Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 8 Avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: 8 Avril   22.09.07 23:58

[8 Avril / tôt le matin / Gallerie de la mine]

Boum … boum … boum … boum … boum … boum …
On entendait résonner dans toute la galerie un bruit régulier qui ne faiblissait pas, l’obscurité régnait en maître dans ses boyaux sous la terre. Un homme se tenait prostré contre le mur de pierre, il se tenait la tête entre les mains et se la tapait régulièrement doucement contre la paroi fraîche … qu’est ce que sa tête pouvait lui faire mal.

Calintz était parti du château sans attendre d’explication, ce contentant de retourner dans les appartements de Onyx pour prendre des vêtements, il avait craint un moment que celui-ci soit là mais la pièce était déserte. Puis il était descendu en courant vers les écuries, à ce moment là, la douleur qu’il éprouvait s’était calmée et il se sentait d’attaque pour une longue chevauchée qui devait le conduire vers un village perdu dans les montagnes … si le noble avait dit vrai, il trouverait là bas une partie de l’armée d’Onyx ainsi que la désolation du carnage mais il espérait vivement voir un village fraîchement réveiller sans trace de troupe. Le jeune prince avait emprunté un cheval aux écuries d’Alfred, il se promit de ramener sa monture dés que possible. La nuit était lourde se soir là, le ciel était obscurcit par des nuages ne laissant aucune traces des astres qui éclairaient en temps normal le ciel. Calintz se perdit un moment dans la contemplation de ce néant … l’obscurité était complète, il avait toujours eut peur du noir. Instinctivement, il se retourna pour voir si son frère n’était pas là pour lui tendre la main … il n’y avait personne … absolument personne, il se retrouvait seul dans ce monde obscur. Prenant son courage à deux bras il se mit en route, dans un premier temps à pied, restant aux coté du cheval. Il descendit vers la ville et c’est au moment ou il la traversa que la douleur revint, plus forte qu’auparavant. Une douleur sourde dans sa tête, des voies lui criaient des choses incompréhensibles, il se sentait piéger … Montant sur son cheval, il se laissa mener à demi conscient par celui-ci. Il tenait tant bien que mal en s’agrippant à l’encolure de sa monture mais ne put pas tenir indéfiniment et lâcha devant l’entré d’une des galerie de la mine. Une petite lumière indiquait son entrée, il n’y avait personne, logique à cette heure avancée, Calintz s’avança à quatre pattes dans ce boyau, se disant qu’il avait trouvé un abris jusqu’à ce que la douleur se calme.

Boum … boum … boum … boum … boum … boum …
La douleur ne s’était pas calmé de la nuit, il avait passé des heures dans cette position sans avoir conscience du temps ou de son environnement. Il marmonnait depuis quelques minutes des paroles à voie basse :

« Pitié…Arrêté de crier, stop, arrêter… pitié, je vous en supplie … arrêter sa … »

Il répétait ses mots de plus en plus fort, sans s’arrêter puis soudain il cria de toutes ses forces :

« STOP !!! »

C’est alors que la première secousse se fit sentir, Calintz crut qu’elle avait était causé à cause de son crie … mais une deuxième se fit sentir quelques instant après, faisait tombé du « plafond » des petits débris de pierre … La galerie n’était pas sure … le petit prince le savait très bien et il tenta de ramper vers la sortie.

« A l’aide … »

Les secousses devenait de plus en plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sloth
Musicien - Fils de Lucifer
Musicien - Fils de Lucifer
avatar

Masculin
Nombre de messages : 441
Age : 29
Date d'inscription : 28/10/2006

Identité
Affinités:
Lieu de Naissance:
Age:

MessageSujet: Re: 8 Avril   23.09.07 0:17

Depuis que Sloth avait entendu cet étrange cris il ne se sentait pas trés bien . Les souvenirs de ce moment lui revenait comme un flask-back , il attendait devans la porte de la salle du trône lorsque soudain , quelquechose perturba ses pensées au point le lui faire perdre conscience . Mais ne tardant pas à reprendre ses esprits , ce fut pour se relever avec rapidité car déja les deux soldats qui l'avaient accompagné avaient eu la mauvaise idée de vouloir abuser de lui , grosse erreur que les deux hommes payèrent de leur vie . Sloth pouvait être calme et gentil mais certains actes et surtout certaines manières de faire méritaient une punition exemplaire et ayant suivit les ordres d'Onyx , Sloth s'était exécuté à sa façon ... Néanmoins , il avait toujours l'impression que sa tête allait éclaté sous l'effet étrange d'une migraine qui ne s'arrêté pas mais le plus bizarre c'est que le jeune homme sentait en lui qu'il avait perdu une partie de ses forces , qu'une partie de lui l'avait quitté ...

Mais déja , alors qu'il réflachissait à ela des secousses avaient commencé à faire trembler le chateau de l'abis de la mine de pierre , sans attendre , Sloth s'était précipité vers la sortit du palais sachant parfaitement que son maître s'en sortirait bien tout seul , mais il n'avait pas oublié que Calintz l'avait accompagné au château car aprés tout il l'avait croisé au village et connaissait l'amour démeusuré qu'Onyx avait pour son frère , Sloth s'avait qu'il l'emmenerait au palais . Mais ou était il ? La château commencait sérieusement à tomber sur lieu même et continuant à courir , Sloth voulut entrer en contact avec le petit prince et la ; horreur , c'est avec stupéfaction qu'il comprit d'u lui était venu cet impression qu'il avait perdu une partie de lui , regardant ses mains , sa faiblesse , son manque d'énergie , il avait perdu ses pouvoirs , mais comment cela avait été possible ?

C'est alors que Sloth vit la silhouette d'un jeune homme partir à cheval en direction des mines de pierres , sa chevelure blonde , son corp semblant fragile à première vu , il n'y avait pas de doute possible , il s'agissait bien de Calintz . Sautant alors sur l'un des chevaus abandonné par les soldats , Sloth se mit bien difficilement d'ailleur à la poursuite de cet individu qu'il commenca à suivre de loin . N'ayant jamais fait de cheval , le jeune magicien avait énormément mal au derrière et fut heureux de constater que la monture du jeune prince avait été abandonné devant l'une des entrés de la mine ... En posant le pied à terre , il entendit alors quelqu'un crier de tout ses forces , dans un premier temps cela ressemblait un cris de douleur puis une supplication . Sloth s'élanca alors devans l'un des boyaux et à son tour il se mit à crier


" Prince Calintz ? Vous êtes là ? Répondez ..."

Mais déja les tremblements se fesaient encore plus menacant qu'au départ , Sloth recu quelques pierres sur lui mais il continuait à avancer bien de sa tenue de danseuse pour ne pas être découvert ne le protégeait en rien du douloureux chemin caillouteux qu'il avait empreinté ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   23.09.07 0:38

[8 Avril / tôt le matin / Galerie de la mine]

Une voie venait de s’élever … une vraie voie, pas une fausse… enfin, il ne savait plus, est ce un vraie voie ou encore ces voies qui s’amusaient à le tourmenter … il ne savait plus … pourtant il avait entendu distinctement son prénom … peut être avait il simplement halluciné. Et si il répondait et que c’était une fausse voie, il aurait perdu … mais si il ne répondait pas et que c’était une vraie voie … il aurait perdu aussi, et sûrement beaucoup plus que dans l’autre cas. Les pensées de Calintz étaient en désordre, elle semblait proche de la folie et c’était d’ailleurs dans un état prés de la démence que se trouvait le jeune prince. Au bout d’un raisonnement qui dura plusieurs minutes il se dit finalement que perdre ou gagné, là n’était pas l’enjeux, il fallait seulement qu’il sauve sa vie … au moins pour voir si c’était la vérité, et aussi pour revoir le beaux regards de Onyx et le sourire provocateur de Alex … et plein d’autres choses.

« Monsieur !!! Madame !!! C’est moi !!! AU SECOUR !!!!! »

Merde … il venait de perdre, une nouvelle secousse se fit ressentir, lui faisant mordre la poussière, la galerie était de plus en plus instable, le château, construit juste au dessus devait lui aussi subir des dommages importants.

*Réfléchis Calintz … allez réfléchis … il faut que tu te bouges, tu peux pas rester ainsi … le monsieur t’avais dit qu’il fallait toujours se relever … mais ce monsieur … il était méchant, il a dit de vilaines choses sur Onyx … mais comment je pense moi … je ne suis pas fou … non il faut que je me ressaisisse … Onyx … il faut que je le revoit ! Je ne dois pas abandonné maintenant …*

Calintz se releva en se tenant contre la paroi … il se sentait fébrile et complètement démuni mais les bruits de pas qu’il entendait à l’autre bout de la galerie était un espoir auquel il s’accroché désespérément … quelqu’un venait le sauver … peut être son frère ! Les secousses ne faisait que s’intensifiaient faisant tombé de plus en plus de gravats sur les têtes des deux personne se trouvant dans la galerie. Calintz toussotait à cause de la poussière qui avait envahis l’atmosphère.

« Touf touf … je suis là … touf »
(Touf étant égal au toussotement xD)

Calintz entrevoyait au loin une silhouette se découpait devant la sortie de la galerie éclairée par le soleil levant … il avait passé une partie de la nuit à l’intérieur, il avait dut mal à y croire.

*Les voies … calmez vous s’il vous plait, laissez moi sortir vivant de ce tremblement de terre et après vous pourrez m’embêter à votre guise … allez … on fait comme sa, s’il vous plait ?*

Mais les voies étaient soit de mauvaise foi ou soit sourde, étant donné qu’elle ne s’arrêtèrent pas, causant toujours une affreuse migraine au prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sloth
Musicien - Fils de Lucifer
Musicien - Fils de Lucifer
avatar

Masculin
Nombre de messages : 441
Age : 29
Date d'inscription : 28/10/2006

Identité
Affinités:
Lieu de Naissance:
Age:

MessageSujet: Re: 8 Avril   23.09.07 1:11

Petit à petit , Sloth se rapprochait inexorablement du jeune prince qui avait crié permettant ainsi à Sloth de se repérer dans cette galerie , les secousses toujours présentent se calmaient et revenais à la charge comme un va et vient incéssant , mais le jeune homme se devait d'avancer , il devait retrouver Calintz , son prince, son maître , son demi-frère ... Lorsque tout à coup , un nuage de poussière créé par l'une des secousses souffla dans la galerie , fesant se lever un nuagé dense et épais qui fit fermer les yeux à Sloth mais se dernier protégé par le voile qui cachait la moitié de son visage flittrait l'air heureusement pour lui .

Lentement , le nuage s'effaca comme s'il n'avait jamais existé et laissa place à l'apparition d'une silhouette dans la pénombre de la galerie , le corp faible d'une jeune personne , s'est en se rapprochant que Sloth la reconnu et un essoufflement de soulagement fut accompagné par un sourire de la part du magicien qui posa ses mains sur les épaules de alintz et lui dit


" Ca va aller mon prince , tenez bon ..."

Mais le regard de Calintz semblait fou et totalement perdu , Sloth aprés lui avoir demandé leva la main vers le ciel et soudain , sifflant dans l'air suivit d'un bruit sec , Sloth vent de gifler le prince , car c'est un remède assez efficace pour ramener quelqu'un à la raison . Le prenant alors dans ses bras , Sloth lui dit

" C'est dangereux votre majesté , votre frère pourrait s'inquiéter de ne pas vous savoir en sécurité et moi même j'en serais trés navré , s'il vous arrivez quelquechose , faison vite avant que ...."

Mais sa voix se perdit dans un grondement plus fort que les autres , des pierres plus lourdes et plus grosses commencèrent à s'abbattrent sur les deux prisonniers . D'un geste rapide , Sloth prit Calintz dans ses bras et sauta un peu plus loin pour éviter de se faire écraser . Bien que son demi-frère soit plus agé que lui , il était incroyablement légé . Le mal se croyant écarté , Sloth respira un bon coup et remit le prince sur ses jambes mais un nouvel éboulement de rocher fit surface dans la galerie et cette fois ci , Sloth ne pouvait pas être assez rapide pour pouvoir les sauver tous les deux , poussant le plus fort possible Calintz faisant tomber à terre , Sloth eu juste le temps de se tourner face au rocher et de sourire malicieusement pour qu'un nuage de poussière reface surface une fois encore se mélant à un cri de douleur déchirant ...

Une fois encore la poussère se dissipa laissant apparaître le corps de Sloth bloqué eu niveaux des jambes par des roches , ses cheveux épart sur le sol , mais un sourire tantant de masquer la douleur sur le visage caché derrière son habituel voile . L'entrée était bloqué par les deux éboulements successif les empêchant de reprendre se chemin , de plus si on ne fesait pas rapidement , le jeune magicien vivrait ses dernier moment dans une galérie mais en ayant la joie d'avoir pu sauver son demi-frère à la pensée optimiste ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   23.09.07 1:40

[8 Avril / tôt le matin / Galerie de la mine -> BLOQUER o_O]

Calintz scrutait la silhouette de son sauveur … ou sauveuse, il n’avait pas encore déterminé qui s’était, peut être un simple villageois venu là pour porter secours à un pauvre fous qui avait eu l’idée de se fourrer dans une galerie durant un tremblement de terre … car il fallait vraiment être fous pour rester dans cet endroit … de plus en plus instable au fil des secousses. C’est avec un certain soulagement que le jeune prince reconnut Sloth et bizarrement comme si ses sens était aiguisé, il devina tout de suite qu’il s’agissait bel te bien d’un homme et pas d’une femme comme il l’avait crut à leur première rencontre. Celui-ci lui posa des mains réconfortantes sur les épaules … pour Calintz, se simple contact représentait beaucoup, il avait eut tellement peur d’être seul … de mourir seul dans cette galerie, maintenant Sloth était là …

*Sloth est gentil … il va m’aider, il va me sauver, il doit me sauver, il m’enlèvera les voies, il me prendra dans ses bras et il me consolera … il m’emmènera voir Onyx, il me dira que ce que le méchant monsieur à dit, c’est faux … oui … il va tous résoudre … *

Les pensées de Calintz étaient de nouveau devenu incohérente et totalement enfantine … il se repliait derrière cela pour éviter d’affronter la situation réelle … et ce qu’il risquait … sa vie. Le jeune prince se sentait totalement dépassait par les évènements jusqu’au moment ou … la main de son sauveur vient s’écraser contre sa joue dans un bruit sec. Calintz retomba brutalement sur terre, et étrangement les voies se firent de plus en plus calme, cette gifle lui avait remit les idées en pace mais sa joue toute rouge était toujours douloureuse. Après quelques secondes, le jeune prince finit par dire, tout simplement :

« Aïe ! Ca fait mal … »

L’homme le prit alors dans ses bras, Calintz se laissa faire, rassurer par ce contact physique. Onyx ? Pourvu qu’il aille bien … enfin il avait ses pouvoirs qui pouvaient l’aidé à se sauver et à sauver les autres.
La voie de Sloth fut coupé par un grondement sourd, des pierres venaient de se décrocher de la paroi supérieure, menaçant de les engloutir mais aussi de les emprisonner dans cette foutue galerie. Son sauveur le prit dans ses bras et l’éloigna du danger en sautant. Alors que Sloth le remettait sur ses jambes, Calintz le regarda avec beaucoup de reconnaissance, dans ce tumulte, les voies paraissaient bien faibles.

« Merci Sloth … sans toi, je serais mort. »

Il avait employé le tutoiement naturellement … dans ce genre de situation, il en était peut être ainsi. Mais sans que Calintz n’eut le temps de réaliser ce qui se passait, Sloth le poussa brutalement le plus loin possible … Un cri de douleur déchira l’atmosphère pesante et poussiéreuse de la galerie … Lorsque Calintz se releva, il se précipita vers l’endroit ou s’était écrasé les pierres et là, il vit sous les décombres, le corps inerte de Sloth …

« SLOTH ! »

Il courut vers lui et s’agenouilla à ses cotés, lui prenant une main pour vérifier si il avait encore du pou … même si celui-ci ouvrait les yeux et souriait, juste pour se rassurer. Calintz réfléchit à toute allure … il n’y avait pas trente six solution, soit il dégageait Sloth à l’aide de ses maigres bras ou bien il allait chercher de l’aide … das une galerie probablement déserte qui s’arrêtait on ne savait ou … Le choie fut vite fait et de ses mains, il se mit à enlever frénétiquement les pierres qui bloquaient les membres inférieurs de l’homme.

« Tiens bon, je vais te sortir de là Sloth ! »

Les doigts du jeune prince commençait à saigner et il s’arrachait les ongles à gratter les gravats pourtant son visage ne laissait rien paraître de cela, restant concentré et déterminer … intérieurement, il luttait contre le mal de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sloth
Musicien - Fils de Lucifer
Musicien - Fils de Lucifer
avatar

Masculin
Nombre de messages : 441
Age : 29
Date d'inscription : 28/10/2006

Identité
Affinités:
Lieu de Naissance:
Age:

MessageSujet: Re: 8 Avril   23.09.07 2:11

« Tiens bon, je vais te sortir de là Sloth ! »

Mais Sloth n'entendait pratiquement rien , un simple bourdonnement entre le bruit que fesait son sang à circuler le long de ses tempes , il voyait le petit prince tenter desespérement de lui venir en aide et voyait que se dernier s'écorchait les mains pour tenter de le protéger . Mais Sloth dans un élan doux et calme marqué éternellement par son sourire derrière son voile lui dit calmement

" Laissez petit prince , si je dois finir ainsi alors je ne regrette rien , vous avoir sauvé me rejoie plus que tout autre chose car je sais que vous pourrez continuer à vivre , vivre pour nous deux . Si ce doit être ma fin alors je l'accepte mais prometté moi de ne pas pleurer et de continuer à avancer dans la vie en me laissant cependant un creu dans votre coeur ... Cessez là vous effort car vous mains son toutes ensanglantées par vos tentatives , à tout vous dire je ne sent presque plus mes jambes et donc plus la douleur . N'ayez crainte et sauvez vous ..."

Tentant de le pousser à se relever pour partir en direction du fond de la galerie , Sloth ressentit un courant d'air frais venir lui caresser le visage , essayant alors de diriger son regard vers le point précis il tendit son bras et dit à Calintz

" Je viens de sentir à court d'air frais là bas , il serait plus prudent pour vous de vous diriger par là . Allez et surtout ne vous retournez pas ... Merci pour tout grand f..."

Mais ses mots se perdirent dans un évanouissement , ses yeux vermeils étaient devenu tout floue et de légères larmes venaient de perler le long de ses joues pour venir nourrir le sol humide de la galérie , sa tête délicatement s'affèssa sur le côté et son voile tout doucement se détacha , laissant apparaître des lèvres aussi rouge de la pomme ayant tenté Adam et Eve accompagné par son éternel et mystérieux sourire ...

Ainsi aurait pu être la fin de Sloth , mais ayant d'autres choses à vivre , et comme pour ne pas qu'il meurt étouffé par les rochers , une autres secousses , commenca à faire rouler les pierres qui bouchaient la sortie et paralysaient les jambes du jeune magiciens , son coma lui permit heureusement de ne pas crier de douleur alors que ses entraves roulaient sur les côtés , maintenant il fallait que Calintz à face preuve d'une détermination et d'un courage qui sommeillait en lui mais qui ne s'était jamais révéler et ainsi prouvé qu'il est capable de se débrouiller seul , les cartes sont entres ses mains voyont comment va t il les jouer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   23.09.07 23:56

[8 Avril / tôt le matin / Galerie de la mine -> Village de Mineur]

Calintz s’arrêta progressivement aux paroles de Sloth … pourquoi est ce qu’il voulait abandonner maintenant, il avait sauvé le jeune prince, certes, mais lui, il devait vivre pour lui … la vie est bien trop courte pour qu’on la vive pour les autres. Et c’était lui qui pensait sa, cela pouvait paraître bien bête mais il est toujours plus facile de donner des conseils aux autres qu’à soit même car pour le prince, sa vie ne devait être là que pour soutenir celle de Onyx. Calintz sentait les larmes lui venir aux yeux, cet abattement ne caractérisait pas le Sloth qu’il connaissait, mais il les ravala pour se montrer digne de son sauveur. Le jeune prince se baissa et prit le corps de l’homme entre ses bras.

« Je ne peux pas te laisser là … ta vie est aussi précieuse que la mienne, si ce n’est plus ! Alors arrête de t’abattre, même si je dois saigner, sa ne fait rien, j’y mettrais le temps qu’il faudra mais je te dégagerais de là. »

Mais Calintz n’avait vraisemblablement pas son mot à dire, Sloth le repoussa gentiment mais fermement, le jeune prince se releva mais il gardait ses yeux rivés sur le corps de son sauveur qui disparaissait sous les pierres. Il lui indiqua un courant d’air … une sortie. Mais avant qu’il n’ait put terminé sa phrase, le jeune homme s’évanouit … D’ailleurs ses derniers mots étaient assez étranges, il n’en avait pas compris le sens. Calintz hésita un instant, puis à haute voie il lui fit la promesse :

« Je vais ramener du secours ! Je te le promets ! »

Avant qu’une secousse libère Sloth, Calintz s’était déjà engagé en courant dans la galerie, il avançait vite, faisant abstraction de son mal de tête, mais l’obscurité de plus en plus épaisse l’empêcher de progressé aussi vite qu’il l’aurait voulut. Maintenant, lui aussi sentait le courant d’air, qui devenait de plus en plus fort … la sortie était quelques part par là, pourvu que Sloth tienne, il devait tenir !
Un point lumineux se dessina à quelques centaines de mètres de là, comme la sortie d‘un long tunnel … il accéléra sentant le sol tremblé sous ses pieds. Il accéda enfin à l’extérieur et le spectacle qu’il découvrit le laissa sans voie. La galerie émergeait sur un village de mineur annexe à la ville … le tremblement de terre avait tout détruit, tout était désolation. Calintz tourna son regard vers le château qui surplombait la falaise … il était en mauvais état lui aussi, pourvu que Onyx ait put en réchapper … ainsi qu’Alex.

« Pardon … j’ai besoin d’aide … il me faut de l’aide … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 29
Emploi : Espionne de la mine de sable
Date d'inscription : 31/07/2007

Identité
Affinités: ................
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 20 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   29.09.07 12:54

[8 Avril / tôt le matin / Village de Mineur]

« De l’aide … que voulez vous Prince Calintz ? »

La voie d’une femme venait de sortir de l’obscurité d’une maison de mineur tenant debout par on ne sait quel miracle. L’espionne ne tarda pas à apparaître dans les rayons du soleil, elle était habillé comme la veille de sa tunique noire qu’elle portait pour les missions, elle n’avait pas put récupérer son sabre toujours caché dans le palais, elle devait donc faire comme Abyssion lui avait dit, se servir de sa tête avant tout.
Cela faisait plus de 24 heures qu’elle n’avait pas dormit pourtant son teint était frais, des cernes creusaient légèrement ses yeux noirs, ce qui intensifiait leur profondeurs.

Après la rencontre avec Onyx, elle avait suivit ses ordres sans rien ajouter, elle devait retrouver Calintz et le lui ramenait. Sayuri n’avait jamais eu de contact avec le Prince, elle l’avait juste une fois entrevue. Elle le trouvait bizarre, il avait l’air d’un gamin à première vue, mais son esprit paraissait être complexe.
La jeune guerrière s’avança vers Calintz, dans ces gestes souples et félins, on pouvait sentir une tension, elle était au aguets, elle se tenait prête à toute minutes à bondir pour échapper à une chute de pierre.

Sayuri avait pisté pendant tout le petit matin le jeune homme, elle avait suivit son cheval. La galerie par laquelle il semblait être rentré était malheureusement bouchée, l’espionne était donc allée au village pour emprunter un autre passage, mais elle n’avait même pas eu la peine de s’engouffrer dans les entrailles de la Terre pour retrouver le frère de l’abis qui était même venue jusqu’à elle.

Comme le protocole le voulait, elle s’agenouilla devant Calintz, la tête basse. Elle appartenait à la mine de sable, à la famille Grenat donc et après Onyx, le seul membre encore vivant de cette famille et au sang pur était Calintz, il était lui aussi un peu son chef. De plus l’abis lui avait ordonné de le retrouver et de le protéger, elle se trouvait donc sous ses ordres tant qu’ils ne l’empêchaient pas de remplir sa mission première confiée par Onyx.

« Votre frère se fait du soucis pour vous, il m’a envoyé vous chercher. Vous ne devez pas rester la Altesse, veuillez me suivre, je vais vous conduire jusqu’à un endroit plus sûr. »

Mais Sayuri se doutait que le jeune homme n’allait pas se laisser faire, il n’y avait qu’à voir le frère pour le prévoir. Elle soupira intérieurement. Sans son sabre elle se sentait mal, mais elle devait faire abstraction de ce manque, elle ne devait pas dépendre d’un bout de fer pour protéger ses maîtres, le capitaine avait raison.

L’espionne restait à terre, les yeux vers la poussière du sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   29.09.07 14:19

[8 Avril / Le matin / Village de Mineur]


Calintz se retourna vers la voie qui venait de prononcer son nom, il s’agissait d’une jeune femme en habit noir, elle semblait étrangement sereine dans ce cadre de mort et de chaos. Ses gestes avaient quelques choses de félins et elle se mouvait avec facilité tandis que le jeune prince avait du mal à tenir debout. Calintz se doutait qu’elle n’était pas là pour rien, Onyx avait du envoyé un de ses espions à sa recherche … se préoccupait il vraiment de lui pour ne pas venir en personne … Ce noble avait il raison sur les agissements de son frère ?

« Heu …………… »

Calintz ne savait pas quoi dire, lorsque la femme s’approcha de lui, il sentit un frisson glacial lui parcourir le corps, cette femme était menaçante de toute sa hauteur et même lorsqu’elle se mit à genoux devant lui, il avait l’impression que c’était bien elle qui dominé la situation et non lui … Le jeune prince n’était pas habitué à ses égard, habituellement les hommes de la mine de la mer de sable le dédaignait et le haïssait presque pour sa faiblesse.

« Votre frère se fait du soucis pour vous, il m’a envoyé vous chercher. Vous ne devez pas rester la Altesse, veuillez me suivre, je vais vous conduire jusqu’à un endroit plus sûr. »

« Non je peux pas partir ! Il y a un ami qui est coincé dessous ! Il faut aller l’aider ! S’il vous plait madame aider moi ! Je m’en fous de mon frère … il faut sauvé Sloth ! »

Calintz s’était agenouillé prés le l’espionne et lui tenait les mains, ses yeux brillaient d’émotion, son mal de tête était toujours pressant … Il regardait fixement les yeux inexpressifs de l’espionne, essayant en vains de la toucher, de lui faire comprendre que quelqu’un était en train de mourir sous ses décombres … et qu’elle devait le sauver avant de le sauver lui.

« Sauver le et après je vous suivrez sans rien dire. »

*Même si vous devez me mener à mon frère …*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 29
Emploi : Espionne de la mine de sable
Date d'inscription : 31/07/2007

Identité
Affinités: ................
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 20 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   30.09.07 16:59

[8 Avril / tôt le matin / Village de Mineur]

Comme l’avais prévue Sayuri, le jeune prince ne se laissa pas faire. Mais au contraire de son frère, il n’utilisa aucune violence pour faire comprendre à l’espionne ce qu’il voulait. Il lui demanda tout simplement, il lui dit même un « s’il te plait » alors que Sayuri était sous ses ordre. Même si la jeune femme ne le montrait pas elle était touchée par cet homme, c’était le premier depuis bien longtemps qui lui parlait comme s’il s’adressait à une femme et non pas à un soldat bien obéissant, à un automate.

Elle gardait un air calme et neutre, mais elle se souviendrait de la chaleur de ce prince pour elle. La guerrière leva les yeux et croisa ceux de Calintz quand celui s’agenouilla à son tour, elle était gênée par ce comportement, un prince n’avait pas à agir comme cela, surtout envers elle qui leur appartenait complètement.
Sans répondre, elle se releva en entraînant avec elle Calintz. Elle ne pouvait supporter de voir un Grenat agenouillé à terre devant elle.

Elle fixa longuement le prince, essayant de le jauger, de percer ses plans … mais il semblait qu’il n’y ai aucun plan dans l’esprit du jeune homme, il agissait peut être sous l’impulsion de ses sentiments.

« Ce n’est pas très gentil pour votre frère, lui qui se fait tant de soucis pour vous. Vous devriez être plus prévenant envers lui Prince. »

Sa voie était neutre, c’était son devoir envers Onyx de la défendre même devant les sentiments de son frère. Mais pourtant elle avait l’impression qu’elle comprenait un peu Calintz, il avait besoin de s’éloigner pour voir leur relation sous un autre jour … il avait besoin de prendre un peu plus de liberté pour s’épanouir, mais pour Sayuri, le mot liberté ne signifiait plus rien, elle appartenait à Onyx comme si elle était un objet, elle ne pouvait le trahir, c’était contre son existence, elle ne pouvait même pas imaginer s’éloigner de ce maître qui était tout pour elle.
Mais ce jeune homme l’avait touché plus que les hommes qu’elle avait rencontré, et elle acceptait de l’aider.

Sayuri posa une main sur son épaule, elle était plus petite de taille mais semblait dominer la situation.

« Je vous aiderais pourtant Prince Calintz. Je vais aller voir ce que je peux faire pour votre ami, restez ici en m’attendant. Les galeries ne sont pas sures. Mais avant indiquer moi le chemin. »

L’espionne parlait toujours aussi froidement, elle fit un pas vers les galeries, se retrouvant de dos à Calintz. Elle ajouta alors dans un murmure pour que les choses soient bien claires.

« Et après vous me suivrez jusqu’à votre frère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sloth
Musicien - Fils de Lucifer
Musicien - Fils de Lucifer
avatar

Masculin
Nombre de messages : 441
Age : 29
Date d'inscription : 28/10/2006

Identité
Affinités:
Lieu de Naissance:
Age:

MessageSujet: Re: 8 Avril   01.10.07 17:31

[8 Avril / tôt le matin / Village de Mineur]

Temps , heures , minutes et secondes , plus rien n'avaient de réelle importance et de mesures dans l'esprit de Sloth . Depuis qu'il s'était sacrifié pour sauver Calintz , le jeune homme était sombré dans un sommeil sans rêve ou le froid et un calme mortuère venait bercer le moment ... Les tremblement de terre s'étaient fait plus rare et les dernières pierres qui écrasaient les jambes de Sloth avaient enfin roulé sur le côté libérant les membres meurtrie et sanglant du jeune homme à l'air humide de la galerie . Son sang petit à petit se répendait autour de lui et son teint rose blanchissait à vue d'oeil en même temps que son hémoglobine se rarifiait dans ses veines , néanmoins un sourire heureux et rassuré se dessinait mystérieusement sur son visage ...

( dsl c'est cours mais l'inspiration m'a fait défaut ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   03.10.07 15:13

[8 Avril / Le matin / Village de Mineur]

Calintz frémit légèrement … l’espionne était terriblement froide avec lui, elle semblait n’éprouvait aucun sentiment à part l’envie d’accomplir sa mission pourtant le jeune prince sentait que derrière ce mur de glace qu’elle s’était fait, il existait … peut être, un être sensible et bien plus humain qu’elle ne voulait le laisser voir. Enfin Calintz n’avait jamais été très doué pour analyser les gens, sûrement était il bien trop rêveur, il croyait encore que tout le monde avait du bon en lui … mais est ce encore la vérité dans ce monde sanglant ? Il s’était trompé sur le noble (Xyno) mais ne remettait pas en cause le fait qu’il avait été très gentil avec lui … drôle de réflexion.

Le jeune homme ne réussit qu’à décrypter une information sur les sentiments de Sayuri … elle était gênée, Calintz sourit faiblement, il était drôle de voir la réaction de cette femme face à une situation qui l’à mettait d’égal à égal dans laquelle elle semblait perdre ses moyens … Calintz était sur que face à une arme, elle serait bien mieux réagir. Elle finit par se relever, forçant le jeune prince à faire de même.

Calintz prit les mots de l’espionne comme un sermon … même si la voie de la femme était parfaitement neutre. Bien entendu, il n’avait pas pensé un mot de ce qu’il avait dit, mais l’émotion dépasse parfois les mots. Le jeune prince était à son tour gênait, ses joues avaient pris une teinte rousse … que pouvait faire Onyx en ce moment ? Est-ce qu’il pensait à lui ? Apparemment oui puisqu’il lui avait envoyé Sayuri … Calintz baissa la tête et dit d’une air confus :

« Je sais bien … je n’aurais pas du dire sa de lui … »

Calintz craignait que la jeune femme n’accepte pas d’aller sauver Sloth … ce qui aurait été, il faut le dire, dramatique !! Mais celle-ci posa une main engageante sur son épaule et lui offrit son aider, le visage de Calintz s’éclaira d’un regard de gratitude.

« C’est par là, vous continuez pendant cinq minutes et vous le trouverez, il est mal en point, faites vite je vous en supplie. »

Même si Sayuri était resté froide, Calintz lui se sentait plein de vie, il était sur que cette femme réussirait à sauver Sloth ! Alors qu’elle lui tournait le dos, elle remit les choses au point, glaçant Calintz. Il appréhendait une rencontre avec son frère … surtout qu’il ne savait pas la vérité. Il ne pouvait pas se permettre de porter des accusations contre lui sans avoir de preuve … le mieux serait sûrement de rien dire. Alors que Sayuri s’était engagée dans la galerie, Calintz regarda d’un regard dénué d’intérêt le village des mineurs … il aurait out aller aider tous ses gens, pourquoi ne l’avait il pas fait ? Pourquoi s’était il tranquillement assis contre la paroi, baissant la tête ? Il ne savait pas … peut être étais ce un trait de la famille Grenat que de ne penser à soie. Et pourtant, au fond de lui, le jeune prince pensait à beaucoup de chose, sauf à lui … le mal de tête le reprit comme si il profitait de cet instant de solitude pour lui signifier qu’il était toujours présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 29
Emploi : Espionne de la mine de sable
Date d'inscription : 31/07/2007

Identité
Affinités: ................
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 20 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   03.10.07 17:32

[8 Avril / Le matin / Village de Mineur - Tunnels]

Sayuri écouta les instructions de Calintz, elle retenu sans problèmes ses données et s’engouffra sans aucune hésitation dans les tunnels. De ses yeux noirs, elle sondait le plafond, jugeant combien de temps il pouvait encore tenir, elle marchait de sa démarche souple, se mouvant comme un animal. Mais les lois de la physique s’exerçaient toujours sur elle et au moindre geste, un éboulement pouvait la faire prisonnière de la terre. Elle se pressait pourtant, le prince lui avait dit d’aller vite, elle ne pouvait que lui obéir. Elle prenait plus de risque, mais si Calintz voulait que le ou la blessée s’en sorte bien, il fallait agir au plus vite.

Au fur et à mesure qu’elle s’engouffrait dans les entrailles de la terre, ses yeux s’habituèrent à cette semi obscurité qui régnait. Parfois une torche éclairait un bout d’un tunnel mais sa lueur n’était qu’un éclair dans cet univers de ténèbre qui convenait parfaitement à la guerrière.

Elle arriva enfin jusqu’à l’endroit que lui avait indiqué Calintz. Au sol, une personne était inconsciente, les jambes couvertes de plaie, mais au moins, les pierres de l’éboulement avaient roulé suffisamment pour que ce soit désormais possible d’extraire le blessé de l’éboulement et le ramener à la surface, si tout se passait bien. L’espionne enleva les dernières pierres, puis examina les blessures du jeune homme. Malgré ses vêtements de femme, il ne faisait aucun doute que le corps que Sayuri avait devant elle appartenait à un homme aussi efféminé soit il. Son esprit restait vide, elle ne jugeait pas ce drôle de comportement. Il avait perdue du sang, il devait être évacué d’urgence et ses plaies devaient être pansés. Avec une douceur qu’on ne lui connaisait pas à la lumière du jour, Sayuri essaya d’assurer au blessé un minimum de confort. Elle ramassa autour d’elle des branches, prit le foulard noir qu’elle enroulait d’habitude autour de sa tête et fit une attelle de fortune au niveau du genou pour réduire les saignements et contenir d’éventuelles fractures.
Puis elle passa son bras en dessous de l’épaule du jeune homme et essaya de le mettre debout. Sa formation et la guerre l’avaient pourvu d’une force physique plus développé que la moyenne des femmes, mais ce n’était pas un homme pour autant. Si le blessé n’avait pas eu une si fine carrure, il ne faisait nul doute qu’elle n’aurait pas put le bouger au delà de quelques centimètres.

Le retour vers la surface fut plus laborieux. Son corps était plié sous le poids de celui du blessé toujours inconscient et sa marche se faisait lente, elle traînait derrière elle les pieds de l’homme. Seule sa volonté et sa force d’esprit la firent tenir. Dans ses boyaux étroits ou l’air semblait condenser, Sayuri se sentait affaiblie. Mais comme le lui avait dit le capitaine, elle devait avant tout compter sur sa tête, garder son sang froid avant de s’emporter dans de vaine tentative.

L’espionne vit enfin le cercle de lumière apparaître sous ses yeux, un soulagement lui desserra le cœur, mais son visage reprit son habituelle froideur dés qu’il se trouva à la lumière du soleil. Elle était haletante et coucha quelques mètres après être sortie du tunnel le blessé avant de s’effondrer à son tour au sol, à bout de force. Elle souffla un bon coup. Voila elle avait remplie sa mission, maintenant Calintz allait devoir la suivre jusqu’à son frère. Elle ne savait pas ce que lui réservait la suite, c’était selon le bon vouloir de l’abis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sloth
Musicien - Fils de Lucifer
Musicien - Fils de Lucifer
avatar

Masculin
Nombre de messages : 441
Age : 29
Date d'inscription : 28/10/2006

Identité
Affinités:
Lieu de Naissance:
Age:

MessageSujet: Re: 8 Avril   04.10.07 15:20

L e vide , les ténèbres , voila ou semblait de trouver l'esprit de Sloth et petit à petit se laissait aller dans cette noirceur prenant un plaisir certain à l'engloutir . Toutefois dans son esprit tout paraissait calme , il ne sentait plus rien , la douleur de ses blessures symbole de son sacrifice pour le petit prince ne lui fesait plus mal , au contraire , il se sentait bien et bercé dans une espèce de douceur et légèreté impalpable , était ce cela mourir ? Sloth ne l'aurait jamais cru , tout se passait bien et plus le temps passait et plus il se rapprochait dans bras bienvaillant de la mort prêt à la suivre dans le repos éternel lui permettant ainsi de se cacher parmis les étoiles et pouvoir observer et protéger d'en haut malgrés son trépas les gens qui appréciait et aimait du fond de son coeur . Un coeur ? comme c'est étrange lui qui avait pourtant , et surtout savait qu'il n'avait pas de coeur dans sa poitrine sentait une douce chaleur l'envahir , ainsi Onyx avait il peut être raison à son sujet , mais il était trop tard pour revenir en arrière et pouvoir profiter de cette douce et trés belle découverte ...

Mais il était dit que Sloth ne devait pas mourir , du moin pas tout de suite et bien que son esprit soit ailleur , le corps du petit danseur ressentit les vibrations créé par les mouvements de deux pieds se dirigeant dans sa direction , mais peut être n'était ce qu'un dernier sombre-sot de son existence sur terre et qu'il n'allait donc pas tarder à quitter se monde . Cependant , il se sentit soulever et adosser à quelquechose . Le long de ses jambes coulaient son sang d'un rouge vermeil vers le sol froid et la galerie comme la rivière coulant inexorablement en direction et la mer pour se jeter dans cette dernière . Quelquechose se passait autour de lui et Sloth le ressentait mais perdu dans son "coma" le jeune homme ne pouvait bouger . Cependant une fois son corps reposé sur la surface dure et cailloutteuse du sol de la mine de pierre , ses paupières commencèrent à emmettre de légé mouvement , la lumière s'engouffra dans les ténèbres qui entourait Sloth les faisant disparaître brusquement . Le soleil tapait sur sa peau devenu dangeureusement blanche à cause de sa perte de sang , mais l'ombre de quelqu'un semblait faire rempart entre le soleil et son visage ? D'abord Sloth percut des contour floue et indistinct puis se fut au fur et à mesure que ses yeux se réabituait à la douceur du soleil pour s'apercevoir qu'il s'agissait de Calintz . Mais immédiatement aprés Sloth ferma de nouveau ses yeux vermeil parce qu'avec son réveil était revenu la douleur de ses blessures , comme pleine de sadisme , elles semblaient avoir attendu le dernier moment pour faire ressentir à Sloth la réalité du moment . Ses lèvres pincée par la souffrance son visage se calma petit à petit . Sans aucun doute ses jambes devaient être brisées à plusieurs endroit mais peu importait , son front se parcema doucement de goutellettes de transpirations et tournant son regard vers Calintz il tenta se rendre ses yeux sévère et lui dit d'une voix faible


" Pourquoi ne pas m'avoir obéit petit prince ? Vous auriz du vous mettre à l'abris ..."

Mais le jeune danseur cessa sa phrase car les forces lui manquait . Bien que se voulant sévère , derrière ses mots se trouvait une grande gratitude envers Calintz , Sloth tenta de redresser sa tête mais ne pu le faire que trés légèrement pour voir le visage d'une autre personne , une jeune femme au cheveux court et au visage ferme mais juste ... Enfin à première vu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calintz
Noble - Demi Frère de Onyx
Noble - Demi Frère de Onyx
avatar

Masculin
Nombre de messages : 708
Emploi : Noble (toutou de Onyx)
Date d'inscription : 28/08/2006

Identité
Affinités: Onyx, Alex, Sloth, Lazuli, Aga
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   13.10.07 15:05

[8 Avril / fin de matinée / Village de Mineur]

Calintz s’était assis au sol, le dos contre la paroi de la falaise … quel était ce malaise qui l’avait prit, quel était ce pressentiment qui lui serrait le cœur. Il gardait les yeux fixés vers le ciel, comme si il attendait un signe, du moins quelque chose qui l’éclairerait … Ses yeux sombres semblait perdu dans un autre monde qui ne lui appartenait qu’à lui. Dans ce monde il entendait des voies, il identifia l’une d’elle comme étant sa « mère », celle qui l’avait abandonné à cause de sa difformité mais celles de ses parents adoptifs … de douloureux souvenirs revenait à la mémoire de Calintz. Il tentait d’établir le réel impact qu’avait eu Onyx sur sa vie, c’était lui le cœur de sa vie, l’énergie qui le faisait vivre, il était tout pour lui … Alors est ce que ce coté « mauvais » pouvait vraiment remettre en question ce qu’était Onyx sur lui … non, sûrement pas.

Le jeune prince semblait vraiment en dehors du monde qui pourtant aurait eut tellement besoin d’un petit coups de main par ci par là pour aider des femmes et des enfants. La nature profondément bonne de Calintz semblait disparaître derrière une peur grandissante, celle de ne pas avoir toujours Onyx à ses cotés, celle de perdre ceux qu’il aimait et particulièrement son frère … celle que celui-ci le délaisse pour ses jouets ou encore car il ne le distrayait plus. Toutes ses peurs hantaient l’esprit du jeune prince.

Cela faisait déjà quelques minutes qu’il était perdu dans ses esprits mais le temps n’avait plus de valeur pour lui, tout d’un coup, alors qu’il avait baisser la tête pour réfléchir il la releva, les yeux ruisselant de larmes …

« Pardon Calintz »

Le jeune prince se leva soudainement, il pleurait à chaudes larmes … il savait ce qui venait de se passer. Calintz aurait voulut courir, crier, sortir cette douleur froide qui étreignait son corps mais il se contenta de rester debout, comme pétrifier sur place. De lourdes larmes continuaient à couler le long de ses joues déjà humides, ses yeux étaient écarquillés ... les voies dans son esprit avaient cessé pour faire place à un grand vide, un vide encore plus pesant que le mal de tête … Puis peu à peu, l’information fit son chemin : Onyx était mort ! Son frère … avait disparut, il l’avait laissé seul.

C’est alors que surgirent du tunnel la jeune espionne et Sloth. Calintz jeta un regard affligé à la femme, avait elle entendu le dernier crie de son frère ? Le jeune prince sécha ses larmes un moment, il y avait Sloth. Celui-ci, bien que Sayuri l’est sortie des mines n’était pas tiré d’affaire, il devait être gravement blessé … mais Calintz e pourrait le soutenir. Il s’assit à ses cotés en lui ramenant les cheveux en arrière, son regard, bien qu’infiniment triste s’était fait plus doue devant le visage rayonnant de l’homme.

« Mais je suis à l’abris ici, n’est crainte le tremblement de terre est finit. Je ne peux pas rester Sloth … j’aimerais tellement rester avec toi mais je ne peux pas. Pardon mon ami. »

Calintz se releva et il mit face à Sayuri :

« Mademoiselle … je suis confus mais vous allez devoir m’obéir, juste pour cette fois. Je vais aller voir mon frère, mais sans vous … Vous occupez vous de Sloth s’il vous plait. Je vous le revaudrais un jour, promis. »

Le regard de Calintz étaient à nouveau plein de larme et sans attendre la réponse de Sayuri, il se mit à courir … courir vers le lieu qui l’appelait, courir vers son cœur … courir vers la plage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 29
Emploi : Espionne de la mine de sable
Date d'inscription : 31/07/2007

Identité
Affinités: ................
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 20 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   14.10.07 15:30

[8 Avril / Le matin / Village de Mineur]

Sayuri après avoir reprit son souffle fixa le prince de la mine de sable d’un œil critique et scrutateur. Elle avait remplie sa part de marché, a lui de faire de même. L’homme qu’elle avait sortit du tunnel était toujours dans un piteux état, mais l’espionne n’avait pas été formée pour soigner d’éventuel blessé, elle avait été conditionnée pour tuer, un point c’est tout. Elle n’avait aucune connaissance de médecine ou de soin de base. Si elle-même était blessée, elle devait se relever coûte que coûte, ou sinon mourir, voila ce qu’on lui avait apprit.

Elle s’était redressée, son visage était tiré par la fatigue, mais elle n’en montrait rien, elle se tenait droite comme un I, attentive à tous mouvements suspects et aux bruits du village. Le tremblement de terre semblait s’être calmé, mais Sayuri se tenait sur ses gardes. Elle écouta les paroles échangées entre les deux hommes, toujours aussi impassible. Elle ne connaissait pas la nature du lien qui unissait ses deux êtres, elle avait reçu un ordre, elle devait ramener le prince à l’abis, elle n’avait pas besoin d’en savoir plus … pour le moment du moins.

Lorsque Calintz se redressa et se mit face à elle, l’espionne sentit de suite que quelque chose ne se passerait pas comme prévue. Elle écouta attentive, et finalement le seul mot important pour elle était « obéir ». En effet elle allait devoir lui obéir … mais le laisser partir seul n’était pas non plus très bon. Onyx lui avait demandé de protéger son frère et de lui ramener, et non pas de le laisser filer, même avec la promesse de celui-ci d’aller trouver l’abis. Le regard larmoyant de Calintz ne changeait rien à cette réalité et l’émotion du prince ne se frayait pas un chemin à travers la carapace de la guerrière. Néanmoins, elle ne out répliquer, son protégé partit en courant …

Elle hésita quelques minutes à le suivre et à laisser Sloth sans aide et sans secours seul. Finalement, elle tourna le dos à la direction qu’avait emprunté Calintz … elle devait lui obéir.
Elle se pencha vers le jeune homme.

« Comment vous sentez vous ? Dites moi ou vous avez mal. »

La voie de Sayuri était froide, dénué de sentiment, ses yeux d’un noir profond détaillaient la silhouette du blessé. Elle ne savait pas ce qui allait l’attendre, depuis quelques jours, elle devenait de plus en plus impliquer dans des affaires qui ne la regardaient pas. Elle se souvenait encore avec précision des menaces de Onyx et du capitaine et cela la faisait frémir intérieurement. Elle avait peur de cette souffrance qu’elle avait ressentit lors de sa première blessure, elle ne voulait plus jamais connaître cette douleur.

Sans attendre de réelle réponse de Sloth, Sayuri se mit à regarder la jambe de ce dernier. Elle avait déjà remarqué lorsqu’elle l’avait dégagé de l’éboulis une blessure, et maintenant elle tâtait avec des mains si elle sentait d’éventuelle fracture.
Enfin elle se fiait plutôt à l’expression de douleur du blessé qu’à ses compétences de soins pour localiser les plus graves blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Maître du jeux
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: 8 Avril   31.10.07 20:27

[8 Avril / Fin de matinée / Village de Mineur]

[Soren - Mineur]


Un homme d’une trentaine d’année venait vers les mines. Il avait les cheveux assez long, noir comme du charbon et sentait un mélange de parfum de femme et d’alccol. Il arrivait de la ville et ses pas étaient pressés. Le tremblement de terre s’était calmé, les sols étaient apaisés. Durant ce cataclysme, Soren se trouvait dans une des maisons de charme de la ville, il avait passé la nuit avec un de ses charmantes créatures qui vous enivrent. Sa barbe était mal rasée et il avait l’impression qu’un pivert cognait contre sa tête.

« Maudite Jasmine, elle et ses boissons m’ont fait tourner la tête ! En plus il a fallut que ce matin le ciel nous tombe sur la tête … j’espère au moins que les mines sont toujours debout. »

Soren rallait dans sa barbe, ses yeux gris furetaient un peu partout à la recherche d’une trace d’éboulement. Il travaillait depuis l’âge de neuf ans dans les mines, comme son père et son grand père, ainsi que son arrière grand père. Bref, mineur c’était de père en fils dans la famille. A trente ans, il était marié et avait deux filles, qu’il lésinait la plus part du temps pour visiter quelques prostitués, dépensant dans ce plaisir toute ses économies.

Il voulait surtout vérifier si le nouveau filon qu’il avait découvert dans la mine la veille tenait encore et s’il était encore exploitable. Il s’était vanté la nuit derrière devant tous ses collègues de cette nouvelle richesse qui l’attendait, de ces nuits avec les prostitués qu’il allait passé, la boisson lui déliant la langue. Mais si jamais tout s’était effondré … il allait à sa perte, il serait humilié. Sous l’effet de cette colère qui l’envahissait, il serra les poings.
Il découvrit alors à l’entrée de la mine deux personnes … des voleurs abusant du tremblement de Terre pour piller leurs biens ? L’esprit encore échauffé par l’alcool, il s’avança, le torse bombé.

« Hé vous ! Qu’est ce que vous faites ici ? C’est une propriété privée ! Déguerpissez avant que je vous fasse sortir à coup de pied dans le derrière ! »

Mais Soren se rendit compte en s’avançant qu’un des deux présumé voleur était blessé et l’autre était … une femme. Il s’approcha suffisamment pour constater qu’il venait de l’intérieur de la mine, ils étaient tout deux couvert de poussière.

« Mais qu’est ce que vous fichez ici ? »

Le mineur jeta un regard dans le trou dans le Terre. Si la mine s’était écroulée par leur faute, Soren allait leur faire passer l’envie de traîner dans les parages. Il darda son regard gris vers les deux individus, il les dominait par sa corpulence et sa taille.

« Maintenant vous allez me répondre et me dire ce qui s’est passé dans ma mine !? »

Ses sourcils étaient froncés et ne formaient plus qu’une ligne noire barrant son front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 29
Emploi : Espionne de la mine de sable
Date d'inscription : 31/07/2007

Identité
Affinités: ................
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 20 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   01.11.07 0:06

[8 Avril / Fin de matinée / Village de Mineur]


Des bruits de pas … une odeur emmenaient par la légère brise qui s’était levé … une odeur de femme et d’alcool mélangé. Sayuri releva la tête comme un animal ayant flairé un danger. Ses mains glissent toujours sur les blessures de l’inconnu à la recherche d’une hémorragie ou d’une fracture. Mais ses faibles connaissances en médecine et en anatomie humaine sont trop insuffisantes pour qu’elle fasse un diagnostic. Mais qu’est ce qui lui a prit au petit prince de lui refourguer ce poids mort sur les bras ?
Mais l’espionne doit s’acquitter de sa tache, la mort de cet homme ne lui ferait ni chaud ni froid et si Calintz ne lui avait pas donné l’ordre de la protéger et de le soigner, elle l’aurait déjà laissé il y a bien longtemps à son sort.

La guerrière vit arriver un homme de forte corpulence, la barbe mal rasé, la démarche d’un homme encore enivré par les vapeurs d’alcool et le parfum des femmes. L’homme s’avançait vers eux, elle tourna son visage alors vers Sloth, ses yeux aussi profond qu’un puit plongeant dans ceux de son protégé.

« Ne parlez pas, je m’occupe de tout. »

Après ces quelques paroles chuchotés, Sayuri se redressa et se tourna vers l’homme qui arrivait, elle se positionna entre le blessé et cette nouvelle menace, de sorte d’être en position de bouclier pour Sloth. Elle prenait ses ordres au sérieux. Lorsque l’homme parla, l’espionne sentit les relents d’alcool s’échappaient de son haleine.

*Espèce de porc ! Si j’avais mon sabre, tu serais déjà à genoux, me suppliant de t’épargner. *

Le visage de Sayuri était resté neutre, ses yeux toujours aussi vide. Elle n’en pensait pas moins, mais la guerre et les militaires lui avaient apprit à cacher tous ses sentiments.

« Nous ne sommes pas des voleurs si vous voulez savoir et nous ne savions pas que cet endroit était votre propriété. Mon compagnon s’est fait piéger sous Terre alors qu’il examinait vos mines, je l’ai sortit de vos tunnels, mais comme vous pouvez le constater il est blessé et a besoin de soin. Nous ne vous voulons rien, mais si vous pouviez m’aider à transporter cet homme jusqu’à la ville, cela m’aiderait. En échange, je pourrais monnayer vos services à bon prix. »

L’espionne savait qu’avec ce genre d’individu, le langage de l’argent était le plus convaincant. Elle sortit de dessous sa tenue noire une bourse qu’elle fit tinter pour montrer au mineur qu’elle parlait sérieusement. Sayuri tenait tête à l’homme, et même si elle mesurait 10 centimètres de moins, qu’elle était menue et affaiblie par tous ces évènements, elle ne se laissait pas démonter face à un pareil goujat.

Se penchant sur Sloth, et mettant un bras sous son épaule, elle fit signe à l’homme de faire comme elle.

« Vous m’aidez alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Maître du jeux
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: 8 Avril   01.11.07 16:29

[8 Avril / Fin de matinée / Village de Mineur]

[Soren - Mineur]


Lorsque la jeune femme se releva les sourcils du mineur se délièrent reprenant leur place coutumière. Il observa longuement le physique assez avantageux de l’intruse détaillant plus particulièrement ses formes féminines … et il posa son regard sur la fine cicatrice qui barrait sa poitrine. Loin de la dévalorisait, il trouvait que cela avait un air excitant empreint de brutalité. Il s’approcha d’elle en faisant un grand pas … il sentait désormais son odeur, ce n’était pas un parfum comme ceux des prostitués croisées dans les bar à putes mais une odeur subtile de sauvagerie et de sang … Le mineur, qui quelques secondes auparavant voulait tout simplement chassé ses deux importuns de sa mines, voyait en ce signe du destin l’occasion de prolonger sa nuit de plaisir avec un met aussi rare qu’intéressant. L’alcool troublait sa perception des choses et embrumait son esprit.

Le mineur posa son regard noir sur le compagnon de la demoiselle … il était blessé et il ressemblait plus à une femme qu’à un homme … ce gars serait vite maîtriser si il lui prenait l’idée d’intervenir. Sa mine !!!! Ils avaient fait éboulés sa mine ! Celle qu’il avait passé tant de temps à déblayer, pèle après pèle dans l’obscurité des galeries et la poussières ! Et ils voulaient repartir ainsi comme ils étaient venus … Seul la présence de la jolie demoiselle permit au mineur de garder son calme et de ne pas commencer un combat qu’il pensait gagner d’avance de toute évidence.

« Peut être pas des voleurs mais des saccageurs ! Vous venez de détruire plusieurs semaines de travail ! Le contenu de cette bourse suffirait à peine à rembourser tous les dégâts que vous avez faits dans ma galerie … J’espère que vous vous rendrez compte que dans cette histoire il faudra plus que de l’argent pour me dédommager.
*Son regard devint perçant et un soupçon d’excitation lui ravivait la flamme de la nuit.*
Mes services ne sont pas gratuit mademoiselle, je vous aide à le porter en ville et vous me dédommagerais entièrement * il insista sur se mot* les dommages et le temps perdu que vous avez engendrés. Chez nous, les mineurs, le temps c’est de l’argent. »


Lorsque la jeune femme l’interpella à nouveau, il maugréa quelques paroles inaudibles dans sa barbe, sûrement des jurons contre les femmes, et vint à ses cotés, passa son large bras sous l’épaule maigrichonne du blessé, il le leva comme si il s’était s’agit d’un sceau de minerai.

*Pas bien lourd le gaillard …*

« Alors, comment t’appelles tu ? Que je sache à qui j’enverrais la note des frais.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
Garde du coeur de l'abis - Espionne de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 29
Emploi : Espionne de la mine de sable
Date d'inscription : 31/07/2007

Identité
Affinités: ................
Lieu de Naissance: Ex Mine de Glace
Age: 20 ans

MessageSujet: Re: 8 Avril   03.11.07 18:11

[8 Avril / Fin de matinée / Village de Mineur]


Sayuri se moquait pas mal que la mine de cet homme se soit éboulée, d’ailleurs, ce n’était pas sa faute à elle. Il aurait dut mieux la sécuriser si il voulait qu’elle tienne face à un tremblement de terre. Mais les hommes avaient la fâcheuse tendance à rejeter les fautes sur les autres. Face à la colère de l’homme, l’espionne resta de marbre et haussa seulement les épaules, dénotant son indifférence pour cet être. Il devrait se contenter de l’argent un point c’est tout. La jeune guerrière avait reconnut dans le pétillement des yeux du mineur la soif du plaisir charnel, mais elle n’était pas prête à abandonner son corps à un ivrogne déjà embaumé de parfum de prostitués. Elle ne connaisait pas la pudeur, elle n’était plus vierge depuis bien longtemps, pour la mine de sable et pour l’abis, elle était prête à tout. Mais cet homme ne poserait pas la main sur elle. Ce n’était pas une question de fierté ou d’honneur, elle n’en avait plus, mais simplement elle estimait qu’elle devait avant tout se concentrer sur sa mission, et coucher avec ce mineur n’en faisait pas partie.

Sayuri ne fit pas attention à ces jurons, elle était trop habituée à ces sempiternelles remontrances des hommes contre les femmes. Le mineur finit pourtant pas céder et vint aider l’espionne à soulever Sloth, qui était au bord du coma. Ils commencèrent à marcher vers le village, la jeune femme ne répondit pas tout de suite aux paroles du mineur. Ils marchèrent plusieurs minutes en silence avant qu’elle ne prenne la parole.

« Ce n’est pas nécessaire que vous connaissiez mon nom. Je vous règlerais tout à l’arrivée au village et une fois que mon compagnon sera entre les mains d’un médecin. »

Elle scruta le visage de l’homme.
Il semblait toujours embrumé dans l’alcool et elle sentait émanait de lui une forte odeur d’homme et de parfum qui la dégoûtait. Elle-même ne faisait jamais preuve de coquetterie sauf lorsqu’elle devait prendre l’allure d’une femme bourgeoise ou encore d’une prostituée. Elle était très sobre dans ses vêtements, aucun maquillage ne venait se poser sur son visage suffisamment neutre. Ses habits eux aussi n’avaient rien d’originaux, elle s’habillait le plus souvent en noir, portant des bottes qui lui arrivaient aux genoux.
Elle sentait un manque, le poids rassurant à sa taille de son sabre lui manquait ou encore le mouvement régulier du fourreau s’enfonçant entre ses omoplates. Elle devait essayer d’aller le récupérer le plus vite possible, elle l’avait caché dans les jardins du palais de la mine de pierre et craignait que le tremblement de terre ne l’empêche d’y remettre la main dessus.

Elle se demandait aussi ou se trouvait Onyx et le prince, elle devait les retrouver tout les deux après avoir mené Sloth en sécurité. Autant dire qu’elle n’avait pas la moindre minute à accorder à ce mineur.

*Tu seras payé … mais peut être pas comme tu l’espères.*

[-> Village]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8 Avril   

Revenir en haut Aller en bas
 
8 Avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Topic Unique] Lyon 6, 7, 8, 9 & 10 Avril 2011
» [Musical] Hairspray à Paris en avril 2011
» Convention Tim Burton (23 au 25 avril 2011)
» [Topic Unique] Rennes 14, 15, 16 & 17 avril 2011
» La journée du 5 avril ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Mines de Pierre plus couramment appelé: Shin-sai :: La Mine de Pierre-
Sauter vers: