Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 8 Avril

Aller en bas 
AuteurMessage
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: 8 Avril   19.10.07 18:30

[8 Avril / Midi / Plage]

Des pas rapides, le souffle haletant, les yeux ruisselant de larmes … et un seul et unique but : se rendre auprès de ce qu’il restait de son cœur. Peu importe le chaos qui l’entourait, peu importe les cris des gens, peu importe les cadavres, le jeune prince continuait à courir sans se rendre compte de se qui l’entourait. Et peu importe aussi cette majestueuse forme qui était sortie de la montagne avant de disparaître … dont il n’avait aperçut que l’ombre furtivement sans se poser de question. Ses pensées étaient tournées vers une seule et même personne et aucune autre idée ne pouvait atteindre son âme. Calintz se sentait si mal, il tentait de conserver un espoir, l’espoir que son instinct le trompe. Mais en fait, il se cachait derrière cette illusion car il avait parfaitement entendu le dernier souffle de son frère, il avait entendu ses dernières paroles … Mais alors, quel était cet élan qui le poussait à se rendre sur la plage.

Calintz venait de contourner la falaise pour se retrouver face à l’immensité de la mer. Il leva les yeux vers le haut de la falaise et vit le château de la mine de pierre, il était dans un piteux état mais ne s’était pas effondré … puis il suivit lentement de ses yeux le chemin que faisait une chute de là haut … Son regard se posa sur les vagues qui s’écrasait contre la paroi, le jeune prince s’effondra à genou, continuant à fixer un point imaginaire … Ses yeux ruisselaient de larmes chaudes que rien ne pouvait arrêter, ce lieu était empreint d’un deuil et le jeune prince savait de qui ont faisait le deuil.
Un vent d’air frais balaya ses cheveux, quelques gouttes d’eau salée vinrent s’échoué contre ses joues déjà humides se perdant dans le flot des larmes … Un silence lourd s’installa seulement briser par le flot ininterrompus des vagues, il n’y avait personne aux environs, les gens s’étaient repliées un peu plus en amont craignant des éboulements la falaise …

« Onyx … ne me laisses pas seul … je ne peux pas vivre sans toi ………….. Reviens moi, je t’en supplie …. »

La voie de Calintz était entrecoupée par des sanglots incontrôlables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 29
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 Avril   20.10.07 15:16

[8 Avril /après midi / Plage]

Le silence avait emporté la conscience de onyx, cette mort le soulageait de beaucoup de chose, il respirait enfin... respirait, il se rendit compte qu'il respirait très bien, trop bien pour un être humain qui était sous l'eau. Il ouvrit les yeux, et comprit que son pouvoir l'avait encore protégé malgré lui. Il regarda un peu paniqué autour de lui? Onyx avait perdu ses repères. Il regarda l'a ou venait la lumière du soleil. Là ou il était tout était si sombre.

« Onyx … ne me laisses pas seul … je ne peux pas vivre sans toi ………….. Reviens moi, je t’en supplie …. »

La voie de Calintz résonna dans l'eau, onyx l'avait bien entendu, Calintz le croyait mort. Il y avait certes des raisons certes. Mourir de cette façon était trop facile et il devait vivre pour Calintz quel crétin, pour échapper a Xyno il était aller trop loin. Heureusement que ses pouvoirs étaient revenus au bon moment. Et puis sa mort ne viendrait qu'après un combat avec lui, une douleur immense, suivit d'une délivrance, mais en ces instants onyx était serein. L’eau l'avait avait apaisé. La vertu de son pouvoir avait ravivé son âme.
Alors que onyx tenta de remonter à la surface en nageant une ombre passa au dessus de lui. Il ne paniqua pas, face a une tel créature, il la regarda nager vers lui, quand il distingua le requin il s'apprêt à utiliser ses pouvoirs.
Commença une espèce de poursuite dans l'eau, onyx nageait aussi vite que le requin, il ne savait pas a quel point ses pouvoirs était revenue et il ne voulait pas en utiliser trop.
En s’éloignant du rivage sans vraiment y faire attention. Le combat commença, onyx eu très vite raison du requin qui ne faisait pas le poids.
Alors qu'il reprenait son souffle d'autres animaux marins passèrent au dessus de lui, mais il allait vers le large. Onyx senti que l'eau se retirait du rivage, il ne comprit pas se qui se passait avant de sortir la tête de l'eau. La mer se retirait dangereusement. Onyx attrapa l'aileron d'un dauphin pour aller le plus loin possible du rivage pour arrêter se qui allait se passer. Il y avait eu assez de blessé inutile, Alfred allait regretter d'avoir fait une telle chose, onyx se le promis.
Une foie assez loin il vit une vague immense arriver, avec une force immense. Elle devait faire partie des effets secondaires de ce tremblement de terre. Onyx sortit de l'eau s'aidant de ses pouvoirs, il monta assez eau pour dépasser cette vague.
Il devait l'arrêter, il savait très bien même si il ne savait ou il se trouvait, que Calintz était dans la mine de pierre. Il ne devait pas risquer sa vie.
Onyx était encore sonné par sa chute, mais il devait se ressaisir, c'était un des devoirs des Abis de sauver leur peuple. Même si dans ce cas de figure la plus grande partie de la population était de la mine de pierre, onyx devait sauver le petit pourcentage de personne appartenant à sa mine.

Il commença abloquer l'avancer de la vague, la force de la nature était supérieure à la sienne, et onyx reculait vers le rivage dangereusement. Mais elle diminuait doucement, onyx donner toute sa force retrouver. Il devait le faire.

"Courage."

Onyx arriva sur le rivage bloquent la vague, il eu un appuis terrestre qui lui permit d'y mettre plus de force.
Il tourna la tête regardant si il n'y avait personne dans les parages. Mais il vit Calintz. Il était content de le revoir mais ce n’était pas le moment.

"Calintz cour!"

Onyx avait réussi à la stopper mais il devait faire mieux. A défaut de la stopper il allait devoir utiliser sa puissance pour autre chose. Il utilisa son pouvoir pour saisir la vague et entraîner cette force vers le ciel. Il suivit cette puissance pour la contrôler, il avait l'impression qu'il allait toucher le soleil tellement l'eau allait eau. Puis il la laissa retomber doucement, comme elle aurait su être. Onyx entra dans l'eau une fois qu'il que toute l'eau retourna comme a son habitude. Il souffla. C’était beaucoup pour un réveille.
Il sortie de l'eau a pied, il avait abusé de ses pouvoirs alors qu'il venait de revenir. Calintz n'avait a apparemment pas bougé.
Onyx allât vers lui trempé, il lui sourit. Il le prit dans ses bras.

"Pardon, j'ai faillit fauter, et abandonner mon frère, mon bien aimé... pardon et ne pleure plus. Tout et fini maintenant."

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   23.10.07 19:23

[8 Avril /après midi / Plage]

La poitrine de Calintz était secouée de violents sanglots qu’il n’arrivait pas à contrôler, il laissait les larmes couler de ses yeux et ruisseler sur ses joues. Les bruits de la mer venaient se mélanger avec le désespoir du jeune homme. Pourquoi l’avait il laisser seul ? Qu’allait t’il devenir si il ne revenait pas ? Il n’était rien sans lui … Pourquoi ?

Le prince avait baissé les yeux, il regardait ses larmes s’écrasaient contre le sable humide, il voyait les vagues s’écrasaient à ses pieds. Il ne voulait toujours pas croire à cette disparition, malgré les paroles qui lui étaient parvenue de Onyx. Ce n’était tout simplement pas possible ! Il ne pouvait pas mourir comme ça !
Pour Calintz, oublié tous les doutes qu’il avait envers les agissements de son frère, oublié la gêne qu’il avait ressentit lorsque ce dernier l’avait demandé en mariage, oublié les paroles du noble … il voulait simplement revoir son frère, aller se nicher dans ses bras, le sentir prés de lui, vivant.

Un crie fendit le silence de la mer … Calintz redressa la tête. On l’appelait ou plutôt non on lui enjoignait de courir. Mais courir pourquoi ? Mais surtout, cette voie qui avait brisé la torpeur du prince, il l’avait reconnut, il aurait put la reconnaître entre mille et un sourire d’espoir s’était frayé un chemin entre les larmes salés du jeune homme.

« Onyx … »

Il venait de dissocier la silhouette de son frère à quelques dizaines de mètres de lui … puis il vit l’énorme vague qui se dirigeait vers eux. Encore une des conséquences de ce tremblement de terre.
Onyx lui avait dit de courir, mais ses jambes s’étaient transformées en guimauve, il n’arrivait plus à faire un pas. Il était figé sur la plage, regardant tour à tour son frère tentant d’empêcher un nouveau cataclysme et l’immense vague qui les menaçait tous. Une douce confiance s’immisça en lui, Onyx était revenu, il allait les sauver … ça ne faisait aucun doute.

Et en effet, Calintz assista par la suite à la confirmation de ses espoirs, son frère arriva à arrêter la vague. Il le regarda par la suite sortir de l’eau tout tremper. Il n’osait pas aller vers lui, courir se blottir dans ses bras, si ce n’était qu’un rêve il ne voulait pas le briser. Mais au moment ou il sentit les vêtements et la peau humide de son frère contre lui, il fut persuadé que c’était bien la réalité … Le prince s’abandonna alors dans les bras de Onyx et versa encore quelques larmes de soulagement. Il était revenu, il ne l’avait pas laissé tout seul. Calintz essayait de contenir les sanglots qui lui étranglaient la gorge, mais lorsqu’il parla, la tête nichait contre l’épaule de son frère, sa voie était toujours tremblante.

« Merci d’être revenu, tu m’as tellement manqué, j’ai eu si peur. Mais maintenant tu es la … ne me quittes plus s’il te plait … plus jamais. »

Il se recula et sécha ses larmes d’un revers de manche. Il observa son frère, il paraissait fatigué … et était tout mouillé. Calintz lui-même n’était pas mieux avec sa chemise humide. Il frissonna lorsque le vent du large vint les rafraîchir d’avantage. Une rougeur commença à monter sur ses joues … alors sans prévenir il se jeta dans les bras de Onyx et l’embrassa avec pudeur et timidité se mêlant à la joie de ses retrouvailles. Et quand il se recula de nouveau, ses joues étaient bel et bien rouges.

D’un air embarrassé de jeune adolescent, il dit :

« Excuse moi Onyx … mais je ne veux plus être séparé de toi. »

Il se tint tout timide et tremblant de froid devant son frère retrouvé. Il souriait, il était tellement heureux que Onyx soit encore avec lui …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 29
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 Avril   24.10.07 19:07

[8 Avril /après midi / Plage]

Onyx avait un visage sévère, mais dans ses yeux il y avait beaucoup de tendresse. Il avait vraiment fait une bêtise impardonnable, il n'aurait jamais du imaginer quitter son frère. Onyx restait calme, pourtant il avait l'impression que la souffrance qu'il avait causé, n'aurait jamais du existe.
Calintz l'embrassa gentiment, onyx l'accepta, il eu un petit sourire. il Caressa la joue de Calintz qui était toute rouge. Il était le responsable de ça souffrance, il ne voulais plus être la cause des malheurs de son bien aimé de frère.

"Tu n'as pas à t'excuser je suis le seul fautif."

Onyx absorba avec ses pouvoirs l'eau dans les vêtements de Calintz et de lui même et la fit retourner dans la mer. Il le reprit doucement dans ses bras.

"Petit frère qu'il faut que tu comprennes quelque chose. Tout les évènements de ces dernière heures, mon rappeler la cruelle réalité: je suis l'ennemie de dieu. Je vais mourir, quand je ne sais pas, si je n'avais pas retrouvé mes pouvoirs jamais je n'aurais survécus."

Onyx resserra ses bras sur le corps de Calintz.

"Calintz, je t’aime trop pour accepter que je sois celui qui créer ton malheur. Te voir triste à cause de moi est une chose insupportable. Calintz je ne veux plus que tu n'es que moi, j'ai été trop égoïste. Tu dois avoir d'autre attache."

Onyx embrassa son frère sur le front.

"Calintz mon coeur t'appartiendra a jamais, mais offre le tiens a une personne qui ne mourra pas pour que dieu soit satisfait. je Veux que tu sois heureux, et cette accident, me l'a fais comprendre. Ce serait trop cruel de ma part de te garder que pour moi. Je ne veux pas reproduire ce qu'on m'a..."

Onyx se coupa volontairement il n'était pas question de lui. Et puis ce qui c'était passé avec son père ne regardait que lui. Certes il ne devait jamais reproduire ce que se mec lui avait fais.
Il prit la main de Calintz, il avait finit avec ses paroles, c'était a Calintz de prendre ses décisions.
Onyx regarda par tout il allaient retourner en haut. Il commença à avancer avec Calintz, il n'attendait pas de réponse immédiate. Mais si il devait mourir autant que ce soir seul. Que son frère ne souffre pas par sa disparition comme il aurait pu en souffrir en ce jour.
Alors qu'il marchait sans rien il repensa à Xyno et a ce qui lui avait dit. Si il s'éloignait de Calintz Xyno le laisserait tranquille ou en profitera il?

"Calintz... tu n'aurais pas croisé un homme qui me ressemble? Un certains Xyno? Tu étais chez lui... c'est lui qui devra me tuer. Je refuse qu'il tente quoi que ce soit sur toi, mais je crains qu'il soit déjà fait quelque chose..."

* Plus de petit frère … désolé. *

Cette phrase était horrible pour onyx, il cacha son tourment, il se passait vraiment trop de chose dans sa tête pour être tout à fait à son aise avec son frère.

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   24.10.07 23:08

[8 Avril /après midi / Plage]

Le contact de la main chaude de Onyx sur sa joue glaçait attendrit le jeune prince … il était bien loin de ce qu’il avait prévu de faire face à Onyx suite aux révélations du noble. Calintz respira l’air marin, il devait calmer l’euphorie qui étreignait tous son corps, l’envie d’enlacer son frère retrouver et de laisser son bonheur explosait … car vu sa tête il ne partageait pas exactement les même sentiments. Le mot fautif résonna dans l’esprit de Calintz, c’était lui d’habitude le fautif … sa avait toujours était lui le fautif des deux frères. Onyx absorba à l’aide de son pouvoir l’humidité contenue dans ses vêtements et la remit à la mer … Calintz suivit des yeux le chemin que décrivait les gouttelettes d’eau jusqu’à ce que l’immensité de la mer les engloutisse sous ses vagues. Onyx le prit dans ses bras, il se laissa faire avec nonchalance encore embarrassée par les paroles de son frère. Le jeune prince garda le silence mais il n’en pensait pas moins :

*Fautif … fautif ! Pourquoi il me sort sa maintenant … Ce que je comprend c’est que tu baisses les bras ! J’en ai marre de cette maudite prophétie qui t’empoisonne la vie depuis 3 ans. Que veux tu me dire … tu veux me chasser, je suis trop faible … trop faible pour lutter avec toi.*

Calintz ferma ses yeux, il se sentait tellement en sécurité dans les bras de son frère … le souvenir de la vieille revint à la mémoire du jeune prince, Onyx ne lui avait il pas dit qu’il devait être fort, quelle image avait il du avoir de lui sur cette plage entrain de pleurer, l’image d’un faible. Les paroles de son grand frère mirent longtemps à percé la pensée du jeune homme … le message qu’Onyx voulait lui faire passer s’éclaircissait de plus en plus et il en devenait de plus en plus inquiétant. Le point positif au moins c’est qu’il l’aimait. Le baisser de Onyx laissa Calintz sans voie, hébétée des mots de son frère, il n’en revenait pas … alors que 20 secondes auparavant il était prêt à lui sauter dessus, un froid avait envahit son corps et son âme.

Il en venait enfin à l’essentiel … il voulait le jeter dans les bras d’un autre ou d’une autre, comme sa … juste pour qu’il ne soit pas trop triste à la mort de Onyx, et c’était pour qu’il ne soit pas égoïste ! Heureux, il voulait son bonheur, mais son bonheur était simplement simple, et de plus il se trouvait tout proche, c’était lui son bonheur … personne d’autre. Calintz ne releva pas l’arrêt de Onyx dans sa phrase tant ses paroles l’avaient à la fois énervé et perturbé, il resta de marbre face à la main qui vint prendre la sienne mais ne la rejeta pas se contentant de suivre docilement son frère là ou il m’amenait … Au bout d’un moment, il lui dit, d’une voie étranglée par l’émotion :

« Onyx … que veux tu ? Me jeter dans les bras d’un autre ? Moi je veux rester avec toi, tu dois mourir, comme moi, comme tout le monde … et bien je veux profiter de toi un maximum jusqu’au bout de nos vies, la mort ne doit pas nous séparer avant même que nous quittions cette terre. Je t’aime, alors laisse moi rester avec toi, je te promet, je ne serais pas un poids face à Dieu mais toi ne baisse pas les bras, peut être que tu as perdu la bataille d’aujourd’hui mais la guerre que tu mènes contre ton autre nature n’est pas finit. Moi je veux être cruel, je veux te garder que pour moi ! Je veux être égoïste, je ne veux être qu’à toi ! Sa ne me dérange pas de rester à tes cotés toutes ma vie au contraire cela m’emplirait de joie. »

Calintz avait vidé son sac, il se sentait soulagé … ses joues rougirent à nouveau et il embrassa son frère une nouvelle fois mais cette fois ci avec plus de fougue et de malice … si il fallait le convaincre, autant être persuasif. Finalement, Onyx vint tout casser lorsqu’il lui parla de l’autre noble … cet horrible homme qui lui avait raconté … tant de chose.

« Si je l’ai croisé … ne tant fais pas je serais avec toi. Il ne m’a rien fait, il n’en a pas eu le temps. Tu sais cet homme, il te ressemble, plus que physique. Vous partagez la même complexité, un cotés obscur et un coté lumineux bien caché … Ne t’en fais pas il ne me fera rien, j’ai un allié de taille à qui je dois rendre service, nous serons sûrement amené à nous revoir et je vais faire de mon mieux pour qu’il ne puisse pas me faire de mal. »

Calintz n’allait tout de même pas lui révélait que Xyno avait un lien avec Alex, se serait vraiment le bouquet sa. Le jeune prince se rappelait parfaitement des immenses services que lui avait déjà rendu le voleur, et il espérait que celui-ci aille bien …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 29
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 Avril   25.10.07 0:12

[8 Avril /après midi / Plage]


Onyx fut prit un peux au dépourvu, il donnait un raison a son frère de s'éloigner de lui. De vivre sans avoir à partager cette punition de dieu. Non il ne voulait pas de tout ça pour son frère. Mais il avait fait son choie. Onyx avait vraiment mal joué. Il s'en voulait de laisser cet amour les envahir. C’était dangereux pour Calintz. Il était dangereux pour son frère.
Quand les lèvres de Calintz touchèrent els sienne de cette façon le coeur de onyx fit un bon. Il baissa les yeux un moment et regarda Calintz parler de Xyno. Onyx lui était silencieux écoutant son frère.

"J’ai déjà rencontrer Xyno, nous nous ressemblons certes mais nos différence créer un fossé et une haine entre nous qui ne cessera tant que l'ont ne sera pas mort. Je ne veux pas qu'il tente quelque chose contre toi une nouvelle fois."

Onyx prit doucement son frère dans les bras. Il respira un bon coup.

"Tes paroles mon beaucoup toucher, mais comprendre moi. Je serais toujours a toi Calintz, mais mon âme appartient a dieu a mon passé, je suis malgré tout enfermer dans ma douleur. Pourquoi te faire tomber dans ma chute. Je serais a toit pour toujours Calintz, mais toi tu n'as pas a gâcher avec moi. Tu es la seule personne qui peux encore me voire ainsi, le onyx qui souffrait pour els autre ne vie plus que pour toi et devant toi. Je ne veux pas que tu souffre de ce qu'on a fais de moi. Il y sur terre des gens merveilleux, mais je ne fais pas partie d'eu."

Onyx resserra encore une fois ses bras sur le corps de Calintz.

"Je... je devrais mettre fin a tout ça, mais l'amour rend un être illogique et douteux. Je ne veux pas t'envoyer dans les bras d'un autre, j'en serais malade, mais je ne veux pas que tu sois qu'ai moi. Je suis et serais toujours a toi Calintz."

Il avait tellement de chose a dire, et a expliquer, mais onyx ne pouvait pas toua vouer a Calintz. Ça peur paniquer pour leur père, peur de reproduire les fait de cet homme. Combien de personne avait tenté de mettre fin a sa vie. Combien avait abusé de son enfance? Trop de chose qui inspirait a onyx une haine pour les humain démesuré. Trop de chose que Calintz devait ignorer.
Mais son frère avait fais son choix comment lui dire non alors que son coeur tait heureux de ses paroles.

"Un jour peu être tu comprendre pourquoi il n'y a plus de place pour les Abis en ce monde. Même l'homme aurait du disparaître."

Onyx regarda Calintz dans les yeux.

"Je ne contredirais plus ta décision Calintz, mais fais attention a toi!"

Onyx espérait tellement mieux pour son frère. Mais il devait accepter ses choix et pourtant
A l'idée la souffrance de son frère son coeur se serait.
Onyx rendit a Calintz son baisé: un baisé passionné, et doux.

"Les hommes bons meurent de vieillesse, les autre se fait tuer. Tu je veux que tu vive vieux et que tu ais des enfants aussi. Donc ne revoie jamais Xyno, je te l'interdit. Il va te faire du mal quoi que te sois prévus. Tu es mon frère, celui que j'aime, tu es en premier choie sur sa liste. Calintz fuis le si tu le revoies fuis le."

Non tout devait trop confus il se laisser aller, a ses sentiments et faussait son discourt. Il recula à un moment lâchant Calintz.

*onyx viens ici mon garçon, je m'ennuis*

"Non je ne referais pas ce que vous m'avez fais..."

Ce n'était qu'un murmure, mais il ne devait pas reproduire les bêtises de son père sur son frère. Car les actes de cet homme avait poussé onyx à le haïr.

"Voila... je crois avoir tout dis, voila, comprend moi je veux te protéger, mais tu es un homme c'resta toi de faire ton choie. Même si j'ai l'impression qu'il était avant même que je lance le sujet. "

*onyx tu es si beau, tu mérite mieux que domestique, soit mon jouet.*

"Père..."

Il avança vers Calintz pour l'embrasser une nouvelle fois, mais dévia et déposa ses lèvres sur la joue de son frère.

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   03.11.07 23:52

[8 Avril /après midi / Plage]

[Pardon Onyx, c'est pour ton bien T^T]

Calintz eut la désagréable impression que tous ce qu’il avait put dire n’avait pas permis de faire changer les sentiments de son frère. Il ne savait pas comment exprimer par des mots la flamme qu’il ressentait en lui … il l’aimait, mais d’un amour inconsidéré qui abattait tous les obstacles, celui de l’éthique, du pouvoir, des ennemis et des complots mais il avait toujours tenu bon malgré quelques temps de crise. Calintz était toujours revenu à la mine de la mer de sable, il était toujours resté fidèle à son frère hormis une seule nuit … Personne ne le connaissait autant que lui, personne n’avait vu de si prés son visage autrefois meurtris … et aujourd’hui, tout était remis en question à cause de la peur ! La peur d’un abis, on avait presque oublier queux aussi était des hommes et qu’ils pouvaient prendre peur comme tout le monde. Calintz avait oublier que son frère avait peur … il l’avait toujours vu si sur de lui, si maître de sa personne.

« Non ! J’ai pas envie de te comprendre ! J’ai pas envie de comprendre ces idioties que tu me balances depuis que je t’ai retrouvé ! Lorsque tu tombes, je t’aide à te relever et je serais toujours là pour t’aider. Arrête de donner tant d’importance à un Dieu fictif qui veut ta mort ! Pourquoi tu ne donnes pas plus d’importance à ceux qui t’entoure, à ceux qui t’aiment … pourquoi tu ne vois pas que je suis là, même face à Dieu. Je sais tout Onyx … absolument tout ! Tu n’as plus à te cacher … je connais la vérité. Je ne l’approuve pas mais je t’aime, c’est bien plus simple que je ne le pensais. »

Calintz ne voulait pas évoquer la vérité dont il parlait, c’était encore trop douloureux pour le jeune prince d’imaginait son cher frère tuait avec plaisir tout un village. Que pouvait il faire face à la fureur d’un abis, lui qui était sans pouvoir et aussi faible qu’un gamin. Calintz se laissait serrer dans les bras de Onyx mais pour la première fois depuis …. Toujours, il sentait Onyx inférieur à lui, plus faible que lui … Il semblait se débattre dans un flot de sentiment contradictoire alors que la lutte était impossible, il n’avait qu’à se laisser porter par l’amour et la haine … C’était un homme, pas un dieu.

« La question est réglé alors : tu es à moi et je suis à toi ! Cela va très bien … »

Calintz tenta un sourire ravi mais le visage sombre de son frère semblait si lointain … à quoi pouvait il penser, à son passé, avant qu’il n’arrive … Il se souvenait encore parfaitement du premier jour, le jour de leur rencontre, il l’avait lui-même surnommait le jour de sa naissance. Onyx était sombre, en proie avec son père, sa jeunesse lui avait été volée et il ne trouvait du plaisir que dans le sexe. Un jeune homme s’était avancé vers son trône, il s’était incliné bien bas, assez intimidé, cachant tout un pant de son visage et il avait déclaré être le demi frère cachée du nouvel abis … sa voie était timide, incertaine. Onyx avait été si doux avec lui, il l’avait aimé dés le premier instant … il avait été surpris par certain geste mais s’y été accoutumé et y avait finalement pris du plaisir …

« Tu te souviens le premier jour de notre rencontre … moi oui, comme si s’était hier … Il me semble revoir ton regard se poser sur moi … sentir ta main douce caresser mon visage défigurée, tu m’as apportés tout ce qu’il m’avait manqué dans ma jeunesse. »

Le jeune prince fit abstraction des paroles de son frère, il savait que certaines personnes pensaient que les hommes n’avaient plus rien à faire sur terre, qu’un point de non retour avait été franchie durant la guerre d’un ans qui opposa les mines … mais lui, il ne pensait à pas cella, au contraire il fondé un espoir sans borne envers les humains !
Le baiser de Onyx lui fit tout oublier … il était tellement agréable de le sentir contre lui … de sentir son attention porter vers lui. Calintz serra les dents aux mots de son frère … bien sur il ne désirait nullement revoir le noble mais il y avait aussi Alex … il lui avait promis de l’aider … De plus il ne voyait pas quelle était cette liste dont il parlait … Le comportement de son frère devenait de plus en plus inquiétant, Calintz sentait que son passé refaisait surface après plusieurs années de répit … Il sentit comme l’ombre de son … enfin leur père.

La baiser sur la joue fut le clos du spectacle … Calintz sentit sa respiration s’arrêté, il ne trouvait pas les mots pour exprimer ce qu’il ressentait … il aurait voulut le gifler ! Il resta un moment, comme stupéfier, cherchant dans les yeux de son frère une réponse ou bien un rire, c’était peut être une blague. Rien n’arriva … Calintz agrippa Onyx et le secoua violemment avant de le pousser contre le sable humide. Il se retrouva allonger sur le dos face à un Calintz remonté qui s’essaya sur lui pour le bloquer. Des larmes ruisselaient de ses yeux.

« Mais tu ne comprends rien !!! Que veux tu ? Je ne te comprend plus, ou est passé mon frère … cet homme que j’admirait tant pour sa détermination et sa force ! Regarde toi, tu es dessous … en dessous de moi ONYX ! »

Calintz gifla violemment son frère sans aucun ménagement, c’était la première fois qu’il ne la frappait ainsi … ce baiser l’avait vraiment énervé et la peur qu’il avait accumulé jusque là se transformait en fureur … les paroles de Onyx … était incompréhensible.

« Je te giflerais jusqu’à ceux que tu passes dessus … si il faut sa pour que tu réagisses … je peux même aller plus loin, ne me pousses pas à te montrer ta stupidité ! Rends toi compte de tes paroles ! Ce Xyno, envoie le chier ! »

Calintz abattait ses poings sur le torse de son frère, ses larmes coulaient avec plus d’intensité, il détestait faire cela … mais il devait le faire, pour ne pas le perdre … il avait sentit qu’au moment ou son baiser avait dévié, il était en train de le perdre … si il ne réagissait pas tout de suite, il le perdrait pour toujours …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 29
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 Avril   04.11.07 1:31

[8 Avril /après midi / Plage]

[et bien c'est tendu!!! mais comme tu dis c'est pour mon bien!]


Calintz ne comprenait pas ce que voulait Onyx pour lui. Pourtant c'était une bonne intention. Il aurait voulu que son frère ne ressente jamais cet amour pour lui, cet amour qui risquait de le blesser et de faire souffrir Onyx.
Onyx regardait Calintz, laissant son petit frère dire tout ce qu’il pensait. Mais plus cette discussion avançait plus Onyx se rendait compte de l'immensité de leur amour. Cela lui faisait presque peur: peur de le perdre à jamais, peur de blesser son frère. Leur situation était instable, sûrement à cause d'un destin qu’Onyx allait subir sans broncher.
Les yeux d’Onyx étaient partis dans le vague il avait tellement de choses à penser, envisager, calculer. Il comprenait à nouveau pourquoi il avait fermé son coeur aux autres il y avait longtemps. Mais son passé ne regardait pas Calintz. Il n'avait pas à connaître ses souffrances, passées et présentes.
Quand Calintz secoua Onyx il fut prit au dépourvu et tomba, il comprenait la réaction de son frère mais ce qu'il faisait était pour son bien, il n'avait nulle autre intention que de le protéger de lui même.
Calintz l'avait bloqué, l'empêchant de se relever. Onyx prenait sur lui pour ne pas répliquer. Une expression d'agacement pouvait se lire sur son visage. Mais le visage de son frère le calma.
Les paroles de Calintz blessèrent Onyx mais il se retint, mais le coup porter sur son visage fut hélas de trop, Onyx perdait patience. Il ferma les yeux, l'énervement le gagnait, l'abis terrifiant qu'il était allait apparaître à son frère.
Onyx dans sa colère saisit le cou de Calintz le serrant très fort. Il le poussa pour qu'il puisse se relever.

"Je t'ai laissé le choix, le choix de faire ce que tu veux de ta vie! Mais quand on reste avec un homme comme moi il faut s'attendre à mourir de sa main. Es tu naïf au point de ne pas voir qui je suis vraiment, l'homme que tout le monde voit? Je ne serais jamais en dessous d'un être aussi faible que toi."

Onyx avait un regard terrifiant, il avait l'expression qu'il avait toujours, sauf en présence de Calintz. La colère lui faisait perdre beaucoup de ses moyens.

"Jouons cartes sur table, puisque tu t'es si misérablement lancé dans la gueule du loup."

Onyx fit appel à ses pouvoirs pour faire apparaître dans des cercles d'eau des images du passé. Il montra quand il tua son père, puis le premier amour de sa vie.

"Cet homme, le petit onyx l'aimait plus que tout mais je l'ai tué. Notre père était un Abis respecté, mais je le haïssais. Calintz, on ne peut aimer un être qui a tant de haine en lui. Comprend que si mon coeur n'avait pas été à toi tu serais mort depuis longtemps."

Onyx stoppa tout d'un coup comme si il prenait conscience de ce qu'il avait fait et dit. Une partie de sa vie avait été dévoilée, son premier amour, la mort de son père. Il avait tant de morts sur la conscience, comment son frère un jour avait-il pu l'admirer?
Son visage s'était adouci il regarda Calintz qu'il avait violenté. Il s'était perdu, son être était meurtri par le passé et Calintz était la seule personne qui lui rappelait ses atroces douleurs.

"J’aurais quand même tenté de te protéger de ce que je suis petit frère. "

Onyx alla voir si son frère n'avait rien de grave. Il était en fin de compte si faible en sa présence.

"Petit frère..."

Il le prit dans ses bras.

"Tu es trop têtu, mais te voir ainsi me fais tellement mal. Petit frère... mon corps, mon âme ont été meurtris, souillés, personne ne m’a jamais désiré avant toi et Minos... j'ai vu, fais des choses horribles. Je hais l'humanité, je trouve la force de vivre parce qu'on veux ma mort... je suis aussi têtu que toi Calintz. Jamais je ne pourrais m'éloigner de toi, aimer un ou une autre. Tu a fais ton choix malgré tout je l'accepte comme tel mais prépare toi à mourir."

Le coeur d’Onyx se serra mais il se connaissait, il l'avait seulement violenté alors que celui ci l'avait juste giflé. Mais si un jour quelque chose de pire arrivait, Onyx devrait alors le tuer et à nouveau son coeur serait meurtri.
Pourquoi, pourquoi quand il voulait sauver celui qu'il aimait, celui ci refusait son aide? Onyx avait bien comprit les pensées de son frère, ce qui l'avait énervé d'ailleurs. Mais il l'aimait tellement, comment lui refuser son amour?

"Petit frère je me souviens de tout. Je t'aime tellement Calintz, mais cet amour peut devenir si facilement de la haine... je ne veux pas que tu me haïsse ou avoir ta mort ou ton malheur à porter. POURQUOI TU NE VEUX PAS COMPRENDRE CA? Juste ça, juste que je t'aime, juste que je veux te protéger de tout. Et que je ne peux plus, plus résister a ce que je suis."

Onyx se releva son regard était tellement triste. Il ressentait tellement de choses, il vivait grâce à Calintz, mais la souffrance qui allait avec le détruisait.
Onyx tendit la main à son frère.

"Ma mère m’a gardé pour avoir l'Abis. Le premier être qui a posé ses mains sur mon corps était notre père. La première personne que j'ai aimée était un espion. La personne qui désirait le plus ma mort était ta mère. La femme que j'ai aimée était celle qui devait me tuer. Tant de haine, de tristesse, durant cette vie... je ne veux pas ajouter notre relation à cette liste. Mais je ne veux pas non plus passer pour une victime. Je suis un Abis je serais fort, intransigeant, méchant si il le faut. Mais qu'as tu fais ..."

En fin de compte il s’agenouilla au sol et regarda Calintz.

"Qu’as tu fais des rempart que portaient enfin mon coeur, ce qu'il reste de mon âme? Frappe moi tant que tu le voudras, je t'aime à en mourir, et je ferais tout pour que jamais tu ne fasses partie de la longue liste qu’a créée cette vie pathétique."

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   04.11.07 2:36

[8 Avril /après midi / Plage]

Calintz avait remarqué le changement d’expression de son frère … il ne s’attendait pas à quelques chose de si violent, la réaction ne se fit pas attendre bien longtemps, à peine eut il terminé de parler que celui-ci l’agrippa par le coup, lui bloquant sa respiration. Le jeune prince fut obligé de se pousser, son teint était passé au rouge … il sentait la main de son frère refermait sur son coup avec une force qu’il ne lui connaissait pas. Ses yeux ne cessait de chercher dans le regard de Onyx une trace de tendresse … d’amour … peut être est ce juste de l’énervement due aux paroles dures de Calintz …
Les paroles de Onyx rappelait au jeune prince une scène qu’il avait déjà vécu, son infériorité par rapport à Onyx avait toujours était flagrante mais celui-ci ne s’en servait d’habitude pas pour le rabaisser à part dans ces moments de grandes colères. Le regard de son frère transperça le pauvre Calintz, il se sentait coupable du déchaînement qu’il avait fait preuve contre Onyx … il était peut être aller trop loin dans ses gestes et ses paroles.

« Onyx … le plus misérable des deux n’est pas celui que tu crois … »

Sa voie n’était qu’un murmure, elle était rauque mais lourde de sens, en son intime conviction il était persuadé qu’il était en train de perdre Onyx. L’Onyx qu’il aimait tant était en train de disparaître dans les brumes obscures de son cœur d’abis. Le jeune prince sentit l’air devenir plus humide, il lui semblait que l’atmosphère de joie qui s’était installé pour les retrouvailles n’avait jamais existé … Pourquoi fallait il que ces moments lui aurait put être si heureux se transforme tout le temps en lutte insensée entre deux frères …

Des cercles d’eau apparurent devant les yeux du jeune prince, celui-ci voulut détourner le regard mais ses images le poursuivaient comme un cauchemar, il voyait Onyx plus jeune, tuer son … leur père de sang froid. Etrangement il éprouva pour cet homme qu’il n’avait jamais connu un amour qui n’avait pas lieu d’existé, il se bornait à croire qu’avec lui, sa vie aurait été différente, qu’il aurait vécu avec Onyx toute sa vie … que cela aurait été mieux. Cette mort froide le laissa penaud, il n’ignorait pas qui avait tuer son père … mais la vision de cette scène remuait en lui d’étranges sentiments. Puis devant ses yeux ruisselants de larmes, Calintz vit un bel homme d’âge mur, il semblait à la fois si proche et si loin d’eux …

« Pourtant moi je t’aime, preuve que c’est possible … j’aime même cette partie de toi que tu renies, je t’aime entièrement … Je t’aime simplement, avec tout mon cœur. Cette mort que tu me promets, je suis prêt à l’accepter mais tu n’auras pas le cran d’aller jusqu’au bout … aucun de nous deux ne peux vivre sans l’autre, c’est ainsi alors accepte le une bonne fois pour toute. »

Alors qu’il parlait, Calintz s’aperçut qu’il n’avait plus l’abis face à lui mais bien son grand frère … Onyx était là. Il avait stoppé tout, les images cessèrent de défiler mais elles restèrent gravé au fer rouge dans l’esprit du jeune prince. Comment oublier la mort d’un père inconnu ? Si il n’avait pas fais la rencontre de Onyx, aurait il voulut se venger de ce meurtrier … c’était étrange de ce dire que sa vie aurait put être totalement différente si il avait fais sa …

« Onyx je sais tout … je connais la vérité. Je l’aime aussi, cette autre partie de toi … merci … »

Ces paroles étaient douces, comme un murmure balayant la nuque de Onyx. Calintz sentait qu’aujourd’hui une page se tournait dans l’histoire mais aussi dans leur relation. Les bras de son frère se serrèrent sur lui mais le jeune homme ne réagit pas, il était perdu dans la contemplation des ruines de la mine de pierre qui s’étendait au loin derrière eux. Lorsque Onyx eut finit, Calintz le repoussa fermement et brutalement.

« Tu n’écoutes donc pas ce que je te dis ! Arrête de t’inquiéter, on est encore jeune, alors profite de la vie qui nous est offert de vivre. Pourquoi se morfondre sur le passé ou le futur … c’est le passé et le futur et nous, nous sommes dans le présent alors vivons le se présent sans se soucier de ce qu’il se passera demain ou même dans un heure. »

Ce combat était il sans fin … cette dispute, à quoi mènerait elle ? Calintz cèderait il comme il avait si souvent céder dans le passé. Il ne voulait pas céder, pas cette fois ci, c’était trop important, il en allait de leur couple … il allait le perdre … complètement !

« Je n’ai pas envie de comprendre ! Sa te va ! Je suis égoïste et puéril ! Je t’aime et je t’ai déjà hait, je sais ce qu’est l’amour, surtout entre nous deux, tu es ce que tu es, et moi je t’aime comme tu es ! Onyx … je te le répète, je sais tout … je sais que tu as commis des massacres … je sais que tu tues … je sais que personne ne peux t’empêcher d’être ainsi … j’ai compris tout cela alors que je croyais t’avoir perdu mais par bonheur tu es toujours là … alors, laisse moi t’aimer. »

Onyx s’était relevé, Calintz restait à genoux au sol, regardant fixement le sable se mouillait au fur et à mesure que ses larmes roulaient sur ses joues et tombaient. Il n’accepta pas la main de Onyx … cela aurait voulut dire qu’il céder et il ne devait pas céder, il ne pouvait pas céder maintenant. Calintz ne dit rien, absolument rien, son regard était toujours plongé dans la contemplation du sable, il sentit prés de lui son frère s’agenouillait à ses cotés tandis qu’il continuer à parler. Finalement, le jeune prince releva les yeux, et sans hésiter un instant il frappa de nouveau Onyx avec toute la force qu’il possédait. Celui-ci bascula vers l’arrière et Calintz se rua en criant :

« Arrête avec tes idioties ! Tu n’es pas encore au dessus, je continuerais à te frapper tant que tu ne seras pas dessus ! Cette liste, je m’en fous, je m’en fous de ma mère *les voies reprirent dans sa tête* … Onyx … ressaisis toi … je ne veux pas te faire sa … mais il le faut ! Lève toi ! Tu veux vraiment être en dessous de moi ... tu veux que je te domine ...»

Calintz lui assena un nouveau coup de poing, les voies se calmèrent comme heureuse du traitement que Onyx subissait.

« Si j’arrête maintenant … je te perdrais pour toujours … pour toujours »

*Ne pas montrer un signe de faiblesse, reste fort Calintz …*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 29
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 Avril   04.11.07 23:19

[8 Avril /après midi / Plage]

Encore des coups, Calintz avait montré a onyx qu’il ne laisserait pas tomber, onyx lui ne voulait pas être tenter de répliquer contre son frère. Lui céder maintenant était comme une preuve de lâcheté de sa par. Mais comment mettre fin a un amour partagé? Comment faire comprendre a celui qui l’aime que la souffrance qu’il endurera sera terrible?
Alors que laissa le premier coup de poing s’abattis sur lui un sifflement lui fit mal a la tête. Qu’elle était se bruit, que se passait il? Onyx ne comprenait pas d’où ce bruit venait. Onyx eu la chance de se prendre un deuxième coup de la part de son frère et le sifflement s’arrêta enfin. Mais il n’avait pas le temps de se demander ce que c’était il avait plus urgent à régler.
Son frère pleuré, onyx avait le cœur séré, mais il avait voulu cette scène, pour le bien de son frère mais en fin de compte, il ne lui avait donné que de la souffrance.
Calintz l’aimait tellement onyx aurait du en être comblé, mais il avait tellement peur pour lui. Son petit frère avait grandi durant tout ce temps, onyx ne le comprenait que maintenant
Onyx finit par attraper fermement les poignets de son frère, il ne fallait pas non plus abuser de son self control. C’était un Abis et personne ne devait la main sur lui, même sa famille. Mais il pardonnait comme toujours tout a Calintz.
Onyx fini par lâcher sa prise et passa sa main sur de visage de son frère voulant le consolé. Il regardait sans dévier le yeux, le visage de son frère, si triste, et avec de la colère, de la colère en vers lui. Il pouvait la comprendre en fin de compte.
Onyx n’osait pas interrompre son frère dans ses déclaration, sa suffisait pour le moment. Étant lui-même perdu il allait se fier a son frère. Pour la première fois il acceptait vraiment que son frère prenne un véritable rôle, pour la sauvegarde de sa véritable personnalité.

"Arrêtons les frais, nous sommes tout les deux aussi têtu l’un que l’autre. Quoi que tu dises, cela ne me changera pas. T’es paroles quelque peut violente m’on rappeler une chose que j’avait oublié. Tu es assez fort pour faire ce qu’il te plaît. Je n’aurais jamais du t’imposer ma vision des choses ainsi."

Le visage de onyx était doux, il était serin il avait plus envie de le faire souffrir. Il avait tenté de le sauver de lui mais c’était finalement un combat perdu d’avance. Il accepta la vision de son frère.

"Calintz… tu ne perdras jamais, je t’aime trop pour te laisser. Ton amour est très flatteur, jamais je n’aurais pu imaginer que l’amour me soit permis."

Onyx regarda son frère et lui sauta dessus le faisant basculer en arrière, il se mit au dessus.

"Tu es têtu!!! Un Abis et jamais en dessous mes le toi dans la tête. Tu te trompes de sujet petit frère. Mais peut import, je t’aime, et tu m’as bien fais comprendre que toi aussi."

Onyx déposa ses lèvres sur celle de Calintz.

"Petit frère tu m’accepte comme je suis, mais pas moi. Et attend cette fois avant de monter sur tes grands chevaux! Écoute juste cette petit phrase: je suis un homme comme tu la dis qui a créé beaucoup de malheur, j’ai tout fais pour qu’on me haïsse, pour finalement arrivé par me haïr moi-même. Alors je compte sur toi pour me montré que je ne suis pas seulement ce que l’ont dit si bien de moi. C’est d’accord?"

Onyx sourire à Calintz.

"Le seigneur grenat a rendu son verdict: tu devras supporter ton pauvre frère jusqu’à que tu en crève puis ce que c’est ta volonté."

Onyx eu un petit rire discret. Il voulait que son frère aille mieux. Calintz voulait tellement vivre dans le présent onyx allait le laisser rêver il allait tout faire pour que ce magnifique rêve dure le plus longtemps possible. Il devait faire de son mieux pour que son petit frère ne souffre pas de lui. Mais comment allait il devoir si prendre puisque la discussion était apparent inutile avec un tel sujet.
Onyx se trouvait encore et toujours dans des dilemmes délicats, ou il ne devait pas mettre en ligne de compte ses sentiments personnels. Mais où étaient les limites? Chercher a protéger son frère était une réaction normale quant on aime une personne, mais pour le protéger devait il oublier ses sentiments pour lui? Il avait l’impression étrange d’avoir refuser d’être guidé par ses sentiment, sans pouvoir y résister en fin de compte. Cette réflexion un peu trouble le mettait mal alaise avec lui-même. Comme sa personne était de trop dans son corps d ‘Abis.
Onyx embrassa son frère une nouvelle fois et le regarda dans les yeux.

"Tu as grandis Calintz alors que j’ai stagné dans mes pensées. Tu mérite que j’écouter tes volontés avec attention. "

Onyx lève la tête en l’aire regardant le ciel.

"On devrait rentrer, te mettre à l’abri. J’ignore ce qui pourrais arriver d’autre aujourd’hui on n’est jamais trop prudent."

Onyx avait mis fin à la dispute, pour qu’il puisse mettre son frère en sûreté. Il ne se sentait pas en confiance après ce tremblement de terre. Il était méfiant de tout els élément qui les entouraient.
Il se releva et força son frère a en faire de même il le prit dans ses bras une fois debout.

"Tu me pardonne… de ne pas t’avoir compris plutôt?"

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   05.11.07 20:52

[8 Avril /après midi / Plage]

Ne pas défaillir, il ne fallait pas qu’il s’arrête, il était allé bien trop loin pour arrêter maintenant. Chaque coup porté à son frère, il le ressentait dans sa propre chair comme si c’était lui qu’on frappait. Il ne pouvait arrêter les larmes qui coulaient le long de ses joues. Il entendait derrière lui le bruit de la mer, les vagues de brisaient contre les rochers … allait se briser face à Onyx … allait il lui céder son amour …sûrement pas !
Soudain, son frère l’attrapa fermement, lui empêchant tout mouvement des bras … Calintz renifla bruyamment, il regardait sans ciller les yeux de Onyx, il y voyait enfin la flamme de l’abis … celle qui lui avait déjà fait si peur mais qui en cet instant le rassurait. Le visage du jeune prince ce décrispa et il afficha une moue enfantine. Personne ne parlait, au bout d’un moment d’un tête à tête silencieux, Onyx finit par lâcher ses poignets et il passa un de ses mains sur les joues humides de Calintz. Celui-ci ferma les yeux un instant, il aurait aimé que le temps s’arrête … juste là, que la dispute se finisse et qu’il puisse à nouveau se serrer dans les bras l’un l’autre, il n’osait pas parler de peur de gâcher ce moment de paix et de tendresse … une simple main sur sa joue, mais cela voulait dire bien plus pour le jeune prince … il avait gagné son combat.

« Merci Onyx … j’attend ses paroles depuis longtemps … merci grand frère. »

Calintz avait la voie brisée par l’émotion, des larmes de joie lui montaient aux yeux … c’était la première fois qu’il avait le dessus sur Onyx, la première fois qu’il avait réussis à imposer son avis, un sourire triste apparu sur son visage … cela le rendait tellement heureux mais à la fois si triste, personne ne pouvait comprendre cette complexité, lui-même ne la comprenait … il était éprit de liberté mais à la fois éprit de la prison d’amour que lui offrait Onyx. Il avait toujours préféré à la liberté et à la solitude la prison d’or, et il avait peur que que lui-même la brise un jour sans s’en rendre compte.

« Cela fait longtemps que l’amour ta été permis mais tu ne t’en était pas rendu compte … depuis le premier jour ou mes yeux se sont posé sur toi, je t’ai aimé, pas comme un frère … mais bien plus que cela. »

Calintz était étonné qu’il ait toujours la place de dessus … mais après tout, elle était plus confortable que dessous et il n’allait pas s’en plaindre maintenant qu’il avait retrouvé son frère. Au regard que lui lança Onyx, le jeune prince fit une moue septique et il lui sauta dessus la faisant basculer en arrière dan sa position habituelle … celle de dessous. Calintz ne put réprimer un grand sourire … la position n’était pas si inconfortable que sa finalement, reposer sur un plage, il y avait pire.

« Euh … d’accord, l’abis au-dessus et moi … au- dessus aussi … On va pas s’en sortir Onyx. »

Les yeux du jeune prince pétillaient de malice et de joie, bien sur qu’il savait ou était sa place mais de là à l’avouer à Onyx … c’était un peut trop facile pour lui.

« D’accord, tu peux compter sur moi ! Le malheur que tu as créer autour de toi, tu peux le réparer … je t’aiderais ! Grand frère, maintenant c’est à moi de te demander quelques choses … ne m’obliges jamais … à grandir, s’il te plait ? Je veux rester ton petit frère, d’accord ? »

Malgré la voie enjouée et détachées de Calintz, ses mots étaient bien plus fort qu’il ne le laissait paraître … il ne voulait pas que cette cage d’or devienne trop petite pour lui … Le verdict de l’abis Onyx était plus qu’acceptable. Calintz lui rendit un salue militaire et il lui dit d’un ton cérémonieux qui lui allait bien mal :

« Bien chef ! »

Le visage de Calintz était lumineux, il était tellement heureux ! Onyx était là, il n’était pas mort … et ils avaient encore de beaux jours à passé l’un avec l’autre et même lorsque cela irait mal, il serait toujours tout les deux … Même si Onyx le faisait souffrir, il ne douterait jamais de son amour … même si l’abis continuait à faire du mal, même si il lui faisait du mal à lui … jamais son amour ne changerait. Même la mort ne pourrait les séparer. Les baisers de son frère étaient tendres, Calintz se sentait à sécurité.

« Je n’ai pas tant grandis que sa … je suis toujours le Calintz que tu connais, j’ai toujours peur du noir et de la foule … j’ai toujours peur d me retrouver seul alors laisse moi rester petit. »

Calintz approuva d’un signe de tête le fait qu’ils devaient rentrer ce mettre à l’abris … mais ou ? Ce n’était pas à lui d’y réfléchir, après tout, il était le petit frère, pas le grand … Onyx se releva et l’aida, Calintz avait pris dans ses mains une poignées de sable qu’il jeta au visage de son frère une fois qu’il eut parler. Il se mit à courir vers la ville en lui disant :

« Ah et puis j’ai oublié je suis encore un incorrigible gamin. Tu es pardonné fréro. »

Un sourire radieux illuminé le visage de Calintz, il semblait si loin du tremblement de terre … si loin de cette ville dévastée et désolée, si loin du malheur des gens que plus il s’en voulut d’avoir vécu se moment coupé du monde …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8 Avril   

Revenir en haut Aller en bas
 
8 Avril
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Topic Unique] Lyon 6, 7, 8, 9 & 10 Avril 2011
» Convention Tim Burton (23 au 25 avril 2011)
» [Topic Unique] Rennes 14, 15, 16 & 17 avril 2011
» Fedcon (28 avril au 01 mai 2011)
» [Topic unique] BORDEAUX les 8-9-10-11 avril 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Mines de Pierre plus couramment appelé: Shin-sai :: Le Château d'Argent-
Sauter vers: