Kunshu



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 8 avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Xyno
Elu de Dieu - Noble
Elu de Dieu - Noble
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Emploi : Elu de Dieu
Date d'inscription : 02/09/2006

Identité
Affinités: Kara
Lieu de Naissance: Ex Mine du Soleil
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 avril   28.09.07 22:36

[8 Avril / matin / couloirs]

Le comportement de cet homme commençait légèrement à énerver et à exaspérer Xyno. N’avait il pas comprit que ce n’était pas le moment de l’emmerder avec toutes ces histoires. Enfin aujourd’hui tout semblait être contre l’ange déchu, d’abord la perte de ses pouvoirs après ce tremblement de terre, le sermon de Metatron et cette soit disante punition divine et maintenant son ennemie en personne venait lui casser les pieds. A cet instant la l’immortel se moquait de Onyx et de tout ce qui le concernait ainsi que sa mission, cela pouvait paraître être faible et négligent de sa part mais il avait d’autres soucis en tête et surtout il ne prenait pas au sérieux la menace que représentait cet homme pour lui.

L’abis croyait Xyno incapable de le tuer, ne le pensant pas digne d’être son adversaire, d’être celui qui doit apporter la paix sur la Terre. Pourtant l’ange déchu était dévoré par cette partie, par ce jeu qui le consumait petit à petit et qui était devenue son seul but dans la vie. Il accordait beaucoup d’importance à toute la scène, même si en apparence il semblait loin et détaché de tout cela. Onyx le jugé sans le connaître et cette arrogance exaspérée l’immortel. Quand à la mort de ce dernier et à la sienne, il ne servait à rien d’y penser, cela ne changerait rien à l’affaire, ils devraient se battre quoiqu’il leur en coûte, c’était écrit d’avance. Xyno ne croyait plus au destin, mais les mots de Metatron et leur violence l’avaient fait chanceler sur sa voie de liberté, le privant de ses illusions, mais finalement c’était peu être ce qu’il y avait de mieux à faire, regarder la réalité en face et l’affronter.

Xyno était prêt à partir, mais il comprit que ce geste serait de suite interprété comme une victoire pour Onyx. Et cela il ne pouvait l’accepter, la flamme u jeu commençait à le gagner comme avant, il allai justement se servir de ses faiblesses pour faire chanceler l’abis. Il posa le corps du garçon à terre avec la même douceur, mais son regard se faisait plus dur sur ce cadavre, il n’allait pas abandonner cet être à son sort, mais il devait d’abord régler certaine chose. Les pions commençaient à s’avancer, la bataille était plus proche que jamais.

L’humain lui tordit alors un bras dans le dos qui lui tira une grimace, mais elle se transforma vite en un sourire, le sourire mystérieux et ironique qu’arborait souvent l’ange. Il sentait dans tout son bras la douleur, mais c’était si ridicule face à celle qu’il avait ressentit au cœur qu’il n’y faisait pas attention.


« Onyx … tu espérais un ennemie de taille je te l’ai déjà dit cet ennemie tu l’auras. Mais ton impatience te joue des tours. Tu veux peut être me voir sous mon autre facette … tu veux que je sois plus expressif … et bien abis tu vas avoir ce que tu désires. »

*...et ce que je désire par la même occasion, un combat amusant et distrayant.*

Sans ajouter un mot, Xyno profita d’une des secousses pour dégager son bras, puis il colla Onyx contre le mur, appuyant son corps sur celui de l’abis. Leur visage n’était qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Il passa une main dans les cheveux de l’homme, leur ressemblance était troublante pourtant les gestes de l’immortel n’étaient empreint d’aucun doute. Un mince sourire s’était installé sur ses lèvres et ses yeux se plissaient, brillants.

« Te parais je plus appétissant comme cela ? Ne trouves tu pas cette situation comique Onyx ? Nos deux corps, si prés l’un de l’autre et se ressemblant comme deux gouttes d’eau, il est vraie que tu as gagné quelques années, mais le constat est la, nous partageons en quelque sorte le même corps. Je concède que c’est moi qui suis arrivé après toi cher Onyx … mais cela ne te fait pas plaisir d’avoir un adversaire partageant ton corps, tes souffrances ? »

Xyno s’approcha de l’homme et commença à lui déposer des baisers dans le cou.

« Petit abis, allons laisse toi faire, un jour je t’apporterais la délivrance de la mort au prix de ma mort qui ne sera pas elle une délivrance. »

Les secousses s’intensifiaient, de la poussière tombait du plafond et déposait un léger voile sur les deux hommes enlacés, identiques, si proche et si éloigné à la fois.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 28
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 avril   29.09.07 1:16

[8 Avril / matin / couloirs]


Onyx était sur de lui, il devait se débarrasser de xyno, ou au moins gagner du temps. Les fin de cette histoire était certes déjà écrit, mais avant d'arriver a la fin onyx pouvait approcher ne serais ce qu'un peu son bute.
Xyno, semblait s'être enfin réveillé et onyx fut même surprit n'attendant plus de réponse amusante de sa par.
Une secousse empêcha onyx de répliquer, et le déstabilisa assez. Il ne comprit pas comme il était arrivé contre le mur collé au corps de Xyno, mais le résulta était là. Onyx fut un peut décontenancé.
Onyx eu pas le temps de réponde que le baisé de Xyno lui donna des frissons. Il était malgré lui sensible à ce niveau. Après une secousse la poussière tombât sur eux ce qui fit éternuer onyx.

"C’est un beau cadeau que tu me fais Xyno. Sa sonne presque comme un suicide amoureux. Il y en a un qui doit bien s'amuser là haut."

Onyx souriait, le déclic dans Xyno c'était enfin fait. Il avait en face de lui un être qui pouvait prétendre le tuer. Mais il avait encore du chemin à faire, avant de l'inquiéter vraiment.

"Avoir un être qui me ressemble autant et quelque chose de vraiment amusant, surtout si celui ci partage ma mort."

Il rigola, c'était ce genre de rapport qui pouvait lui faire passer le temps.

"Ne me fais pas trop attendre, Xyno!"

Bien sur entre les paroles et les pensés il y avait un gros décalage. Car onyx avait besoin de temps. Mais il suffisait de lutter pour en gagner.
Onyx sourit ce qui trahit son désir pour le jeu.

"Tu seras encore plus appétissant une fois que je t'aurais sondé, jumeau."

Onyx donna un coup de bassin, profitant de l'instabilité du sol pour éloigner Xyno de lui. Il attrapa l'être par le coup et le poussa. Par chance une porte ne semblait pas fermée, et onyx y entraîna Xyno.
Pour le moment celui ci semblait ne pas avoir remarqué que onyx avait perdu ses pouvoirs. Et onyx n'avais même pas remarqué que pour Xyno c'était pareil.
Malgré la catastrophe onyx avait envie de s’amuser un peu avec son ennemie. Il savait que le tuer maintenant était impossible. Il devait donc le tester. Mais combien de temps allait tenir le château?
Onyx regarda les appartements, tout était dévasté. Le seul meuble qui semblait encore tenir était le lit à baldaquin, ce qui fit sourire onyx.

"Je crois que tu vas continuer à me donner ce que je veux."

Il lui donna un son tour un baisé sur la bouche, provocateur. Il avait l'impression de s'embrasser lui même. C’était tellement bizarre comme sensation qu'il ne put le cacher. Onyx se ressaisit en envoya Xyno promener sur le lit.

"Je n'avais rien d’autre sous la main, il n'y a même pas une chaise correcte ou je pourrais t'attacher. Voyons les points positif tu n'es pas tomber sur quelque chose de dure."


En parlant de tomber un secousse fit tomber onyx et avec encore plein de poussière. Onyx ne pu qu'afficher une aire blasée. Il commençait à saturer de ce tremblement de terre. De plus Xyno était tombé sur le lit, et lui sur le sol dur.

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Xyno
Elu de Dieu - Noble
Elu de Dieu - Noble
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Emploi : Elu de Dieu
Date d'inscription : 02/09/2006

Identité
Affinités: Kara
Lieu de Naissance: Ex Mine du Soleil
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 avril   29.09.07 12:40

[8 Avril / matin / couloirs]

Xyno savait qu’à cet instant la en effet Dieu, Metatron et d’autres devaient s’amuser à les regarder. Mais si lui aussi prenait du plaisir dans ce jeu morbide, alors cela ne faisait rien. Il ne faisait pas tout cela pour Onyx, mais bien pour lui, il n’était pas un lâche et la passion de la compétition l’avait reprise.
Mais il devait avouer que l’abis était surprenant, il n’ »tait pas comme tout ses hommes et femmes, il n’était pas de la même trempe et cela ravissait l’ange déchu qui voyait dans son adversaire le défi de sa vie peut être, ce qui lui donnerait une autre signification, une saveur spéciale.

L’immortel sentait derrière les paroles rassurantes de Onyx qu’il cherchait avant tout à gagner du temps. Pour Xyno c’était pareil, il n’avait pas de pouvoir, il ne pouvait donc pas se battre mais à vraie dire il se demandait pourquoi une telle réserve venant de son ennemi alors qu’il aurait très bien put l’attaquer et éliminé ainsi sa principale menace. Lui était il aussi arrivé quelque chose la veille ?

L’ange déchu fut légèrement surprit par le comportement de l’homme, qui le poussa dans une chambre ou le seul meuble qui tenait encore était un lit. Xyno avait de plus en plus l’impression qu’on jouait avec lui et ses poings se serrèrent, mais on jouait aussi avec Onyx. Lorsque l’abis l’embrassa, il sentit la gêne de celui-ci, ou peut être sa surprise face au contact de leur deux corps si identique. Pour l’immortel, sa n’était pas gênant, il était tellement détaché de son enveloppe corporelle d’habitude qu’il était à peine titillé par cette ressemblance.

Mais avant que Xyno n’ait put répliquer, Onyx l‘envoya sur le lit sur le quel il atterrit en faisant se former un nuage de poussière autour de lui, son nez le chatouilla mais il se retint d’éternuer.
Lorsqu’il vit Onyx tombé à terre à cause d’une secousse, il ne put s’empêcher de rire devant ce spectacle. Il se leva alors, domina un instant de la taille l’Abis par terre et se pencha vers lui, il s’accroupit à ses coté. Il passa une main sur sa joue, dans une caresse douce.


« Quel petit abis amusant que tu es. En effet moi je ne suis pas tombé sur quelque chose de dur, mais toi tu as eu moins de chance héhé. »

L’ange déchu en voyant cet humain au sol eut soudain envie de se battre, de violence, il avait trop de sentiment en lui. Depuis plusieurs années il vivait dans le monde des humains, et petit à petit il avant changé, Dieu l’avait pourvu d’un cœur pour qu’il souffre et qu’il comprenne mieux les autres, mais ce cœur était remplie de haine et criait vengeance. Pourtant il retint ses pulsions, il était toujours ange quelque part et il ne cédait pas à ses sentiments.


« Tu penses faire ce que tu veux, de moi, de notre corps ? Mais il te faut le mériter Onyx. En plus est ce vraiment raisonnable au milieu de ce tremblement de terre, de tous ces morts, de tous ces blessés, que tu pourrais en plus aidé avec ton pouvoir … »

Xyno passa une main dans les cheveux de Onyx, puis se tourna pour retourner s’asseoir sur le bord du lit, pendant ce laps de temps ou l’abis le voyait de dos, un sourire inquiétant avait prit place sur ses lèvres, mais qui finit par disparaître dés qu’il fut face à Onyx. Il voulait lui aussi tester son ennemi, le sonder. Le temps de la bataille n’était peu être pas encore venue, mais il approchait. Et Xyno devait être prêt.

Les secousses continuaient, le tremblement de terre durait déjà depuis plusieurs minutes, il n’y avait plus aucun doute, ce 8 Avril serait taché de rouge, il serait la journée de la punition divine. Et cela ravissait quelque part l’ange déchu malgré sa confrontation avec Metatron et sa punition personnelle, les humains se montreraient peu être un peu plus intelligent après ça.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 28
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 avril   29.09.07 13:54

[8 Avril / matin / couloirs]

Onyx faisait un peu la grimace, ces fesses avaient dégusté. Xyno ri et ça énerva onyx. En même temps il ne pouvait nier que sa chute était vraiment ridicule. L’autre s'approcha de lui et s'accroupi prêt de lui, passant sa main sur sa joue. Onyx le regarda septique.
Lui petit! Il n'avait pas fait attention la première fois, mais cette appellation lui rappelait alfred. Il se contenta de faire un sourire crispé, gardant son venin pour lui.
Xyno parla des pouvoirs de onyx, et qu'il pouvait sauver des gens. Lui la seul personne qu'il voulais sauver c'était Calintz. Il espérait qu'il avait pu sortir vivant du château ou que sayuri l'avait retrouvait et le protéger.

"Crois tu que je sois du genre a sauver les autres avec mes pouvoirs? "

Il tentait de dissimuler la disparition de ses pouvoirs et c'était difficile. Xyno lui passa la main dans les cheveux onyx le regardait avec un sourire. Puis il allât se rassoire sur le lit. Onyx se leva et le suivit. Il fit attention de ne pas tomber une nouvelle fois, car il commençait à être fatiguer de devoir se relever tout le temps.

"Je mérite tout ce que je désire!"

Il poussa Xyno vers l'arrière et s'assit sur lui. Le regardant d'un haut, le lit était couvé de poussière et les onyx éternuèrent.

"Je trouve ça plutôt amusant, le sang qui coule, des secousses a en faire trembler les mures. Et en plus j'ai l'être qui ressemble le plus sur cette terre. Je suis tenter de passer du temps à m'amuser avec lui."

Onyx approcha son visage de celui de Xyno, ses long cheveux blanc tombaient dissimulent une partit de son visage. Onyx avait les yeux d'un rouge sang qui dévorait Xyno du regard.

"Je ne suis nullement un petit Abis! Et je vais devoir te faire changer d'avis très vite. Je peu tout avoir, alors pourquoi pas une partie de corps à corps avec mon ennemi. "

Onyx embrassa Xyno, lui mordant la lèvre ce qui le fit saigner, onyx sourit. Il lécha le sang qui coulait et se releva pour s'essuyer les lèvres. Ses yeux brillaient.

"Il y a peu être de la douceur en toi, mais moi il faut la chercher très loin, et tu n'es pas l'être qui pourra en profiter a moins..."

Onyx alla lui souffler quelque chose dans l'oreille. Il provoquait Xyno sans relâche. Son adversaire avait commençait à être très attirant.

"Que tu sois un gentil petit Xyno, que tu te laisses faire."

Après cette petite phrase onyx regarda Xyno dans les yeux. Il aimait provoquer et avoir du répondant. Son statu ne lui permettait plus d’avoir résistance de la par de ses partenaires. Et là enfin il sentait qu’il pouvait en tirer quelque chose d’amusant.
Onyx commençait même a apprécier son ennemie. La vie était vraiment amusante, il allait sûrement être tuer par celui qui lui ressemble le plus. Mais il avait tellement envie de devancer dieu.

« Tues le, tues le »

"Non pas maintenant, il compte à présent pour moi."

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Xyno
Elu de Dieu - Noble
Elu de Dieu - Noble
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Emploi : Elu de Dieu
Date d'inscription : 02/09/2006

Identité
Affinités: Kara
Lieu de Naissance: Ex Mine du Soleil
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 avril   29.09.07 17:41

[8 Avril / matin / couloirs]

"Crois tu que je sois du genre a sauver les autres avec mes pouvoirs? "

Xyno sourit mystérieusement à cette phrase.

« Non mais j’aurais au moins crut que le sort de ton cher frère t’intéressait, comme s’appelle t’il déjà ? … hum Calintz il me semble. »

Onyx vint le rejoindre sur le lit et le poussa en arrière avant de s’asseoir au dessus de lui. Les cheveux blonds de l’ange faisait une sorte d’auréole autour de son visage ou l’on pouvait voir toujours le même sourire, imperturbable. Xyno s’amusait de voir cet homme le dominer, ou du moins le penser. Il fixait de ses yeux d’ors ceux rouges sang de l’abis qui semblait prendre plaisir à tout ce carnage autour d’eux. Le tremblement de terre ne les inquiétait plus, ils étaient ailleurs, dans une petite bulle pourtant tout deux étaient aussi vulnérables que des humains ordinaires, mais leurs conditions d’être ayant d’habitude des pouvoirs altéré leur jugement du risque qu’ils encouraient et cela ne faisait que rendre cette scène plus attrayante.

De nouveau Onyx l’embrasse, mais il lui mordit les lèvres et le fit saigner. L’abis lui lécha le sang, toujours le même sourire énigmatique, Xyno paraissait détendue. L’homme le provoquait, l’ange déchu émit un petit rire lorsque celui-ci lui dit de se laisser faire et d’être sage
.

« Le jeu perdrait tout intérêt si je me laissais faire Onyx, tu n’es pas d’accord ? Je ne cherche pas chez toi une quelconque douceur, alors je ne vois pas l’intérêt d’être un bon petit partenaire de jeu pour toi, tu as déjà tes jouets pour satisfaire des pulsions de dominant. »

L’immortel se redressa en s’accoudant contre le lit. Sa chemise blanche était tachée de sang et entrouverte, laissant voir ses bandages. Pourtant les stigmates des tortures que lui avaient infligé Annice avaient déjà disparue, mais Xyno n’avait tout simplement pas eu le temps de se changer. Il prit entre ses doigts fins une mèche des cheveux de Onyx et la porta à ses lèvres pour y déposer un baiser. Son regard allait toujours à l’abis et se faisait provocateur.

« Dit moi Onyx t’ais je dit que j’ai rencontré il n’y a pas longtemps de cela ton cher frère. Il me semble même que c’était hier soir, oui c’est cela hier. Il est charmant je le concède, un peu naïf, mais craquant à tout point de vue et je sais que tu partages mon opinion. Alalala mais je crois bien l’avoir oublié dans mes appartements dans la panique du tremblement de terre. J’espère que la pièce ou je l’ai enfermé est toujours debout sinon … pfff ! »

Il fit un geste de ses bras comme si il effectuait un tour de magie et ajouta avec un air désolée qui cachait mal l’ironie dans sa voie :

« Plus de petit frère … désolée. »

Bien sur tout cela n’était que mensonge, mais Onyx ne pouvait savoir ou était son frère. En plus Xyno voulait voir à quel point l’abis tenait à cette seule famille qui lui restait.
Profitant de ce moment la, il renversa Onyx sur le lit et il se mit au dessus de lui. Il commença à caresser son visage, ses lèvres, puis son torse. Il s’approcha de son visage pour lui murmurer à l’oreille des mots compatissants mais qui étaient plein de venin.


« Pauvre petit Abis … tu vas te retrouver tout seul, vraiment tout seul sans aucun espoir de retrouver ton frère … pauvre Onyx, je compaties à ta douleur. »

Il l’embrassa alors à son tour, d’abord sur la bouche, puis dans le cou, laissant ses mains se baladait sur le torse de l’abis et défère sa chemise
.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 28
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 avril   30.09.07 17:11

[8 Avril / matin / couloirs]

Xyno connaissait son frère il 'lavait rencontré. Onyx resta un moment silencieux, regardant Xyno. Il était inquiet intérieurement. Mais il ne devait pas le montrer à Xyno, c'était le jeu qui voulait ça.

« Plus de petit frère … désolée. »

Cette phrase bloqua onyx, plus que les autres, il se retrouva sou Xyno, il n'avait même pas pensé résister. Comment allez Calintz, était il toujours en vie? Sayuri l'avait il trouvait avant.
Xyno l'embrassa, onyx le laissa faire. Des frissons lui parcouraient le corps, il ne cherchait pas à résister.

"Xyno crois tu que quelqu'un comme ai vraiment peur d'être seul? La seule tristesse que j'ai, c'est de ne pas lui donner le meilleur du monde. Et je cois en mon frère, je suis persuadé qu'il est toujours en vie. Je préfère faire confiance en mon instinct qu'ont tes paroles."

Onyx bloqua les mains de Xyno, il avait assez joué.

"Je ne suis pas un être faible, la seul personne qui a le droit de me voire triste c'est bien Calintz.
Tu al rencontré hisser soit, mais toi paniquer tu me fais rire. Tu n'es pas aussi stupide pour paniquer une seule minute."


Onyx se souleva pour s'approcher du visage de Xyno.

"Tu ne me toucheras pas en faisant du mal à mon frère. J’ai tué tout ceux que j'aimais alors que je n'étais qu'un enfant. Même si j'aime Calintz, j'ai un rôle d'Abis à assumer. Et je me laisserais pas perturber par une nouvelle comme ça."

Bien sur onyx maquillait la réalité des faits. Il allait souffrir de la disparition de Calintz si elle devait arriver. Mais jamais il donnerait à Xyno le plaisir de le voire souffrir pour ça.
De plus onyx savait que sayuri était très efficace et qu'elle allait sûrement le retrouver. Après qu'il se serait amusé avec Xyno il allait devoir vérifier si Calintz était encore en vie.
Onyx semblait toujours serin et sur de lui face à Xyno.

"Pour le moment ni l'un ni l'autre n'atteindra l'autre. "

Onyx leva le genou violement, pour qu'il heurte l'entre jambe de Xyno. Il lui sourit.

"Ne menace pas comme cela mon frère devant moi. C’est moi ton adversaire, trouve des coups plus intelligent que ça, sinon ça deviendra lassant. Et la famille c'est sacré, mais ça c'est une chose que tu ne peux comprendre, le plus seul de nous deux c'est bien toi."

Onyx poussa Xyno vers l’arrière pour se dégager et il se leva aussi tôt pour attraper l’ par la chemise. Le sol était redevenu instable et onyx faisait attention de ne pas tomber. Finalement il tomba mes entraînant Xyno dans sa chute. Donc cette fois la chute fut amortie.

"Dis moi quelqu’un se serait déjà occuper de toi."

Il montra les bandages, il fut presque amusait. Il devait de tout façon changer de sujet a tout prix. Si l’état de Calintz ne devait pas l’empêcher de défier Xyno, même si cette façon de penser lui faisait mal au cœur.

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Xyno
Elu de Dieu - Noble
Elu de Dieu - Noble
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Emploi : Elu de Dieu
Date d'inscription : 02/09/2006

Identité
Affinités: Kara
Lieu de Naissance: Ex Mine du Soleil
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 avril   30.09.07 22:11

[8 Avril / matin / couloirs]

Quelles paroles que lui déversait Onyx. Mais au fond croyait il vraiment ses absurdités qu’il disait à voix haute ? Xyno en doutait, il doutait de la bonne fois de l’abis, le fait de se retrouver seul sans son frère lui faisait peur et l’ange déchu en était persuadé. Il avait put tester le jeune prince, et celui-ci paraissait facilement manipulable. Sans la trahison d’Alex, Xyno l’aurait certainement déjà tué ou au mieux, il l’aurait détruit moralement pour le rendre aussi vide qu’une loque. Il allait devoir prendre des dispositions en ce qui concernait Alex et aussi envers Calintz. Enfin ses petites révélations sur les passes temps de son frère avaient du faire son petit bout de chemin dans l’esprit rêveur du jeune homme.

Un sourire moqueur planait toujours sur les lèvres de l’immortel. Cet humain le distrayait, à vraie dire, Xyno était satisfait pour le moment de l’attitude de Onyx, il essayait de se démener et de se sortir du destin que lui prédisait la prophétie avec une telle rage qu’il se disait qu’après tout ils se ressemblaient plus qu’il ne l’aurait crut. Xyno lui aussi se battait, mais contre la raison même de son existence.

La douleur physique que ressentit l’immortel fut vite effacée, il avait connut la douleur du cœur et c’était bien la pire pour l’ange. Lorsque Onyx et lui tombèrent par terre, il sentit son dos cogner assez violemment le sol et réprima une grimace de douleur, dans toute se colonne vertébrale, une décharge électrique s’était répandue. Si Xyno avait eu ses pouvoirs, il aurait fait mordre la poussière à l’humain, mais justement, il n’avait plus de pouvoirs … pour le moment du moins.

Machinalement, Xyno regarda son torse ou les bandages étaient toujours présents. Il rigola à la phrase d’Onyx. Puis sous les yeux de l’abis, il commença à défèrent le haut des bandes, dévoilant sa peau et son torse sans aucune blessure visible. Son corps s’était régénéré, et il ne restait rien des tortures d’Annice.


« Ah ça, ce sont les risques du métier, je pense qu’on peut appeler ça comme cela. »

Un sourire espiègle avait reprit sa place sur les lèvres pulpeuses de l’ange qui regardait toujours Onyx avec un air curieux.

« En effet de nous deux, je crois bien que je suis le plus seul, mais après tout c’est mieux ainsi. La famille est une notion que je ne connais pas, alors n’essaie pas de me faire la morale, ou de me culpabiliser par rapport à mes gestes, je les assume. Et je te promets petit abis que tu ne t’ennuyas pas, j’y suis bien décidé. »

Xyno se redressa, il passa une main dans les cheveux de Onyx, puis se releva, le sol était toujours instable, mais il réussit à se tenir debout.

« Bon gamin je crois que nous nous sommes tout dit. Tu n’arriveras pas à me posséder aussi facilement, mais accroche toi, pour que le jeu soit intéressant. »

Xyno s’épousseta la chemise, formant autour de lui des petits nuages de poussières. Il regarda le plafond, essayant d’estimer combien de temps encore il tiendrait.
D’un air distrait il dit en se dirigeant vers la porte :


« Ne reste pas ici trop longtemps, ça va bientôt s’écrouler … je dirais dans cinq minutes environ, mais sa peut très bien être dans une … je n’y connais rien à vraie dire. »

Il adressa un sourire à Onyx tout en se passant une main dans ses cheveux blonds.
Puis reprenant un peu de sérieux, il demanda avec une voie grave :


« Une chose à ajouter ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0nyx grenat
Abis de Sunahama
Abis de Sunahama
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1164
Age : 28
Emploi : Abis
Date d'inscription : 06/06/2006

Identité
Affinités: Calintz, Lazuli, Annice, Abyssion, Sayuri
Lieu de Naissance: Mine de Sable
Age: 34 ans 26 ans physiquement

MessageSujet: Re: 8 avril   03.10.07 18:06

[8 Avril / fin de matinée / couloirs --> dans la mer -->]

Xyno ne semblait pas menaçant, s'en devenait déconcertant pour onyx. Il finit pas se dire, qu'il allait bien finir pas dévoiler son jeu, suffisait d'être patient.

"Je me fou de ce que tu pense de tes gestes Xyno, un conseille ne touche pas a ma famille. Sinon je mettrais un point d'honneur à ne jamais mourir, et on me dit très douer pour ce genre de chose."

Onyx laissa Xyno lui passait la main dans les cheveux. Personne ne lui faisait habituellement, et il trouvait son comportement bizarre, mais bon chacun ses manies. On se leva et regarda Xyno. Il intériorisait tout car c'était un duel, et Xyno prenait son frère pour le toucher. C’était comme modifier des règles bien plus amusantes.

"Je crois que se sera plutôt à toi de t'accrocher car tu ne seras jamais à mon niveau. Te posséder n'aurait été qu'une question de temps. Tu ne seras bientôt plus personne."

Gaïa par contre avait réussi à le faire changer ses projets, pour qu'elle ne soit plus que le seul. Mais onyx faisait confiance à Xyno sur ce point là. Il savait que cet être allait causer des dégâts, intéressant.

« Une chose à ajouter ? »

Le sol était bien trop instable pour rester sur terre. Onyx regarda Xyno aussi très sérieusement. Le plafond était trop menaçant, il ne savait pas ou fuir.

"Et bien je crois qu'on peut se donner rendez vous en enfer."

Des poutres commençaient tomber barrant le passage vers la sortit, pour onyx. Il recula ne cherchant pas à s'enfuir.

"Accroche toi bien Xyno, car je ne vais pas me laisser tuer par toi! Je veux te voir souffrir un peux, sans identité. Tu es le plus seul de nous deux et maintenant tu n'aura plus de raison d'exister. Ta souffrance est amusante."

Les poutres et la poussière empêchaient onyx de voir Xyno. Il allait partir avec le sourire. Il savait qu'il ne pouvait sauver personne sans ses pouvoirs. Il ne pouvait rien faire sans ce qui l'avait fais Abis.

"Pardon Calintz, je ne pourrais pas sortir de cet endroit vivant ou en un seul morceau. J’espère que sayuri ta trouvé a temps."

Onyx s'approchât de la seule fenêtre qu'il y avait. Il ne pouvait plus sortir. Il regarda dehors, la mer. Il ne pouvait rien faire pour utiliser l'eau, cela lui faisait mal au coeur. Onyx se mis sur le rebord. Si il devait mourir, autant que se soit dans l'élément qui avait fais de lui ce qu'il était.
Il sauta sans hésitation. Derrière lui un nuage de poussière avait était propulsé. Il n'avait imaginé qu'un corps qui tombe, pouvait aller aussi vite. Il ferma les yeux, il se trouvait incroyablement calme pour ce type de situation. Quelque chose l'envahissait, une libération, de cet état second dont il avait était plongé depuis quelque temps.

"Pardon Calintz"

Sa voie était tellement claire et pure, que tout le monde aurait pu l'entendre si on prêtait l'oreille.
Le corps de onyx heurta violement l'eau de la mer, son corps ne remonta jamais à la surface, il se laisser couler. Perdant petit a petit conscience.

*Je t'es doubler Xyno. Tu ne pourra jamais me dépasser. Je suis le plus fort.*

_________________


On aime tellement toutes les choses nouvelles qu'on a même quelque plaisir secret par la vue des plus tristes et des plus terribles événements, à cause de leur nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tcim.livejournal.com/
Xyno
Elu de Dieu - Noble
Elu de Dieu - Noble
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Emploi : Elu de Dieu
Date d'inscription : 02/09/2006

Identité
Affinités: Kara
Lieu de Naissance: Ex Mine du Soleil
Age: 28 ans

MessageSujet: Re: 8 avril   03.10.07 21:28

[8 Avril / matin / couloirs]

Etre plus personne … il était déjà si peu. En quelques heures, toutes ses illusions s’étaient effacées pour faire place à la dure réalité des choses. Alors la menace de Onyx ricochait sur Xyno sans l’atteindre. On lui avait découvert cette faiblesse, cette dépendance et ce lien avec l’abis, le but de sa vie était peu être de tuer les abis et après sa mission effectué, il mourrait … mais à vraie dire l’ange déchu était soulage d’un poids. Maintenant on ne pourrait plus se servir de cette faiblesse pour le détruire, on l’avait exploité, il l’avait combattus et accepté, point.

Les yeux de Xyno allaient de Onyx au plafond s’écroulant petit à petit. Des poutres commencèrent à tomber, et s’écrasèrent dans un bruit mat sur le plancher de la pièce. De son bras, l’ange se protégea de la poussière et de certaines échardes. Il entendait toujours la voie de Onyx, il comprit le destin qu’acceptait alors l’Abis. Il voulait prendre les devants sur Dieu et sur lui, il voulait le faire souffrir encore plus, lui enlevant un bout de sa raison d’exister, une partie de son identité. Et l’immortel regardait effaré le comportement de cet humain. La dernière vision qu’il emporta de l’abis fut son sourire sur les lèvres … il resta quelques secondes fasse à la pièce essayant de percer la poussières pour entrevoir la silhouette de l’homme qui lui ressemblait tellement. Un vide s’empara de lui …


"Qu’as-tu fait pauvre fous ?"

Onyx avait disparut … pourtant au fond de lui Xyno ‘en était pas convaincu. Il était sur que si l’Abis venait à mourir, il ressentirait forcément cette mort en lui-même, après tout il partageait le même corps et le même nom.
Finalement il soupira, il en était venu à un point dans ses conclusions qui lui permettait de montrer le dos à cette pièce qui avait vu se dérouler leur première rencontre … qui ne serait certainement pas la dernière.

Mais lorsqu’il arriva dans le couloir il eut la mauvaise surprise de voir à l’endroit ou il avait posé le cadavre de l’enfant un troue béant … on venait même de le priver de ce devoir auquel il tenait tant de remettre à sa place le corps de cet enfant. Mais son visage resta neutre, des rides se formèrent juste sur son front. Il venait de sentir en lui un changement. Sans attendre, Xyno fixa un bout de bois et celui-ci s’enflamma au bout de quelques secondes … ses pouvoirs étaient revenue, et sa n’allait pas être de trop pour sortir de ce palais vivant qui était devenue un véritablement piège. Avec détachement, il commença à avancer dans les couloirs encore praticable, protéger des poutres et des autres éboulis par un bouclier invisible qu’il maintenait par la force de ses pensées.

Il arriva finalement dans les jardins. La foule se pressait loin du palais, dans la direction du village. La vision de cet homme sortant des décombre du château avait quelque chose de surnaturel, surtout qu’il avait un air détaché. Sa chemise était certes tachée de sang, mais ce n’était pas le sien et comme par miracle, il n’avait eu aucune blessure physique … il le devait certainement à sa bonne étoile … ou à son malheur.

Il chercha du regard certaine connaissance, il crut apercevoir Alex avec une forme dans les bras, mais il n’en était pas sur. Finalement, Xyno prit le chemin menant non pas au village mais vers les falaises du château de la mine de pierre qui plongé sur la mer. Il voulait voir de ses propres yeux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 8 avril   09.10.07 22:59

[8 avril/ matin/ appartemant de sheythan]

Sheythan dormait paisiblement dans son grand lit de "roi" soit disant. Assez grand pour tenir au moin 4 personne celui-ci allonger sur le ventre au milieux du lit se reveilla en sursaut quelques instant après avoir bouger un peu comme pour ce reveiller. Non il n'avait pas fait de cauchemar bien au contraire son rêve était tellement sadique et pleins de perverstion qu'il en bandait [ xD]. Il avait sentit comme un tremblement, la terre avait fait une secousse et un bruit affreux avait surgit. Ce n"était pas une bête, ni une etrange machine....
Il ne savait pas non plus quel heures qu'il se faisait mais sa il s'en fichait peu, s'étirant légerement inquiet du sort de la planète mais surtout pour sa survie il se leva d'un pas en direction de sa fenêtre de chambre. La première secousse était très faible. IL mis ses mains sur le rebords de la fenetre regardant au dehors. L'air impassible sur son regard de glace il ni voyait rien d'anormale et soupirant d'agacement déja au petit matin, ce n'était pas bon pour celui qui aller cotoyer le Noble...


".. put**... du matin.. on ne peut jamais prendre son pied avec ses rêves!....bon.."


Alors qu'il ce parler tout seul, sans pour autant regarder vraiment le décore, une deuxième secousse encore plus violente le fit tomber au sol , il n'eu pas le temps de ce rattraper avec les mains , son visage toucha le sol vivement le faisant saigner a la lèvre et très légerement au front. Sentant se sang couler sur son front et a sa lèvre inférieux, il porta ses doight pour toucher en s'interrogeant....

"... c'est pas vrai.. mon si beau visage...!"

Vraiment agace, il haussa le ton tout seul dan ssa chambre assis par terre, non il ne pensait pas au sort des gens qui pourrait mourrir dehors, il pensait a son beau visage, son reflet si beau, qui maintenant aller laisser des traces a causes de quoi??? D'une stupide secousse!!!! Il se releva vivement serrant des poings....
Mais il entendit des ecchos de cris de partout... Que ce passait-il donc? Sheythan s'interrogea de plus en plus.... Alors qu'il sortit de sa sa chambre voyant des dosmestiques et autres crier et allant a droite a gauche comme pour échapper a la mort! Toute façon si il devait mourrir aujourd'hui s'était parceque c'était leur destin. Son regard neutre, son allure pourtant encore bien noble et hautaine il laisse le sang de son front couler doucement même si la "blessure" était légère. Il eu une pensée pou Apanghante il se demander ou cet abrutit pouvait bien être.... Bien que ce nétait pas une pensée de compassion ou de manque, surtout d'un genre plutôt, que si il venait a mourir il y n'aurait personne pour foueter et faire chier.....
Apaghante était tellement fait pour ça....Il soupira et descendant les esclaliers il remarqua une poutre puis Apaganthe ici blesser un peu. Son petit air hautain il soupira de soulagement malgré son air toujours aussi froid et son allure fière il le fixa longuement.


" A te voila. C'est tu ce qui se passe? pourquoi est-ce que tout s'ecroule? je ne peut pas dormir en paix avec tout ses cries et en plus mon visage est abimé... je suis vraiment agacé alors j'espère que t'as pas l"intention de m'exapéré.... Il faut que tu me trouve un abris tout de suite je tien a ma vie. Et tout de suite .... Et puis j'ai faim aussi!"


Il rala bien fort regardant presque enerver le jeune esclave en finissant sa phrase....


"... Bref je n'est pas finis de dormir donc tout va mal! Tu est blessé?.. Il faudra te soigner sinon tu va être infecté et jai encore besoin de toi !!!"


Non il ne pensais pas si ila vait mal au non, surtout au infection et que si il devait se reposer sa n'irait puisque Sheythan comptait absolument sur son esclave pour le servir c'était pour ça qu'il avait dit cette phrase, il le regarda et attendit, biensur tout sa était que des ordres, la dictature c'est ce qu'il savait faire de mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 8 avril   10.10.07 0:28

[8 avril/ matin/ escaliers]

Agapanthe ne localisa son maître une fois que celui ci lui avait adressé la parole. Il pu constater que malgré le sang celui ci ce portait bien, même trop bien, tout compte fait agapanthe opta pour le qualificatif: en pleine forme.
Il aurait aimé répondre à ses questions, mais premièrement il était muet, deuxièmement il ignorait la cause de ses tremblements. Par contre il pouvait facilement deviner les conséquences, et ça sa lui faisait peur. Il avait affronté chica pour se rassuré sur l'état de santé de son maître actuel, il eu le regardant un peu, un sourire de soulagement.
Agapanthe prit sa dernière phrase du bon côté, après tout dans ce genre de moment on ne chipotait pas trop. Il hocha la tête, pour lui faire comprendre qu'il allait le sortir de là.

Agapanthe se permit de le tirait par le bras. Il y avait beaucoup de monde ils devaient aller vite pour ne par se faire broyer par la foule et les poutres.
A de nombreuse reprise agapanthe poussa sheythan contre le mur pour lui éviter de nouvelles blessures.

Les secousse menaçaient els fondation du palais agapanthe le sentait très bien, trop bien, à tel point que chaque tremblement lui serrait le coeur. Il avait tellement peur de mourir encore, c'était une idée atroce qui lui fit inconsciemment resserrer son emprise sur le bras de shey.

"_sort vite aga! Le château ne tiendra pas!
_je fais de mon mieux."

Si en plus il devait avoir une pression extérieure mettant aussi la vie de chica entre ses mains, il n'allait pas tenir très longtemps.

Un cri de femme le fit se stopper, elle avait la moitié du corps broyé par un mur qui c'était affaissé. Agapanthe eu envie de lui venir en aide, mais il savait que cela ne servirait a rien. Il regarda sheythan, il avait un regard paniqué, mais son visage restait figé.
Ils étaient bientôt arrivés aux jardins, bientôt ces cris et cette odeur de sang allaient se disperser.
Agapanthe était un assassin, mais il ne faisait pas de massacre, et voire tout ces gens mourir, lui rappelait sa propre mort.
Une nouvelle fois il poussa shey contre un mur pour qu'ils évite une poutre, il senti le sang chaud lui gicler dessus.

"aaarrr"

C’est tout ce qu'il arriva a sortir de sa bouche, il était écoeuré. Mais ils devaient sortir vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 8 avril   10.10.07 1:26

Enfin il n'avait rien de grave tout aller bien il pourrait encore lui servir de diversitissement. Il n'avait pas oublier que cet esclave était muet, savait qu'il n'allait pas avoir de réponse approprement parler tant mieux cela dit il n'amait pas les bavards, il preferait le silencieux et ce qui exécutait sans rien dire , s'était si bien de ce faire écouter, malgré ça la désobeissance était un plus pour certains puis qu il pourrait punir apaghante mais la en se moment, il ne pouvait pas penser a cela.... Trop de mur s'efondrait pour ça, et sa vie était en jeux.
Il regardait son esclave qui finalement aller obeir d'ou son hochement de tête avant qu'il aggripe le bras de sheythan qu'il le regarda etonner, ce faisant tirer. Bien qu'il n'appreciait pas son geste il ne dit rien après tout il aller lui sauver la vie non? Malgré ça il n'arrive pas a ce faire a l'idée qu'il l'est attraper par le bras sans avoir l'autorisation, s'était comme une obsession dans la tête de Sheythan qui "courrait" en suivant son esclave qui le colla au mur, avec un peu de violence, vu que les deux êtes evitaients la foule et les poutres qui tombaient les unes après les autres, écrasant ou effleuraient les passager qui hurlait. Ou lSheythan commençait avoir un mal de crane pas possible agacé.

Sheythan n'avait pas peur de la mort, non mais il tenait quand même a sa vie. Il avait l'air neutre, sans compassion pour ces victimes certains au sol, toujours aussi hautain le dos contre le mur, apaghante devant lui pour lui eviter les blessures, il avait bien agit mais aggriper son bras presque a le broyer pour un raison que le maitre ignorait le deplus et grogna légerement.


" Cesse de me broyer le bras! Et evite de montrer ta peur, fait preuve de courage !!! bon sang!"


Agacé presque au bout de l'enervement il mettrait pas longtemps a le baffer si il continuer dans cette voix la, il sera legerement des poingn le regard noir fusillant l'esclave qui regarda la femme crier. Sheythan détournant le regard vers elle... Et comprit tout de suite pourqquoi Apa" la regardait...

" Laisse la ! c'est son destin , tu dois sauver ma vie pas la sienne ! Je suis ton maitre alors obei!"

Son ton avec un point d'exapération au point de tirer Apa' sur son col! Il avançaienrent encore un peu jusqu'a ce que Apa recommença a le pousser sur le même mur, le ventre contre les mains aussi en même temps, la tête effleurant ce mur si proche de ses lèvres.

" nh..."

Il grimaça et entendut un gemissant se retournant l'air vraiment froid et regarda son esclave. Il le fixa et le releva vivement pour pas qu'il reste au sol.

" Allez lève toi! et fais attention! Ne joue pas non plus les heros!!! espece d'imbecile! Allez grouille toi il faut qu'on sorte de la! "

Agacé il tira Apaghtante par le bras violemment serrant, bien sa main viril, sur son avant bras en le tirant arrivant presque a la porte de sortie rasant le mur....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8 avril   

Revenir en haut Aller en bas
 
8 avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Topic Unique] Lyon 6, 7, 8, 9 & 10 Avril 2011
» [Musical] Hairspray à Paris en avril 2011
» Convention Tim Burton (23 au 25 avril 2011)
» [Topic Unique] Rennes 14, 15, 16 & 17 avril 2011
» La journée du 5 avril ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kunshu :: Mines de Pierre plus couramment appelé: Shin-sai :: Le Château d'Argent :: Les Quartiers des Nobles-
Sauter vers: