens de son cœur pour les protéger, n’allait il pas dans ce cas la les faire souffrir, et la souffrance entraînait souvent la destruction.
No, décidemment elle ne pensait pas comme les autres.
Mais elle comprenait tout simplement que son maître allait avoir besoin d’elle et une douce sérénité l’avait envahit. Elle pourrait se rendre utile pour Onyx, c’était le plus important à ses yeux. Qu’il l’utilise, qu’il la traite en objet, elle s’en moquait pas mal tant qu’elle pouvait être utile, tant qu’on ne la laissait pas de côté.

Ses yeux coisèrent ceux rouges de l’abis, elle voulut les baiser mais les mains de Onyx lui attrapèrent le visage et elle dut soutenir son regard.

« J’essaie seulement d’être digne de vous. »

Elle n’avait que murmuré, sous les doigts de Onyx elle sentait comme une petite chaleur, cette proximité la gênait, elle n’avait pas l’habitude de ce genre de comportement venant de l’abis. Bizarrement elle aurait préféré qu’il la traite comme un objet ou même qu’il se défoule sur elle, cela aurait été plus simple pour l’espionne. Mais il faisait ce qu’il voulait et elle devait essayer de le suivre.
Une nouvelle tache … elle se demandait bien ce que cela pouvait être.

Et lorsque les mots de Onyx l’informèrent sur cette nouvelle mission, une lueur de surprise passa dans ses yeux avant d’être engloutie par les ténèbres de ses pupilles. Vraiment elle ne pourrait jamais comprendre son maître, mais elle savait qu’elle pouvait lui servir. Et c’était la que résidait sa tache.
D’un hochement de tête elle lui signifia qu’elle était d’accord –avait elle seulement le choix ?-.

« Bien Abis, je serais donc votre ombre durant tous le mois qui va venir. »

Elle baissa la tête et s’agenouilla devant l’abis. Dans sa robe, elle n’avait pas la même allure que dans son habit d’espionne. Ses formes étaient mises en valeur, mais sa cicatrice apparaissait un peu le long de son décolleté. Mais elle restait toujours aussi froide et distante.

« Permettez moi maintenant de vous faire mon rapport. »

Elle marqua une pause et inspira profondément. Le moment délicat était arrivé.

« Comme vous me l’avez ordonné, j’ai suivie l’élu de Dieu. J’ai découvert qu’il avait un lien avec Alex Telles, anciennement appelé Roi des voleurs. J’ignore encore la nature de ce lien. L’ange déchu est ensuite allé à l’ancienne mine du soleil, je pense que c’est là bas qu’il a vécut avant de se révéler. Il m’a alors tendu un piège et j’ai dut tuer un soldat qui était tombé sous l’emprise de l’élu. Ensuite … »

Elle hésita un instant avant de continuer.

« Je l’ai poursuivit, mais j’ai perdue connaissance. Je ne sais pas ce qu’il m’a fait, ni pourquoi il m’a laissé en vie, mais je me suis réveillé quelques heures plus tard chez un habitant de l’ancienne mine. Je suis immédiatement rentré vous trouver. Et me voici. »

Sayuri avait gardé la tête vers le sol. Sa voix était restée froide et distante.

« Je vous prit de me punir Seigneur. J’ai faillit à ma mission. »

Ses yeux noirs étaient toujours aussi impénétrables, rien ne filtrait. La tête basse, ses cheveux couleur ébène lui tombaient sur le front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 10 avril   06.05.08 20:13

[ 10 avril / Après midi / Refuge ]

Les paroles de Calintz ne lui faisait ni chaud ni froid, il avait envie de trouver de quoi s’enfuir. Changer d’aire. Cette situation n’était vraiment pas distrayante.
Et puis cette rencontre l’avait assez secoué, il n’avait pas besoin de plus. Mais bon il avait posé une question et il allait écouter la réponse, et puis mine de rien ça l’intéressait.

« Parce que c’est moi qui t’ai fait cette blessure … c’est un longue histoire que tu ne préfères sûrement pas entendre. Alors crois ce que tu veux de moi. Je ne peux pas nier t’avoir poignardé, j’ai commis un crime impardonnable … et des excuses ne suffiraient pas à me racheter. »

Aga eu l’impression de se prendre une branche d’arbre en pleine figure. Il avait tenté de le tuer, lui il aurait laissé faire ça?
Il regarda Calintz il avait envie de rire mais resta calme. Après tout il était assez vicieux pour jouer un sale tour. Jamais aga n’aurait laissé une telle cicatrice sur son corps sans qu’il y gagne quelque chose.
Alors que Calintz se décomposait, lui avait envie de rire.

« Je n’ai jamais put te protéger. Je te l’avais pourtant promit. Agapanthe … il vaut mieux que tu ne te souviennes pas de moi. Vis ta nouvelle vie pleinement, j’espère qu’elle sera heureuse, tu le mérites … quand à moi, je vais m’éclipser de ton existence pour ne plus jamais y revenir. »

La s’en était trop agapanthe commença rire. Un rire glauque mais c’était son rire. Non franchement ce type était trop nié, une vraie fille. Aga n’en pouvait plus, non franchement il ne pensant pas avoir rencontrer un tel phénomène dans sa vie.

"Haha… excuse moi… mais tu es trop stupide… normalement on commet un crime quand la personne meurt! Haha… non vraiment tu es trop bête!haha… me sauver! De quoi? De qui?"

Même si aga rigolais il se demandait bien de quoi cet homme voulait le sauver.
Agapanthe cessa de rigoler, lui on ne pouvait pas le sauver, il le savait jamais il ne pouvait être libre. Aga savait qu’il en était incapable. Vivre par lui-même il ne le savait pas.
Il prit le visage Calintz et le regarda dans les yeux.

"Regarde moi bien!haha! Crois tu vraiment que je me serais laissé percé sans avoir un bute. Tu me demandes pardon! Haha! Tu as été une victime parmi d’autre.
Éclipse toi puis ce que tu ne sembles savoir faire que ça!"


Aga lui donna une petite baffe en rigolant.

"Allé mon gas! Arrête d’être un perdant, tu as vraiment l’aire pitoyable."

Agapanthe rajusta son manteau et dépassa Calintz pour s‘arrêter une peu plus, il avait un petit sourire, mais avait quand même quelque chose au fond de lui qui le dérangeait.

"Sache que personne ne peu me sauver, et pas un raté comme toi! Car je suis un être bien trop attaché a la servitude, à la haine. C’est plutôt toi qui devrais faire attention à ne pas recroiser ma route."

Agapanthe ne se retourna pas est partit. Il avait bien d’autre chose à faire. Et une très importante, tuer alfred.
Revenir en haut Aller en bas
 
10 avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Topic Unique] Lyon 6, 7, 8, 9 & 10 Avril 2011
» [Musical] Hairspray à Paris en avril 2011
» Convention Tim Burton (23 au 25 avril 2011)
» [Topic Unique] Rennes 14, 15, 16 & 17 avril 2011
» La journée du 5 avril ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Mines de Pierre plus couramment appelé: Shin-sai :: La Ville-
Sauter vers: